Mali : Mobilisation inédite à Bamako en soutien aux autorités de la Transition

A l’appel du gouvernement de Transition, les Maliens se sont retrouvés par milliers ce vendredi au Boulevard de l’Indépendance pour protester contre les sanctions prises contre le Mali par les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine au cours de leurs sommets extraordinaires tenus le 9 janvier dernier à Accra au Ghana.

Par

Publié vendredi 14 janvier 2022 à 08:01, mis à jour mardi 25 janvier 2022 à 10:01
Des navires de l’US Navy, de la marine chilienne, péruvienne, française et canadienne, lors d’un exercice dans l’océan Pacifique, en 2018.

Suite à l’annonce de ces sanctions, les autorités maliennes ont tenu le lendemain un conseil des ministres extraordinaire pour examiner les conclusions de ces deux sommets. Elles ont appelé l’ensemble des populations de l’intérieur et de la diaspora à une mobilisation générale sur toute l’étendue du territoire ce vendredi. C’est à cet appel que les Maliens ont répondu cet après-midi à travers une mobilisation sans précèdent au Boulevard de l’Indépendance. Au cours du rassemblement qui a vu la présence du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, de plusieurs membres du gouvernement et des institutions, les intervenants ont dénoncé des sanctions illégales et injustes des deux organisations sous-régionales contre le Mali. Le Premier ministre Choguel Kokalla a salué les autorités guinéennes qui ont refusé d’appliquer ces sanctions de la Cedeao et de l’Uemoa. Il a remercié la Russie et la Chine, présentes aux côtés du Mali depuis son accession à l’indépendance, pour s’être opposées à un durcissement de ces sanctions au niveau du Conseil de securité de l’Onu. Avant de saluer la Mauritanie et l’Algérie pour leur soutien. De même que les syndicats, partis politiques, personnalités africaines et autres soutiens qui se sont manifestés à l’endroit du Mali face à ces sanctions. Le chef du gouvernement, qui soutient que les autorités ne suivront que la volonté exprimée par le peuple malien, a indiqué qu’elles sont toujours ouvertes au dialogue avec la Cedeao et l’Uemoa. Pendant que des milliers de personnes étaient rassemblées à Bamako, d’autres rassemblements avaient lieu au même moment dans toutes les régions du Mali pour exprimer à l’unisson, le soutien du peuple aux autorités de la Transition. Mais aussi pour dénoncer les sanctions extrêmes prises contre notre pays qui croupit déjà sous le poids de l’insécurité et d’une crise multidimensionnelle qui lui est imposée depuis une décennie.

Lire aussi : Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..


Ainsi, le samedi 8 janvier 2022, les FAMa ont détruit une base terroriste dans la zone de Sama au Nord-Est de la localité de Sofara (Région de Mopti). Cette intervention a permis la neutralisation de 26 terroristes grâce à une frappe aérienne de l’aviation malienne. Le lendemain, nos militaires ont procédé au pilonnage de la colline de  Kabalé (Région de Sikasso) et à la destruction d’une base logistique du secteur.

Deux suspects ont été mis aux arrêts .

Lire aussi : Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

L’infrastructure a été inaugurée hier par le directeur de cabinet du Premier ministre, Pr Issiaka Singaré qui y conduisait une délégation. Pour l’occasion, jeunes hommes, femmes, enfants et vieux sont sortis massivement pour manifester leur joie et reconnaissance au donateur en exhibant des pas de danse au son des musiques du terroir.

Réalisé par la Primature, ce forage s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des initiatives du président de la Transition, le colonel.

Lire aussi : CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Depuis plusieurs semaines, le ministre en charge des Sports multiplie les initiatives. Objectif : permettre aux Aigles d’aborder la phase finale de la CAN dans les meilleures conditions possibles

 
Dans le cabinet du ministre Mossa Ag Attaher, les trophées, diplômes de reconnaissances, attestations et lettres de félicitation ne se .

Lire aussi : Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.