Projet d’appui aux structures de gouvernance : Un financement de la BAD à hauteur de 5 milliards de fcfa

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) met à la disposition de notre pays une enveloppe financière d’un montant de 6 millions d’Unités de compte (environ 5 milliards de Fcfa) sous forme de don pour le financement du Projet d’appui aux structures de gouvernance (PASG).

Par

Publié vendredi 25 novembre 2022 à 07:34
Projet d’appui aux structures de gouvernance : Un financement de la BAD à hauteur de 5 milliards de fcfa

Signature des documents par le ministre Sanou et le responsable pays de la BAD

L’accord de financement a été signé hier au ministère de l’économie et des Finances, par le ministre Alousséni Sanou et le responsable pays du bureau du Groupe de la BAD au Mali, Adalbert Nshimyumremyi.

L’objectif du PASG est de contribuer à créer des conditions plus favorables à la sortie graduelle du Mali de sa situation de fragilité, à travers notamment le renforcement des capacités en matière de lutte contre la corruption, l’enrichissement illicite et les flux financiers illicites. Le financement qui vient d’être accordé à notre pays provient des ressources du Fonds d’appui à la Transition (FAT) de la BAD.


Il servira à répondre à des besoins au niveau de cinq structures : «Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI), Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF), Inspection des finances, Direction nationale du contrôle financier (DNCF) et Direction générale des Impôts (DGI)», a détaillé Alousséni Sanou. Le patron de l’hôtel des Finances a informé que l’Unité de gestion du PASG sera rattachée à la Cellule d’appui à la réforme des finances publiques (CARFIP).

Les autorités maliennes et les responsables de la BAD attendent beaucoup de ce Projet. à terme, il doit améliorer les taux concernant la déclaration de biens, le nombre de missions d’audit interne ou encore le niveau des recettes. En effet, selon les projections du Projet, le pourcentage de déclaration passe de 25% en 2020 à 100% en 2025. Le nombre de missions annuelles d’audit interne réalisées par l’Inspection des finances passera de 6 en 2020 à 12 en 2025. Et s’agissant des recettes fiscales, les chiffres doivent grimper de 921 milliards de Fcfa en 2020 à 1.200 milliards de Fcfa en 2025.

« L’atteinte de ces résultats permettra d’élargir l’espace budgétaire du pays pour la mise en œuvre de ses programmes de développement économique et social et renforcer la transparence et l’efficacité des dépenses publiques », selon le responsable pays du bureau du Groupe de la BAD. Adalbert Nshimyumremyi a souligné que ce Projet vient contribuer au renforcement de notre partenariat pour le développement socio-économique du Mali. En effet, depuis 1975, début des opérations de l’institution financière dans notre pays, environ 112 opérations ont été approuvées en faveur du Mali pour un montant cumulé de plus de 1.408 millions d’Unités de compte (soit 1.202 milliards de Fcfa).

Le portefeuille de projets actifs financés par le Groupe de la BAD en cours d’exécution, porte sur 21 opérations pour une enveloppe totale d’environ 420 milliards de Fcfa. Ces projets couvrent les secteurs du transport routier (39% du portefeuille), l’agriculture (19%), l’énergie (13%), l’eau et assainissement (11%) et la gouvernance (6%). Quant au secteur privé (finance et industrie), il représente 7% de l’enveloppe du portefeuille et les autres secteurs (changement climatique et développement social) 5%. Le responsable pays a réitéré, au nom des autorités de la BAD, la volonté de l’institution de continuer à œuvrer, au côté du gouvernement de la Transition, à la mise en œuvre de son programme de développement.

Par ailleurs, Adalbert Nshimyumremyi a assuré que le PASG s’inscrit parfaitement dans les objectifs du Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable du Mali (CREDD 2019-2023). Le Projet contribuera également à la mise en œuvre du futur Plan de réforme de la gestion des finances publiques du Mali (PREM) 2022-2026.

Lire aussi : Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Lire aussi : La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Lire aussi : Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Lire aussi : Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dan.

Lire aussi : Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Lire aussi : Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Dans la même rubrique

Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Publié mardi 05 octobre 2021 à 12:07 Babba COULIBALY

La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Publié mardi 05 octobre 2021 à 11:16 Babba COULIBALY

Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Publié mercredi 24 novembre 2021 à 10:06 Babba COULIBALY

Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dans les pays des migrants..

Publié mercredi 24 novembre 2021 à 10:12 Babba COULIBALY

Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Publié mardi 07 décembre 2021 à 10:25 Babba COULIBALY

Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Publié jeudi 30 décembre 2021 à 09:16 Babba COULIBALY

FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Publié mercredi 12 janvier 2022 à 07:54 Babba COULIBALY

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner