Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Une sensation agréable au moment de la boire, l’eau glacée que nous buvons peut être dangereuse pour notre santé. Pourtant, boire de l’eau permet de maintenir l’équilibre des fluides corporels dont la mission est d’assurer la digestion, l’absorption, la circulation, la création de la salive, le maintien de la température corporelle et le transport des nutriments.

Publié lundi 25 mars 2024 à 09:38 , mis à jour mardi 21 mai 2024 à 02:58
Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Dr Djibril Traoré 

 


Mais la consommation d’eau glacée contrarie toutes ces missions. C’est pourquoi, les spécialistes sont unanimes sur le fait que l’eau glacée peut nuire à la santé. Surtout pendant le jeûne, l’eau glacée est fortement déconseillée. En plus de fatiguer l’organisme, boire de l’eau glacée joue fortement sur la digestion et peut provoquer des maux de ventre liés à une réduction des vaisseaux sanguins. En cette période de chaleur, il est donc nécessaire de privilégier  l’eau à 13° pour s’hydrater. 

D’après Dr Djibril Traoré,  boire de l’eau glacée n’est pas du tout bon pour l’organisme. à en croire le spécialiste en endocrinologie, diabétologie et  nutritionniste, elle entraine une contraction des vaisseaux sanguins durant la digestion. Il souligne que c’est ce qui va entraîner à la longue la constipation et empêcher l’absorption des nutriments durant la digestion au niveau des intestins. Ce n’est pas la seule conséquence, boire de l’eau glacée peut provoquer l’accumulation du mucus au niveau de l’appareil respiratoire entraînement des maladies respiratoires telles que la grippe.

La consommation de cette eau même si elle donne une sensation de soulagement peut réveiller des douleurs dentaires et des douleurs au niveau de la gorge. Elle entraine également la diminution du rythme cardiaque. «Si on consomme l’eau glacée, l’organisme va essayer de ramener la température de l’eau glacée à la température normale du corps qui est au environ de 37 degrés ce qui va entraîner l’hypersudation dont la déshydratation» ; explique le médecin spécialiste.

Pendant le jeûne, l’eau joue un très grand rôle. Elle assure dans le corps la répartition des nutriments, de l’oxygène et des hormones et permet d’éliminer les déchets de métabolismes. Durant le jeûne, la première chose dont souffrirait l’organisme sera le manque d’eau  Après avoir passé plus de 13 heures sans manger, ni boire, l’estomac est faible. Il faut donc éviter de rompre le jeûne avec de l’eau glacée. L’idéal, selon Dr Traoré, est de boire l’eau à température ambiante. Il nous conseille également  de laisser  l’eau du réfrigérateur à l’air libre quelques minutes avant de la consommer.

Fatoumata NAPHO

Lire aussi : #Mali : Abcès du foie : Plus fréquent chez les enfants

L’abcès du foie est une suppuration collectée dans le parenchyme hépatique. Selon les spécialistes, elle est due à une infection localisée d’origine bactérienne ou parasitaire. Dr Traoré Bakary Moussa, médecin radiologue à la clinique «Les étoiles», précise que le parasite en caus.

Lire aussi : #Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont inf.

Lire aussi : #Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Lire aussi : #Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Lire aussi : #Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Lire aussi : #Mali :Notre santé, Jeûne du Ramadan : Comment mieux l’entreprendre

Jeûner le jour, manger la nuit. Durant le Ramadan, les apports alimentaires augmentent de façon spectaculaire en un laps de temps. Pour l’endocrinologue et spécialiste des maladies métaboliques et de nutrition, Dr Ibrahim Nientao, le jeûne du Ramadan qui intègre le cadre des jeûnes prolong.

Les articles de l'auteur

#Mali : Abcès du foie : Plus fréquent chez les enfants

L’abcès du foie est une suppuration collectée dans le parenchyme hépatique. Selon les spécialistes, elle est due à une infection localisée d’origine bactérienne ou parasitaire. Dr Traoré Bakary Moussa, médecin radiologue à la clinique «Les étoiles», précise que le parasite en cause est appelé entamoeba histolytica..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 06 mai 2024 à 10:03

#Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont infectieux, toxiques et radioactifs..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:33

#Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Par Fatoumata NAPHO


Publié vendredi 29 mars 2024 à 09:10

#Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Par Fatoumata NAPHO


Publié mercredi 27 mars 2024 à 07:40

#Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:37

#Mali :Notre santé, Jeûne du Ramadan : Comment mieux l’entreprendre

Jeûner le jour, manger la nuit. Durant le Ramadan, les apports alimentaires augmentent de façon spectaculaire en un laps de temps. Pour l’endocrinologue et spécialiste des maladies métaboliques et de nutrition, Dr Ibrahim Nientao, le jeûne du Ramadan qui intègre le cadre des jeûnes prolongés est une situation assez particulière. Durant un mois, dit-il, on est amené à changer notre régime alimentaire..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 18 mars 2024 à 09:46

#Mali : Tuberculose osseuse vertébrale : Quand la colonne vertébrale est atteinte

Consulte un spécialiste en cas de douleur de dos surtout quant elle est associée à de la fièvre et à un amaigrissement ! Selon le neurochirurgien, Dr Youssouf Traoré, il peut s’agir d’une tuberculose osseuse vertébrale ou mal de Pott. C’est l’atteinte d’un ou de plusieurs vertèbres ou d’un disque ou de plusieurs disques par le microbe de la tuberculose..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 11 mars 2024 à 09:06

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner