Championnat national : Stade- Djoliba, un nul qui n’arrange personne

Les deux cadors du football national se sont neutralisés 0-0, dimanche au stade Amary Daou, dans le choc au sommet de la 18è journée. Court vainqueur 1-0 de Binga FC, le Réal profite de ce résultat pour s’envoler en tête du classement

Publié mardi 23 mai 2023 à 08:24 , mis à jour mardi 23 avril 2024 à 19:57
Championnat national : Stade- Djoliba, un nul qui n’arrange personne

    Le  “clasico” a été pauvre en occasions de but

Il n’y a pas eu de vainqueur, ni de vaincu dans le choc au sommet de la 18è journée du championnat national entre le Stade malien et le Djoliba. Les deux cadors du football se sont quittés dos à dos et sans marquer le moindre but, dimanche à la grande déception des spectateurs du stade Amary Daou de Ségou.

Ce partage des points n’arrange aucune des deux équipes, surtout les Blancs de Bamako qui chutent à la 10è place du classement (24 points), loin derrière le duo de tête composé du Réal (38 points) et du Djoliba (33 points).

C’est dire que l’équipe de Sotuba a grillé un premier joker à l’occasion de ce dernier «clasico» de la saison et devra désormais compter sur des circonstances favorables pour espérer refaire son retard sur le peloton de tête du championnat et, éventuellement prétendre au titre suprême.

Certes, il reste encore beaucoup de points à prendre, mais disons-le sans ambages, avec un retard de plus de dix points, la mission s’annonce très compliquée pour les joueurs du technicien ivoirien Siaka Traoré. Le grand gagnant de cette 18è journée est le Réal qui, grâce à son succès 1-0 devant Binga FC, s’est envolé en tête et compte désormais cinq points d’avance sur le Djoliba et onze sur l’AS Bakaridjan qui complète le podium (27 unités).

L’AS Police (27 points), l’Usfas (26 points) et les Onze Créateurs (26 points) occupent, respectivement les 4è, 5è et 6è places. Il faut descendre à la 10è place pour retrouver le Stade malien que devancent Afrique football élite (7è, 28 points), l’US Bougouni (8è, 24 unités) et l’ASKO (9è, 24 points). Dans le bas du tableau, on retrouve l’AS Black star (12è, 21 points-2), Binga FC (13è, 19 points -3) et LC. BA (14è, 18 points -4). Quant à l’USC Kita et Yeelen olympique, ils ferment la marche avec, respectivement 13 et 6 points).

Pour revenir à la rencontre Stade malien-Djoliba qui était très attendue par les supporters, elle a été âprement disputée, mais très pauvre en occasions de but. La première alerte a été sonnée à la 5è minute par l’attaquant du Djoliba, Abdoulaye Kanou, parti dans le dos de la défense stadiste, mais qui va trop croiser son tir, au grand soulagement du gardien N’Golo Traoré, battu sur le coup. Ce sera la seule occasion nette du premier acte. Au retour des vestiaires, les deux coaches, Siaka Traoré et Ivan Minneart effectuent, chacun, des changements pour donner du sang neuf à leur équipe.

Le Djoliba domine le jeu, mais ne parvient pas à trouver la faille dans la défense adverse. Au finish, les deux équipes se quittent en bons amis et le public du stade Amary Daou n’aura aucun but à se mettre sous la dent. «Je pense qu’il nous a manqué des buts.

Après cinq minutes nous avons eu une belle occasion que nous n’avons pu concrétiser. Si nous avions marqué sur cette occasion, je suis sûr que le public allait assister à un autre match», a déclaré l’entraîneur du Djoliba, Ivan Minneart qui estime que les deux équipes ont mouillé le maillot. Même analyse chez son avant-centre, Abdoulaye Kanou.

«Nous voulions faire plaisir aux supporters qui sont venus en grand nombre pour supporter l’équipe. Nous avons obtenu de belles occasions, mais les dieux du stade n’étaient pas avec nous cet après-midi (dimanche, ndlr). Nous allons tout faire pour gagner le match et rester en contact avec la tête du peloton», a dit le joueur, après la rencontre.

Dans le camp adverse, le coach Siaka Traoré s’est dit déçu du résultat du match et martelé qu’il attendait mieux de la part de son équipe. «Je suis vraiment déçu de ce partage de points.

Nous sommes en retard sur les autres et avions besoin des trois points cet après-midi pour nous relancer dans la course au titre», a confié le technicien ivoirien avant de se projeter sur les prochains matches. «Pour les autres rencontres à venir, nous avons l’obligation de gagner en espérant que les autres feront des faux pas. Il reste 12 matches, nous allons continuer à travailler pour notre objectif qui est le titre de champion».

À l’instar de son entraîneur, le défenseur Samou Sidibé ne veut rien lâcher et affiche son optimisme pour la suite des débats. «On n’était pas venu chercher le partage de points, notre objectif était de gagner cette rencontre et garder le contact avec la tête du championnat.

Nous voulions également prendre notre revanche sur le Djoliba après la défaite de la manche aller. Nous sommes tous déçus du résultat, mais pas abattus. Nous allons nous battre jusqu’au bout», a déclaré le joueur, avant de remercier les supporters de leur mobilisation.

Envoyés spéciaux
Boubacar THIERO
Soumaïla BAMBA

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens à Bamako : Débats houleux, mais sans passion

Après trois jours de travaux animés par des débats souvent très houleux et intenses, mais dans la plus grande courtoisie, les participants ont épluché et analysé, sans langue de bois, les cinq thématiques retenues par les Termes de référence (TDR). Cela en vue de proposer des pistes de sol.

Lire aussi : Phase régionale du Dialogue inter-Maliens : Les fortes recommandations de Bamako

Après trois jours d'intenses débats et d'échanges fructueux autour des préoccupations majeures de la vie de la nation, à travers les cinq thématiques retenues par les Termes de référence (TDR), les lampions se sont éteint ce lundi sur les travaux du Dialogue inter-Maliens pour la Paix et la.

Lire aussi : #Mali : L'artiste-comédienne Oumou Berthé dite "Dikôrè" n'est plus

Le monde de la culture en général et l'audiovisuel malien particulier est en deuil. L'artiste-comédienne Oumou Berthé de son nom de scène Dikôrè est décédée ce lundi 22 avril 2024 en début de soirée des suites d'une longue maladie..

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : La phase régionale en marche

L’initiative de ce processus de dialogue émane du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, et vise la restauration de la paix, la cohésion sociale et la réconciliation nationale. Il s’agit donc, pour les participants d’identifier les sources des crises qui affectent notre .

Lire aussi : Semaine du numérique du Niger : Le général Tiani reçoit les ministres du Burkina Faso et du Mali

En marge de la semaine du numérique, le président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), le général de Brigade Abdouramane Tiani a reçu en audience ce jeudi 18 avril, le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’administration, .

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : Le président du comité de pilotage chez des ex-premières dames

Ousmane Issoufi Maïga, en se rendant chez ces personnalités qui ont marqué la vie de notre nation, était venu solliciter leur soutien et accompagnement pour la réussite de ces assises.

Les articles de l'auteur

#Mali : Dialogue inter-Maliens à Bamako : Débats houleux, mais sans passion

Après trois jours de travaux animés par des débats souvent très houleux et intenses, mais dans la plus grande courtoisie, les participants ont épluché et analysé, sans langue de bois, les cinq thématiques retenues par les Termes de référence (TDR). Cela en vue de proposer des pistes de solutions aux défis qui assaillent notre pays depuis des années..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mardi 23 avril 2024 à 15:12

Phase régionale du Dialogue inter-Maliens : Les fortes recommandations de Bamako

Après trois jours d'intenses débats et d'échanges fructueux autour des préoccupations majeures de la vie de la nation, à travers les cinq thématiques retenues par les Termes de référence (TDR), les lampions se sont éteint ce lundi sur les travaux du Dialogue inter-Maliens pour la Paix et la Réconciliation nationale (DIMPR)..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mardi 23 avril 2024 à 06:36

#Mali : L'artiste-comédienne Oumou Berthé dite "Dikôrè" n'est plus

Le monde de la culture en général et l'audiovisuel malien particulier est en deuil. L'artiste-comédienne Oumou Berthé de son nom de scène Dikôrè est décédée ce lundi 22 avril 2024 en début de soirée des suites d'une longue maladie..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mardi 23 avril 2024 à 06:32

#Mali : Dialogue inter-Maliens : La phase régionale en marche

L’initiative de ce processus de dialogue émane du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, et vise la restauration de la paix, la cohésion sociale et la réconciliation nationale. Il s’agit donc, pour les participants d’identifier les sources des crises qui affectent notre pays et les mécanismes endogènes de leur gestion.

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 22 avril 2024 à 07:10

Semaine du numérique du Niger : Le général Tiani reçoit les ministres du Burkina Faso et du Mali

En marge de la semaine du numérique, le président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), le général de Brigade Abdouramane Tiani a reçu en audience ce jeudi 18 avril, le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’administration, Alhamdou Ag Ilyène, accompagné de son homologue Burkinabé.

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 19 avril 2024 à 16:02

#Mali : Dialogue inter-Maliens : Le président du comité de pilotage chez des ex-premières dames

Ousmane Issoufi Maïga, en se rendant chez ces personnalités qui ont marqué la vie de notre nation, était venu solliciter leur soutien et accompagnement pour la réussite de ces assises.

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 19 avril 2024 à 08:52

#Mali : Pour agissements ostentatoires de nature à troubler l’ordre public : La coordination des organisations de l’appel du 20 février 2023 «pour sauver le Mali» dissoute

Le gouvernement de la Transition a mis fin aux activités de «la Coordination des organisations de l’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali», a annoncé le communiqué du conseil des ministres du mercredi 17 avril. Il est reproché à l’association «des agissements ostentatoires de nature à troubler l’ordre public, à porter atteinte à la souveraineté de l’État et à l’unité nationale»..

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 19 avril 2024 à 08:38

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner