PAECSIS : Un bilan positif

Ce programme quinquennal dont la mission est de relever les nombreux défis qui se dressent face à la modernisation de notre système d’état civil est arrivé à terme ce 30 novembre. Il a travaillé à la mise à niveau du cadre juridique et de la cartographie en la matière

Par

Publié mercredi 30 novembre 2022 à 08:30
PAECSIS : Un bilan positif

Le Programme a formé plus de 2.700 acteurs de l’état civil

 

Le  Programme d’appui au fonctionnement de l’état civil et à la mise en place d’un système d’information sécurisé (Paecsis), en collaboration avec la direction nationale de l’état civil, a organisé, hier dans un hôtel de la place un atelier marquant la fin de ses activités sur le terrain. La cérémonie de clôture a été présidée par le directeur  national de l’état civil, Dr Abdoulaye Alkadi, en présence du représentant de l’Union européenne (UE), Michel De Knoop.

Démarré en décembre 2018, ce programme  qui a eu une durée de cinq ans prend fin cette année. Le Paecsis s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre  de la Stratégie nationale de l’état civil (Snec) 2018-2022.

Il a pour vocation de relever les nombreux défis qui se dressent face à la modernisation de notre système d’état civil. Son objectif est de contribuer à l’universalité des faits d’état civil par la mise en place d’un système d’information et de gestion sécurisée aux fins d’exploitation par les administrations utilisatrices. Quant à la Snec, elle vise à améliorer  la performance et l‘efficience du système d’enregistrement des actes d’état civil comme moyen d’assurer l’exercice de la citoyenneté et la sécurité juridique du citoyen.


De même,  elle tient à la paix, la stabilité, la reconnaissance  du statut,  ainsi que des droits humains, notamment ceux des femmes et des enfants. Malgré le contexte sécuritaire et la crise sanitaire due à la Covid-19, le Paecsis  a pu  atteindre  des résultats probants. Ainsi,  sur financement  de l’UE à travers le Fonds fiduciaire d’urgence, ledit projet  a procédé,   entre autres, à la formation de plus de 2.700 acteurs de l’état civil; l’organisation de campagnes de rattrapage à l’état civil avec l’enrôlement de plus de 130.000 enfants au  Recensement administratif à vocation d’état civil (Ravec) qui  se sont vu  attribuer un jugement supplétif, l’amélioration de l’offre de service des mairies avec une dotation en équipements et mobiliers d’une centaine de communes, ainsi que la construction de 8 centres d’état civil dans les Communes de Taoudenit et de Gao.

S’ajoutent à ces réalisations, la numérisation de 5 millions d’actes de naissance;  la sensibilisation des populations sur la nécessité de se procurer du document administratif à travers les dialogues communautaires. Mais aussi,  la mise en place de 56 Cellules techniques d’accueil citoyen (Ctac) facilitant l’obtention de la fiche descriptive individuelle.

 C’est pourquoi,  Dr Abdoulaye Alkadi a souligné que ce programme a su s’adapter en faisant preuve de résilience afin d’obtenir les résultats susmentionnés. Pour lui,  cet atelier de clôture  est l’occasion  de faire le point des 5 ans d’activités. Dans une perspective, a-t-il ajouté,  de capitaliser les acquis du projet. Et le directeur national de remercier l’UE pour son appui constant visant  la mise en place  d’un système  d’état civil efficace pour le Mali.

Le représentant de l’UE a  fait savoir que le Paecsis a œuvré  pour la mise à niveau du cadre juridique, de la cartographie de l’état civil  et du Schéma directeur d’information de l’état civil. Michel Knoop a aussi précisé que le programme avait pour mission de maintenir la stabilité et la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière. Le coût global de ce projet était estimé à plus de 18 milliards de Fcfa.

Namory KOUYATE

Rédaction Lessor

Lire aussi : Mali : Le gouvernement de la Transition déclare persona non grata Guillaume Ngefa-Atondoko Andali

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a notifié à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) la décision du gouvernement de déclarer persona non grata, son directeur de la Division des droits de l’H.

Lire aussi : Centre national des œuvres universitaires : Le cap maintenu en dépit des difficultés

L’année 2022 a été difficile dans notre pays. Le Centre national des œuvres universitaires (Cenou) n’est pas demeuré en reste de cette situation. Son programme d’activités a été perturbé du fait des restrictions budgétaires..

Lire aussi : Mopti : La brigade territoriale de gendarmerie logée de neuf

Dans le cadre de l’accompagnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma) pour stabiliser le Centre du Mali..

Lire aussi : Kayes : Le cœur du grand marché ravagé par un incendie

Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, un incendie a ravagé le cœur du Grand marché de Kayes. Beaucoup d’habitants de la Cité des rails se sont réveillés sous le choc en apprenant qu’une bonne partie de leur marché a été brûlée. C’est la zone où opèrent les vendeuses et vende.

Lire aussi : San : Restitution des études de faisabilité socio-économique et environnementale de la phase II du PDI-BS

La session visait à informer les différents acteurs et les bénéficiaires du Programme notamment sur les résultats des études d’avant-projet sommaire et d’avant-projet détaillé des projets d’aménagement de 5.940 ha en submersion contrôlée, du schéma directeur de Pekadouzou sur 20.00.

Lire aussi : Sikasso : Le poste de contrôle de Mamassoni ciblé par une attaque terroriste

Une dizaine d’hommes lourdement armés non identifiés ont ouvert le feu, le vendredi 3 février aux environs de 22h 40mn, sur le poste de contrôle de Mamassoni, situé à 4 km du centre-ville de Sikasso..

Les articles de l'auteur

Mali : Le gouvernement de la Transition déclare persona non grata Guillaume Ngefa-Atondoko Andali

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a notifié à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) la décision du gouvernement de déclarer persona non grata, son directeur de la Division des droits de l’Homme, Guillaume Ngefa-Atondoko Andali..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 10:43

Centre national des œuvres universitaires : Le cap maintenu en dépit des difficultés

L’année 2022 a été difficile dans notre pays. Le Centre national des œuvres universitaires (Cenou) n’est pas demeuré en reste de cette situation. Son programme d’activités a été perturbé du fait des restrictions budgétaires..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 08:22

Mopti : La brigade territoriale de gendarmerie logée de neuf

Dans le cadre de l’accompagnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma) pour stabiliser le Centre du Mali..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 08:19

Kayes : Le cœur du grand marché ravagé par un incendie

Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, un incendie a ravagé le cœur du Grand marché de Kayes. Beaucoup d’habitants de la Cité des rails se sont réveillés sous le choc en apprenant qu’une bonne partie de leur marché a été brûlée. C’est la zone où opèrent les vendeuses et vendeurs de condiments, de produits cosmétiques dont l’encens, de tissus, parmi tant d’autres..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 08:13

San : Restitution des études de faisabilité socio-économique et environnementale de la phase II du PDI-BS

La session visait à informer les différents acteurs et les bénéficiaires du Programme notamment sur les résultats des études d’avant-projet sommaire et d’avant-projet détaillé des projets d’aménagement de 5.940 ha en submersion contrôlée, du schéma directeur de Pekadouzou sur 20.000 hectares, la consolidation avec option de reconversion en maîtrise totale de la plaine de Woloni (2.300 ha).

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 08:08

Sikasso : Le poste de contrôle de Mamassoni ciblé par une attaque terroriste

Une dizaine d’hommes lourdement armés non identifiés ont ouvert le feu, le vendredi 3 février aux environs de 22h 40mn, sur le poste de contrôle de Mamassoni, situé à 4 km du centre-ville de Sikasso..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 07:40

Mali-Russie : La visite très attendue de Sergueï Lavrov

À la tête d’une forte délégation, le chef de la diplomatie russe aura un entretien demain avec son homologue malien, suivi d’une séance de travail élargie aux deux délégations et d’une audience avec le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta.

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 07:38

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner