#Mali : Secteur postal : L’AMRTP outille les acteurs

Une quarantaine d’agents du secteur postal participe depuis hier à une formation sur le module «Métier postal», organisée par l’Autorité malienne de régulation des télécommunications, des technologies de l’information et de la communication et des postes (AMRTP).

Publié mardi 14 mai 2024 à 08:00
#Mali : Secteur postal : L’AMRTP outille les acteurs

Cette session qui se déroulera du 13 au 24 mai, mettra l’accent sur les fondamentaux du secteur postal

 

 

 La cérémonie d’ouverture des travaux s’est déroulée dans les locaux de l’AMRTP, sous la présidence de Yahiya Abdou qui représentait le président de cette Autorité de régulation. C’était en présence du conseiller technique au ministère de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’administration, Mamoutou Dabo.

Cette session, qui se déroulera du 13 au 24 mai, mettra l’accent sur les fondamentaux du secteur postal, y compris les meilleures pratiques en matière de traitement de courriers, des colis et de gestion des services postaux et la sécurité des envois. En effet, dans l’exécution de ses missions classiques, l’AMRTP a constaté, depuis des années, un fort besoin de formation des différents acteurs (opérateurs publics et privés, consommateurs, régulateurs).


Selon Yahiya Abdou, en tant qu’organe de régulation, soucieux de la bonne animation du secteur, l’AMRTP veille à ce que les acteurs disposent de compétences nécessaires pour affronter les réalités et répondre aux défis de notre époque. Il a estimé que cette formation représente une opportunité précieuse de sensibiliser les participants à des questions importantes, telles que l’efficacité opérationnelle, la sécurité des données et l’innovation.

Le chargé des postes à l’AMRTP a rappelé que le renforcement des capacités est une recommandation issue des fora et des journées mondiales des postes organisés par notre pays. De son avis, cela démontre l’importance cruciale que notre gouvernement accorde à l’amélioration des compétences dans le secteur postal. «La formation que nous offrons aujourd’hui constitue un moyen efficace de résoudre certaines préoccupations spécifiques auxquelles les acteurs postaux sont confrontés», a-t-il déclaré.

Avant d’annoncer qu’au cours des prochaines semaines et mois à venir, l’AMRTP organisera deux autres sessions de formation dont la première, qui se tiendra du 8 au 19 juillet, portera sur la «Réglementation postale». Et la deuxième, qui se déroulera du 9 au 20 septembre, portera sur la «Comptabilité analytique». «Ces sessions sont ouvertes à tous les acteurs du secteur postal : consommateurs, opérateurs et régulateur», a-t-il précisé.

«Les stratégies postales mondiales actuelles et celles en préparation, mettent la problématique de la formation et du renforcement des capacités des acteurs postaux en bonne place au nombre des piliers de développement de l’activité postale mondiale d’ici 2030», a fait savoir le représentant du président de l’AMRTP. D’après lui, notre pays, membre du conseil d’administration de l’Union postale universelle (UPU), ne saurait être en marge de ce défi et de ses enjeux majeurs.

Pour sa part, Mamoutou Dabo a salué cette initiative de l’AMRTP. Le conseiller technique a indiqué que le département élabore les textes pour la réglementation, «mais il faut que cette réglementation soit comprise par les différents acteurs surtout les operateurs».

Babba COULIBALY

Lire aussi : #Mali : Les prix des hydrocarbures baissent : Pas les frais de transport

Le prix du litre du gasoil à la pompe est passé de 864 à 800 Fcfa, soit une diminution de 64 Fcfa. Cette baisse ne se fait pas sentir sur les prix des billets des transports en commun.

Lire aussi : #Mali : Suite à la libération de Hamadoun Bah : Les banques ouvrent leurs portes aujourd’hui

Le secrétaire général du Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef), a recouvré la liberté. Sa mise en liberté a été ordonnée hier..

Lire aussi : #Mal : Synabef : L’Arrêt de travail effectif

L’arrêt de travail de 72 heures décrété du Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef), a été suivi à Bamako. Seule la Banque de développement du Mali (BDM-SA) s’est désolidarisée du mouvement..

Lire aussi : #Mali : Pour protester contre l’arrestation de son secrétaire général : Le Synabef annonce une grève de 72 heures

Le Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef) décide d’observer un arrêt de travail dans toutes les entreprises affiliées au Synabef à partir de ce matin..

Lire aussi : #Mali : Sécurité de la navigation aérienne des pays de l’AES : Les assurances du directeur général de l’Asecna

Mohamed Moussa, reçu lundi en audience à Koulouba, a donné la garantie que son Agence a, aujourd’hui, la capacité de couvrir 17 millions de kilomètres carrés d’espace aérien, collectivement et individuellement. Le chef de l’État, le colonel Assimi Goïta, a prodigué des conseils perme.

Lire aussi : #Mali : Les travaux de construction de la centrale solaire de Tiakadougou-Dialakoro lancés

Après les centrales solaires 200 mégawatts-crête de Sanankoroba et 100 mégawatts-crête de Safo, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a posé, ce samedi 1er juin, le premier panneau solaire de la centrale solaire d'une puissance de 100 mégawatts-crête de Tiakadougou-Dialak.

Les articles de l'auteur

#Mali : Les prix des hydrocarbures baissent : Pas les frais de transport

Le prix du litre du gasoil à la pompe est passé de 864 à 800 Fcfa, soit une diminution de 64 Fcfa. Cette baisse ne se fait pas sentir sur les prix des billets des transports en commun.

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 11 juin 2024 à 18:01

#Mali : Suite à la libération de Hamadoun Bah : Les banques ouvrent leurs portes aujourd’hui

Le secrétaire général du Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef), a recouvré la liberté. Sa mise en liberté a été ordonnée hier..

Par Babba COULIBALY


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:24

#Mal : Synabef : L’Arrêt de travail effectif

L’arrêt de travail de 72 heures décrété du Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef), a été suivi à Bamako. Seule la Banque de développement du Mali (BDM-SA) s’est désolidarisée du mouvement..

Par Babba COULIBALY


Publié jeudi 06 juin 2024 à 16:52

#Mali : Pour protester contre l’arrestation de son secrétaire général : Le Synabef annonce une grève de 72 heures

Le Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef) décide d’observer un arrêt de travail dans toutes les entreprises affiliées au Synabef à partir de ce matin..

Par Babba COULIBALY


Publié mercredi 05 juin 2024 à 19:17

#Mali : Sécurité de la navigation aérienne des pays de l’AES : Les assurances du directeur général de l’Asecna

Mohamed Moussa, reçu lundi en audience à Koulouba, a donné la garantie que son Agence a, aujourd’hui, la capacité de couvrir 17 millions de kilomètres carrés d’espace aérien, collectivement et individuellement. Le chef de l’État, le colonel Assimi Goïta, a prodigué des conseils permettant à l’Asecna d’être plus performante.

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 04 juin 2024 à 18:00

#Mali : Les travaux de construction de la centrale solaire de Tiakadougou-Dialakoro lancés

Après les centrales solaires 200 mégawatts-crête de Sanankoroba et 100 mégawatts-crête de Safo, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a posé, ce samedi 1er juin, le premier panneau solaire de la centrale solaire d'une puissance de 100 mégawatts-crête de Tiakadougou-Dialakoro dans le Cercle de Sélingué (Région de Bougouni)..

Par Babba COULIBALY


Publié samedi 01 juin 2024 à 16:21

#Mali :Lancement des travaux de la Centrale solaire de Safo : Le président Goïta affiche son ambition d’innover le secteur énergétique

En procédant hier à la pose du premier panneau, le chef de l’État a exprimé sa volonté de parvenir, dans un bref délai, à une mutation profonde de la production de l’électricité. Le champ solaire de Safo, d’une puissance de 100 mégawatts-crête avec des modules photovoltaïques en silicium monocristallin, sera bâti sur une.

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 28 mai 2024 à 18:47

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner