Notre santé, Froid : Protégez-vous

Attention, le froid qui sévit en cette période peut entrainer des problèmes de santé. Il soumet notre organisme à de rudes épreuves. Certaines maladies infectieuses sont très fréquentes.

Par

Publié lundi 08 janvier 2024 à 07:39
Notre santé, Froid : Protégez-vous

Il s’agit des maladies virales comme la grippe, les angines, les maladies bactériennes comme certaines angines, les maladies allergiques comme les rhinites allergiques. Selon Dr Djibril Samaké, médecin ORL (oto-rhino-laryngologiste – qui s’occupe de l’oreille, du nez et de la gorge) et chirurgien cervico-facial, ces maladies sont fréquentes, parce que certains agents infectieux aiment le froid et se reproduisent  beaucoup plus pendant cette période.  Et d’ajouter que quand la température baisse, certaines cellules de l’organisme peuvent ne pas fonctionner convenablement. Ce sont ces concours de circonstances qui font que l’on tombe malade surtout, lorsque la défense de l’organisme n’est pas à la hauteur de l’attaque. 

Le spécialiste souligne que ces maladies peuvent avoir un impact socio-éconmique. Elles sont responsables de l’absentéisme au travail ou à l’école. Elles contribuent également à la dégradation de la qualité de vie. Pendant cette période, les personnes les plus affectées sont les enfants et les personnes âgées. Cela s’explique par le fait que ces personnes ont une immunité fragile et ne peuvent pas s’occuper d’ellesmêmes. Alors pour éviter ces maladies, il est nécessaire de se protéger du froid. Pour ce faire, il importe d’adopter certaines pratiques. Dr Samaké souligne qu’il faut se protéger convenablement en portant des habits décents.

Par contre, les habits serrés sont à éviter. Lorsque la température descend, il faut réchauffer et dépoussiérer les chambres. Mais aussi bien les  aérer pour éviter les maladies allergiques. Pour ne pas de contaminer les autres, il conseille de porter le masque, d’éviter de manger dans le même plat ou de boire avec le même verre. Se moucher dans un mouchoir jetable et se laver régulièrement les mains. Éviter de serrer les mains des autres, boire beaucoup de boissons chaudes, se reposer et se faire consulter.

Fatoumata NAPHO

Lire aussi : #Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont inf.

Lire aussi : #Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Lire aussi : #Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Lire aussi : Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Une sensation agréable au moment de la boire, l’eau glacée que nous buvons peut être dangereuse pour notre santé. Pourtant, boire de l’eau permet de maintenir l’équilibre des fluides corporels dont la mission est d’assurer la digestion, l’absorption, la circulation, la création de l.

Lire aussi : #Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Lire aussi : #Mali :Notre santé, Jeûne du Ramadan : Comment mieux l’entreprendre

Jeûner le jour, manger la nuit. Durant le Ramadan, les apports alimentaires augmentent de façon spectaculaire en un laps de temps. Pour l’endocrinologue et spécialiste des maladies métaboliques et de nutrition, Dr Ibrahim Nientao, le jeûne du Ramadan qui intègre le cadre des jeûnes prolong.

Les articles de l'auteur

#Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont infectieux, toxiques et radioactifs..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:33

#Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Par Fatoumata NAPHO


Publié vendredi 29 mars 2024 à 09:10

#Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Par Fatoumata NAPHO


Publié mercredi 27 mars 2024 à 07:40

Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Une sensation agréable au moment de la boire, l’eau glacée que nous buvons peut être dangereuse pour notre santé. Pourtant, boire de l’eau permet de maintenir l’équilibre des fluides corporels dont la mission est d’assurer la digestion, l’absorption, la circulation, la création de la salive, le maintien de la température corporelle et le transport des nutriments..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:38

#Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:37

#Mali :Notre santé, Jeûne du Ramadan : Comment mieux l’entreprendre

Jeûner le jour, manger la nuit. Durant le Ramadan, les apports alimentaires augmentent de façon spectaculaire en un laps de temps. Pour l’endocrinologue et spécialiste des maladies métaboliques et de nutrition, Dr Ibrahim Nientao, le jeûne du Ramadan qui intègre le cadre des jeûnes prolongés est une situation assez particulière. Durant un mois, dit-il, on est amené à changer notre régime alimentaire..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 18 mars 2024 à 09:46

#Mali : Tuberculose osseuse vertébrale : Quand la colonne vertébrale est atteinte

Consulte un spécialiste en cas de douleur de dos surtout quant elle est associée à de la fièvre et à un amaigrissement ! Selon le neurochirurgien, Dr Youssouf Traoré, il peut s’agir d’une tuberculose osseuse vertébrale ou mal de Pott. C’est l’atteinte d’un ou de plusieurs vertèbres ou d’un disque ou de plusieurs disques par le microbe de la tuberculose..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 11 mars 2024 à 09:06

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner