Lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme : Les résultats encourageants de l’ONG Think Peace Sahel

Dans le cadre de sa mission de promouvoir la paix et la cohésion sociale au Sahel, de prévention de l’extrémisme violent et de lutte contre le terrorisme, l’ONG Think Peace Sahel a mené plusieurs activités sur le terrain, notamment dans sa zone d’intervention à savoir : Mali, Burkina Faso et Niger.

Par

Publié lundi 19 février 2024 à 08:34
Lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme : Les résultats encourageants de l’ONG Think Peace  Sahel

Les responsables de l’ONG lors de la conférence de presse, vendredi dernier au siège de l’organisation sis à Hamdallaye ACI 2000

 

Elle ont porté sur la mise en place du «Réseau Sahel» des ONG et associations pour prévenir l’extrémisme violent et lutter contre le terrorisme au Burkina Faso, au Mali et Niger. La structure a lancé des activités de ce réseau dans les trois pays et procédé à la formation de ses membres sur les mécanismes d’alerte précoce du Centre national d’alerte précoce et des réponses et d’alertes précoces (Cnap). Durant la période de référence, l’ONG a également octroyé des subventions économiques à plusieurs centaines d’ex-combattants, d’anciens détenus, ainsi qu’à des jeunes et femmes des Régions de Bandiagara, Gao et Ménaka. Ce, dans le cadre du Projet «de Jeunes repentis armés à jeunes acteurs de changement positif» (JRAJAC).

À travers ce projet, Think Peace Sahel, avec l’appui de ses partenaires financiers, a identifié 500 ex-combattants et ex-détenus, en collaboration avec les autorités maliennes à travers le programme DDR. Ceux-ci sont répartis entre 70 coopératives et ont été formés dans les domaines de l’entreprenariat et du leadership avant de bénéficier d’une subvention économique dont le suivi est assuré par des comités locaux mis en place par le projet à cet effet. Le JRAJAC intervient dans les localités de Ménaka, Ansongo, Gao, Koro et Bankass.

Ces réalisations phares ont été présentées aux hommes des médias, vendredi dernier, par les responsables de Think Peace Sahel au cours d’une conférence de presse, tenue au siège de l’organisation sis à Hamdallaye ACI 2000. La conférence était animée par son coordinateur national, Abdou Kola Bocoum, en présence du chargé de programmes Think Peace, Dianguina Soumaré.

Dans son intervention liminaire, Abdou Kola Bocoum a rappelé que l’action de Think Peace repose sur des mécanismes endogènes, autrement dit des solutions développées localement pour résoudre les conflits. De ce fait, l’organisation travaille en étroite collaboration avec les communautés locales, les leaders traditionnels, les autorités administratives et les Forces de défense et de sécurité (FDS) pour identifier les causes profondes des conflits et mettre en place des actions concrètes pour les résoudre, a-t-il souligné. Selon son coordonnateur général, cette approche participative a permis à Think Peace de gagner la confiance de la population et de devenir un acteur clé dans la promotion de la paix dans la Région du Sahel.

Pour Abdou Kola Bocoum, la 2é édition de l’Académie des champions de la paix «Peace champions » a permis de contribuer à la formation et au renforcement des capacités de plus de 150 jeunes du Burkina Faso, Mali et du Niger dans les actions de prévention et de gestion des conflits. Mais aussi de l’extrémisme violent et la lutte contre le terrorisme. «Ces 150 jeunes sont désormais des ambassadeurs de la paix et prêts pour faire de leurs communautés des havres de paix».

Aussi, le trimestre 4 a-t-il été marqué par la clôture du projet «Alternatif redevable pour lutter contre l’extrémisme racial» (PARLER). Un projet mis en œuvre par Think Peace sur le financement du Programme des Nations-unies pour le développement (Pnud) pour 12 mois (octobre 2022 octobre 2023). Il a permis la vulgarisation du guide de pêche élaboré par le gouvernement et de créer une prise de conscience des leaders religieux, des élèves, des enseignants, des jeunes et femmes sur la tolérance religieuse, la cohésion sociale, le vivre ensemble.

Think Peace est une ONG qui œuvre pour la promotion de la paix dans la Région du Sahel. De part ses actions remarquables sur le terrain, elle constitue aujourd’hui une référence dans le domaine de la prévention et de la résolution des conflits. Fondée en 2015 au Mali, l’ONG a pour missions de renforcer la collaboration entre les FDS et la population, de lutter contre l’extrémisme violent et le terrorisme, ainsi que de prévenir la radicalisation en milieu carcéral et hors carcéral.

Initiée par l’ONG Think Peace, la mise en place du Réseau Sahel a été financée par le Fonds d’appui aux moteurs du changement (Famoc) de l’ambassade du Royaume du Danemark dans notre pays.

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : #Mali : La Hac invite les médias à arrêter la diffusion des activités des partis politiques

Dans un communiqué de presse publié ce jeudi 11 avril, la Haute autorité de la communication (Hac) invite les médias à arrêter la diffusion et la publication des activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations, conformément à leur suspension par le gouver.

Lire aussi : #Mali : Réussite du Dialogue inter-Maliens : L’engagement ferme des légitimités traditionnelles et des confessions religieuses

Le Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale a bouclé lundi dernier la série de rencontres avec les institutions et Forces vives de la nation. Ces membres ont rencontré les autorités et légitimités traditionnelles ainsi que les institutions conf.

Lire aussi : #Mali : Le gouvernement suspend les activités des partis politiques

Les activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations sont interdites jusqu'à nouvel ordre au Mali pour raison d'ordre public..

Lire aussi : #Mali : Un chef terroriste neutralisé avec plusieurs assaillants

Boura Lobbi, originaire du village de Tanal, chef terroriste sévissant dans une grande partie de la Région de Douentza particulièrement au Nord jusqu’à Diona a été neutralisé par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Lire aussi : #Mali:Dialogue inter-Maliens : Le Comité de pilotage échange avec le gouvernement

Après la première phase avec la validation des Termes de références (TDR), réussie avec brio, le Comité pilotage du Dialogue inter-Maliens poursuit activement les préparatifs des concertations nationales proprement dites qui démarreront par les communes du 13 au 15 avril prochains..

Lire aussi : #Mali : Groupes scolaires de Yirimadio Sud et Dianeguela : Le président de la Transition étanche la soif des personnels

Dans le cadre de ses œuvres sociales, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, continue d’étancher la soif des populations maliennes, notamment des acteurs de l’école avec la réalisation d’une série de forages dans plusieurs établissements scolaires à travers le pays..

Les articles de l'auteur

#Mali : La Hac invite les médias à arrêter la diffusion des activités des partis politiques

Dans un communiqué de presse publié ce jeudi 11 avril, la Haute autorité de la communication (Hac) invite les médias à arrêter la diffusion et la publication des activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations, conformément à leur suspension par le gouvernement ce mercredi 10 avril..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 13:52

#Mali : Réussite du Dialogue inter-Maliens : L’engagement ferme des légitimités traditionnelles et des confessions religieuses

Le Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale a bouclé lundi dernier la série de rencontres avec les institutions et Forces vives de la nation. Ces membres ont rencontré les autorités et légitimités traditionnelles ainsi que les institutions confessionnelles et religieuses qui avaient ouvert le bal en début de semaine dernière..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 09:25

#Mali : Le gouvernement suspend les activités des partis politiques

Les activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations sont interdites jusqu'à nouvel ordre au Mali pour raison d'ordre public..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 10 avril 2024 à 21:53

#Mali : Un chef terroriste neutralisé avec plusieurs assaillants

Boura Lobbi, originaire du village de Tanal, chef terroriste sévissant dans une grande partie de la Région de Douentza particulièrement au Nord jusqu’à Diona a été neutralisé par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 10 avril 2024 à 18:21

#Mali:Dialogue inter-Maliens : Le Comité de pilotage échange avec le gouvernement

Après la première phase avec la validation des Termes de références (TDR), réussie avec brio, le Comité pilotage du Dialogue inter-Maliens poursuit activement les préparatifs des concertations nationales proprement dites qui démarreront par les communes du 13 au 15 avril prochains..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:06

#Mali : Groupes scolaires de Yirimadio Sud et Dianeguela : Le président de la Transition étanche la soif des personnels

Dans le cadre de ses œuvres sociales, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, continue d’étancher la soif des populations maliennes, notamment des acteurs de l’école avec la réalisation d’une série de forages dans plusieurs établissements scolaires à travers le pays..

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 08:53

#Mali : Candidature à la direction générale de l’Asecna : Le Tchad sollicite le soutien du Mali

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta a reçu hier en audience au palais de Koulouba, une importante délégation tchadienne conduite par le ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération internationale de ce pays, Mahamat Assouyouti Abakar..

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 08:49

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner