#Mali : Disparition : Tidiane Konaté perd son combat contre la maladie

La maladie a donc fini par emporter Tidiane Konaté dit Konan. L’ancien joueur du COB (1978-1979) et du Stade malien (1979-1984) qui luttait contre la maladie depuis 2016, a finalement tiré sa révérence, dimanche 12 mai à Bamako à l’âge de 64 ans.

Publié mardi 14 mai 2024 à 08:34
#Mali : Disparition : Tidiane Konaté perd son combat contre la maladie

L’équipe du Stade malien en 1982 : Konan 3è au 2è rang à partir de la gauche


Tidiane Konaté s’est révélé au grand public en 1978 avec le COB. Un an plus tard, il quitte l’équipe de l’ex-Base pour poser ses valises au Stade malien dont le terrain d’entraînement se trouvait à l’époque à Hamdallaye en face de la Place Mamadou Konaté. Le jeune défenseur passe six longues années chez les Blancs, avant de quitter le Mali pour la France où il retrouve son ancien coéquipier du COB Soumaïla Diarra dit Iso. «Quand nous étions en France, il se plaignait toujours de son pied qui gonflait mais nous ne voyions rien», nous racontait, il y a quelques années Iso.

Selon lui, Konan était titulaire indiscutable en sélection nationale et fait partie des rares joueurs à avoir évolué à presque tous les postes. Un journaliste sportif qui connaissait bien l’ancien sociétaire du COB et du Stade malien assure de son côté -sous le couvert de l’anonymat- que «Konan restera comme l’un des meilleurs défenseurs de sa génération et de l’histoire du football malien».

On sait que Tidiane Konaté a honoré sa première sélection en équipe nationale le 12 février 1980 à Banjul (Gambie) lors d’un match de Coupe Cabral entre le Mali et la Mauritanie (défaite des Aigles 1-0). Un an plus tard (1981), l’arrière-latéral et les Aigles vont subir l’une des plus lourdes défaites de l’histoire de la sélection nationale, s’inclinant 5-1 contre l’Algérie de Rabah Madjer lors des éliminatoires de la CAN, Libye 1982.

C’était le 10 avril 1981, Konan a beaucoup souffert ce soir face à un Rabah Madjer au sommet de son art et qui a causé des misères à l’arrière-garde malienne. Le jeune latéral et Drissa Traoré dit Poker ont marqué, chacun, contre leur propre camp, contribuant ainsi à la noyade collective des Aigles

 qui avaient pourtant ouvert le score dès la 12è minute de jeu par feu Issa Bagayoko. «Cette défaite (contre l’Algérie) a beaucoup marqué Konan, je peux même dire qu’elle a précipité sa carrière», témoigne un ancien coéquipier du défunt en équipe nationale. Pour la petite anecdote, c’est cette équipe d’Algérie qui, quelques mois plus tard (16 juin 1982), a battu l’ex-Allemagne de l’Ouest de Karl-Heinz Rummenigge (2-1, buts de Rabah Madjer et Lakhdar Belloumi), devenant ainsi la première sélection africaine à réaliser un tel exploit face à un pays européen.

Tidiane Konaté a été sélectionné 19 fois en équipe nationale et l’arrière-latéral a disputé son dernier match avec les Aigles le 14 février 1982 à Praïa (Cap-Vert) lors d’une rencontre de Coupe Cabral contre l’hôte du tournoi (1-0 pour les Insulaires). L’ancien international repose désormais au cimetière d’Hamdallaye où il a été conduit, hier par une foule nombreuse composée de parents, d’amis, d’anciens coéquipiers et de dirigeants sportifs.

Que son âme repose en paix !

Soulemane Bobo TOUNKARA

Lire aussi : #Mali : Open d’escrime : Les championnats d’Afrique et les J. O. en ligne de mire

S’il y a une escrimeuse qui peut se targuer de tenir souvent la dragée haute à la multiple championne du Mali Alima Dembélé, c’est bien Diakassa Coulibaly..

Lire aussi : #Mali : Alassane Diarra remporte la coupe de la Zambie

Un nouveau trophée pour Alassane Diarra et les Red Arrows. Le Malien et son équipe ont remporté la Coupe de la Zambie, dimanche 12 mai, en battant en finale Kabwe Warriors sur le score de 2-1. Auteur du but de la victoire de son équipe, Alassane Diarra a été élu Homme du match. C’est le deu.

Lire aussi : #Mali : Disparition : Amara cissé, une vie au service des autres

L’ancien directeur de l’école de N’Tomikorobougou, ancien militant de l’US RDA et ancien dirigeant sportif est décédé, dimanche 21 avril à Bamako, à l’âge de 84 ans. Coup de projecteur sur le parcours d’un homme qui a eu une vie pleine et entière.

Lire aussi : Jeux olympiques : Le Mali en bonne compagnie ?

La sélection nationale U23 est désormais fixée sur son sort. Lors des Jeux olympiques Paris 2024 (26 juillet au 11 août), elle évoluera dans le groupe D, en compagnie du Paraguay, d’Israël et du représentant de la Confédération asiatique de football (AFC)..

Lire aussi : #Mali : Disparition : Boubacar Sow, l’armoire à glace s’en est allée

Demba Coulibaly, notre regretté confrère de l’ORTM, l’appelait par le sobriquet Armoire à glace, tout simplement parce que Boubacar Sow était dur sur l’homme et ne rechignait jamais au combat dans un match de football. Mais au-delà de sa générosité dans l’effort et sa capacité à se.

Lire aussi : #Mali : Nos expatriés : Alassane Diarra, le malien qui enflamme la super league

Transféré en Zambie en 2019, en provenance de Yeelen olympique, le milieu de terrain de 27 ans fait aujourd’hui le bonheur des Red Arrows de Lusaka qui visent un deuxième titre consécutif de champion, après le sacre de 2023. Coup de projecteur sur un joueur qui a été l’un des grands artis.

Les articles de l'auteur

#Mali : Open d’escrime : Les championnats d’Afrique et les J. O. en ligne de mire

S’il y a une escrimeuse qui peut se targuer de tenir souvent la dragée haute à la multiple championne du Mali Alima Dembélé, c’est bien Diakassa Coulibaly..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:47

#Mali : Alassane Diarra remporte la coupe de la Zambie

Un nouveau trophée pour Alassane Diarra et les Red Arrows. Le Malien et son équipe ont remporté la Coupe de la Zambie, dimanche 12 mai, en battant en finale Kabwe Warriors sur le score de 2-1. Auteur du but de la victoire de son équipe, Alassane Diarra a été élu Homme du match. C’est le deuxième trophée du Malien avec les Rouges de Lusaka, après les deux titres de champion conquis en 2023..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié mardi 14 mai 2024 à 18:19

#Mali : Disparition : Amara cissé, une vie au service des autres

L’ancien directeur de l’école de N’Tomikorobougou, ancien militant de l’US RDA et ancien dirigeant sportif est décédé, dimanche 21 avril à Bamako, à l’âge de 84 ans. Coup de projecteur sur le parcours d’un homme qui a eu une vie pleine et entière.

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié mardi 23 avril 2024 à 15:20

Jeux olympiques : Le Mali en bonne compagnie ?

La sélection nationale U23 est désormais fixée sur son sort. Lors des Jeux olympiques Paris 2024 (26 juillet au 11 août), elle évoluera dans le groupe D, en compagnie du Paraguay, d’Israël et du représentant de la Confédération asiatique de football (AFC)..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié vendredi 22 mars 2024 à 08:04

#Mali : Disparition : Boubacar Sow, l’armoire à glace s’en est allée

Demba Coulibaly, notre regretté confrère de l’ORTM, l’appelait par le sobriquet Armoire à glace, tout simplement parce que Boubacar Sow était dur sur l’homme et ne rechignait jamais au combat dans un match de football. Mais au-delà de sa générosité dans l’effort et sa capacité à se surpasser dans les matches à haute intensité, Boubacar Sow se distinguait aussi par son physique impressionnant et sa rigueur dans le marquage..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié jeudi 21 mars 2024 à 09:19

#Mali : Nos expatriés : Alassane Diarra, le malien qui enflamme la super league

Transféré en Zambie en 2019, en provenance de Yeelen olympique, le milieu de terrain de 27 ans fait aujourd’hui le bonheur des Red Arrows de Lusaka qui visent un deuxième titre consécutif de champion, après le sacre de 2023. Coup de projecteur sur un joueur qui a été l’un des grands artisans de la montée des Olympiens en D1.

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié jeudi 14 mars 2024 à 09:05

#Mali : Escrime : Un open pour lancer la saison

C’est rare pour être souligné. Samedi 9 mars au Centre Olympafrica de Banankabougou, la finale masculine de la 1ère édition de l’Open épée entre Idriss Ouaro et Souleymane Djiré s’est terminée, alors qu’aucun des deux tireurs (combattants en escrime, ndlr) n’avait réussi à atteindre les 15 touches réglementaires (le premier a été sacré avec 14 touches, contre 10 pour son adversaire)..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié mardi 12 mars 2024 à 09:07

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner