#Mali : Sikasso : Mobilité des animaux et accès aux ressources naturelles au cœur d’une rencontre du Cilss

«Validation du rapport provisoire de collecte des données sur l’évolution des conflits liés à la mobilité des animaux et à l’accès aux ressources naturelles dans la Région de Sikasso», tel était l’objectif de la rencontre qui a regroupé, mercredi dernier à Sikasso, les préfets, les représentants des organisations des éleveurs, les responsables de la filière bétail-viande des sept cercles de l’ancienne Région de Sikasso.

Publié vendredi 02 février 2024 à 09:04
#Mali : Sikasso : Mobilité des animaux et accès aux ressources naturelles au cœur d’une rencontre du Cilss

 La rencontre visait à analyser, amender de manière critique et à valider les résultats de la collecte des données


 Initié par le Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (Cilss) à travers l’Unité régionale de coordination (UCR/Praps-2), l’évènement a été présidé par le directeur de cabinet du gouverneur de Sikasso, Bernard Coulibaly. Il avait à ses côtés, l’expert suivi-évaluation du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (Praps-régional/Cilss), Damien Houndetondji et le représentant du maire de la Commune urbaine de Sikasso, Abdrahamane Sidibé.

La rencontre visait également à analyser, amender de manière critique et à valider les résultats de la collecte des données.

À l’entame de ses propos, le directeur de cabinet du gouverneur de la Région de Sikasso a affirmé que les conflits liés à l’exploitation des ressources naturelles constituent une préoccupation majeure pour le développement des systèmes d’élevage mobile, d’une part et d’autre part, la coexistence pacifique entre les communautés. Selon Bernard Coulibaly, cette collecte des données sur l’indicateur des conflits liés à la transhumance a concerné les sept cercles de l’ancienne Région de Sikasso. «Elle s’inscrit dans le cadre du suivi des conflits permettant de mesurer la dynamique des stratégies mises en œuvre dans les pays. Et ce, pour prévenir et gérer les conflits en lien avec la mobilité pastorale. Ceci permettra de connaître le nombre de conflits, les causes, les conséquences et les types de règlements», a souligné Bernard Coulibaly. Et de rappeler que le Praps-2 constitue une suite opérationnelle de la Déclaration de Nouakchott sur le pastoralisme, adoptée le 29 octobre 2013.

Cette déclaration appelle à «sécuriser le mode d’existence et les moyens de production des populations pastorales et à accroître le produit brut des activités d’élevage d’au moins 30% dans six pays (Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad) au cours des cinq prochaines années…». En outre, Bernard Coulibaly dira que l’objectif de développement du Praps-2 est décliné, entre autres, en amélioration de la santé animale et contrôle des médicaments vétérinaires, en amélioration des chaînes de valeur du bétail… 

De son côté, l’expert suivi-évaluation du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (Praps-régional/Cilss) a affirmé que cette rencontre est l’occasion pour les parties prenantes d’échanger sur les acquis et les insuffisances constatés dans les résultats de la collecte des données. Par ailleurs, Damien Houndetondji a saisi l’occasion pour remercier les agents collecteurs pour leurs efforts lors de la collecte des données.

Au cours des échanges, les présentations ont porté sur la méthodologie de la conduite de l’étude, les résultats de l’étude y compris l’application de la méthodologie assortie des difficultés et approches de solutions. Parmi les conflits recensés en 2023 dans les sept cercles de l’ancienne Région de Sikasso, il ressort de l’analyse des résultats qu’il y a eu 185 cas de conflits non-violents soit un taux de (91,13%) et 18 cas de conflits violents (8,86%).


Les causes de ces conflits sont, notamment liées à la dévastation des cultures, l’accès aux pistes pastorales, aires de repos, vol de bétail, l’utilisation des ressources des espaces officiellement protégés (forêts, parcs)… Comme conséquences, ces conflits ont occasionnés des pertes en vies humaines, de bétail, de matériels et des blessés. Les recommandations ont porté, notamment sur la pérennisation du système et la dotation de tous les agents de collecte en outils de travail (Smartphones, tablettes…).


Amap-Sikasso

Mariam DIABATE

Lire aussi : #Mali : Sikasso : L’Unicef évalue ses interventions dans la Région

Le représentant résident de l’Unicef au Mali a visité certaines réalisations de l’organisation dans la Région de Sikasso. Pierre Ngom y a séjourné du 3 au 6 mars dernier..

Lire aussi : #Mali : Sikasso : Des mesures contre la flambée des prix

Le mois béni de Ramadan ou encore le mois des grandes dépenses pour les fidèles musulmans approche à grand pas. Ce mois est surtout celui de forte consommation des produits de première nécessité comme le sucre, l’huile importée ou locale, le lait….

Lire aussi : 5è édition du festival Nangnerki : La restauration du Tata et de ses éléments associés au cœur des débats

La 5è édition du festival Nangnerki se tient du 21 au 29 février au stade municipal de Sikasso. Les activités ont été lancées vendredi dernier par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo..

Lire aussi : #Mali : Sikasso : Des sous-projets des communes financés par le Pdreas

Le Comité régional d’orientation et de coordination de suivi des actions de développement (Crocsad) a tenu, jeudi dernier au gouvernorat, sa session ordinaire sur les sous-projets des communes bénéficiaires des ressources du Projet de déploiement des ressources de l’État et décentralisat.

Lire aussi : #Mali : Produits vivriers de Côte d’ivoire : Les prix grimpent à Sikasso

Frontalière avec la Côte d’Ivoire, la Région de Sikasso est la porte d’entrée des produits ivoiriens à destination de notre pays. Suite à la suspension de l’exportation par les autorités ivoiriennes, les longues files de camions transportant ces produits ont disparu depuis quelques sema.

Lire aussi : #Mali : Production du ciment : La nouvelle usine de Sikasso produira un million de tonnes par an

Cette unité industrielle qui sortira de terre dans moins de 2 ans, permettra à notre pays de réduire sa dépendance de l’importation. Le coût de l’investissement est évalué à 30 milliards de Fcfa.

Les articles de l'auteur

#Mali : Sikasso : L’Unicef évalue ses interventions dans la Région

Le représentant résident de l’Unicef au Mali a visité certaines réalisations de l’organisation dans la Région de Sikasso. Pierre Ngom y a séjourné du 3 au 6 mars dernier..

Par Mariam DIABATE


Publié jeudi 14 mars 2024 à 09:22

#Mali : Sikasso : Des mesures contre la flambée des prix

Le mois béni de Ramadan ou encore le mois des grandes dépenses pour les fidèles musulmans approche à grand pas. Ce mois est surtout celui de forte consommation des produits de première nécessité comme le sucre, l’huile importée ou locale, le lait….

Par Mariam DIABATE


Publié jeudi 07 mars 2024 à 08:36

5è édition du festival Nangnerki : La restauration du Tata et de ses éléments associés au cœur des débats

La 5è édition du festival Nangnerki se tient du 21 au 29 février au stade municipal de Sikasso. Les activités ont été lancées vendredi dernier par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo..

Par Mariam DIABATE


Publié mardi 27 février 2024 à 09:13

#Mali : Sikasso : Des sous-projets des communes financés par le Pdreas

Le Comité régional d’orientation et de coordination de suivi des actions de développement (Crocsad) a tenu, jeudi dernier au gouvernorat, sa session ordinaire sur les sous-projets des communes bénéficiaires des ressources du Projet de déploiement des ressources de l’État et décentralisation pour l’amélioration des services (Pdreas)..

Par Mariam DIABATE


Publié mercredi 21 février 2024 à 08:13

#Mali : Produits vivriers de Côte d’ivoire : Les prix grimpent à Sikasso

Frontalière avec la Côte d’Ivoire, la Région de Sikasso est la porte d’entrée des produits ivoiriens à destination de notre pays. Suite à la suspension de l’exportation par les autorités ivoiriennes, les longues files de camions transportant ces produits ont disparu depuis quelques semaines.

Par Mariam DIABATE


Publié mercredi 21 février 2024 à 07:51

#Mali : Production du ciment : La nouvelle usine de Sikasso produira un million de tonnes par an

Cette unité industrielle qui sortira de terre dans moins de 2 ans, permettra à notre pays de réduire sa dépendance de l’importation. Le coût de l’investissement est évalué à 30 milliards de Fcfa.

Par Mariam DIABATE


Publié lundi 12 février 2024 à 07:46

#Mali : Festival mamelon de Sikasso : Petit deviendra grand

La 4è édition du Festival mamelon de Sikasso (Femas) s’est tenue du 23 au 28 janvier dernier. «Ce festival n’est pas seulement un évènement culturel, c’est un vibrant témoignage de notre riche héritage, un symbole de notre identité et un puissant moteur de notre développement régional», a déclaré le représentant du gouvernorat de Sikasso, Drissa Coulibaly..

Par Mariam DIABATE


Publié vendredi 09 février 2024 à 08:08

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner