Mali : Ce qu’il faut savoir de l’opération antiterroriste « Keletigui »

« Keletigui », c’est le nom de l’opération de grande envergure lancée depuis décembre 2021 par les Forces armées maliennes (FAMa) pour traquer « les groupes armés terroristes jusque dans leurs derniers retranchements ».

Par

Publié samedi 08 janvier 2022 à 10:01, mis à jour mardi 25 janvier 2022 à 11:01
Des navires de l’US Navy, de la marine chilienne, péruvienne, française et canadienne, lors d’un exercice dans l’océan Pacifique, en 2018.

« L'opération est couronnée jusqu'à-là par un franc succès malgré les poses d'engins explosifs improvisés et d'embuscades auxquelles les forces armées maliennes ont vigoureusement réagi et infligé de lourdes pertes aux groupes armés terroristes », assure un communiqué de l'état-major général des armées. Le communiqué datant du 4 janvier 2022 donne des détails sur l’opération. Il indique que des interpellations ont été menées, notamment, le 22 décembre 2021 à la foire hebdomadaire de Toubacoro, où 14 ont été interpellées dont cinq Mauritaniens et neuf Maliens. « Après investigations de la prévôté, il a été procédé : le lendemain 23 décembre 2021 à la libération des cinq Mauritaniens dans la soirée, chez un boutiquier mauritanien en présence de la prévôté, la DIRPA et la DSM », précise le communiqué. Le 25 décembre 2021, poursuit le communiqué, quatre Maliens ont été libérés à 17h04, en présence d'une autorité de Banamba et de certains membres de leurs familles. La même source note que le 28 décembre 2021, quatre autres Maliens ont été libérés en présence de la prévôté et des membres de leurs familles, avant d’ajouter que le dernier malien a été libéré en présence de la prévôté, le lendemain. Au cours d’une patrouille, l’opération « Keletigui » à Bamadjougou, le 25 décembre 2021, huit suspects ont été interpelés dans ce village situé à 20 km à l'Ouest de Mourdiah, informe le communiqué, précisant qu’ « après investigations et l'intervention d'une autorité coutumière, les suspects ont été libérés. ». Le 28 décembre 2021 à Madina-Kakôrô, à 25 km au Sud de Mourdiah une mission dépêchée « sur la base de renseignement » a procédé à 13 interpellations, informe l’armée. « 11 d'entre eux ont été libérés en présence de la prévôté, la DIRPA et la DSM », le 03 janvier 2022, précise l’armée, avant de noter que « deux autres sont toujours au niveau de la prévôté ». « Selon les renseignements recueillis auprès des sources locales, ils sevraient des logisticiens des groupes terroristes et complices des actes perpétrés à Madina-kaKôrô », indique le communiqué. Aussi, l’état-major général des armées souligne que « quelques images et publications sur les réseaux sociaux, consécutives à des crimes dans la région de Nara viennent jeter l'opprobre sur cette opération combien salvatrice et porter un discrédit sur les Forces Armées Maliennes ». À cet effet, il informe qu'une enquête est déjà ouverte à la Gendarmerie « pour déterminer les circonstances exactes, les personnes ou groupes ayant commis ces crimes horribles ». Par ailleurs, poursuit le communiqué, l'état-major général des armées présente « ses condoléances le plus attristées aux familles des victimes et rassure les populations que ces opérations militaires se poursuivront dans le respect strict des Droits de l'Homme et du Droit International Humanitaire ».

Lire aussi : Faits divers : Des voleuses professionnelles aux arrêts

Elles franchissent les frontières pour commettre leurs forfaits et sont tombées dans les mailles de la police.

Ce sont des voleuses professionnelles qui viennent de tomber dans les mailles du filet des éléments de la commissaire divisionnaire, Ouassa Keïta, du commissariat de police du 14ème arrondissement. Ce sont les dames R.D, M.D, et F.D. Les limiers ont présenté cette dernière comme étant la cheffe du groupe.
Selon nos sources, elles sont toutes de nationalité guinéenne. La plus jeune de la bande a 42 ans, alors que la doyenne a en 62. Aussi étonnant que cela puisse le paraître, c.

Lire aussi : Mali : Contamination record avec 577 cas de Covid-19 mardi

Les services de santé ont enregistré 577 nouvelles infections à la Covid-19 avec deux décès ce mardi 04 janvier 2022, sur 1750 échantillons testés.

Toutefois, les médecins ont déclaré 354 personne rétablies du coronavirus au cours des dernières 24 heures.  Aussi 988 malades  sont-ils sous traitement dans les structures de prise en charge, indique le rapport journalier du département de la Santé et du Développement social.

Lire aussi : Sauvegarde des ressources forestières : Les femmes de Makandiana à la bonne école

La formation a mis l’accent sur certaines espèces végétales comme le karité, le néré, le tamarin.