#Mali : Bamako-Coura : Opération éclair et mortelle des bandits armés

Ils ont minutieusement organisé une opération, l’ont rapidement exécuté et se sont fondus dans la nature avec une somme considérable

Publié vendredi 05 avril 2024 à 09:05
#Mali : Bamako-Coura : Opération éclair et mortelle des bandits armés

Le nombre de jeunes cambistes assassinés en un temps relativement court, a connu une hausse sensible. Rappel. Il y a quelques semaines, deux malfrats ont été froidement tué jusque devant son domicile un jeune cambiste à Kalanbancoro Nènècoro. Malheureusement jusqu’à ce jour, les assassins de ce jeune homme courent.

Le dernier crime du genre remonte à quelques semaines seulement. Il s’est passé au rond-point Gondole de Bamako-Coura, en Commune III de Bamako. Il est déplorable de constater une récurrence plus ou moins prononcée des cas de braquages dont les cibles sont, soit des boutiques, des magasins, des stations-services, voire des pharmacies. Sans oublier les domiciles des particuliers dans les quartiers.

Ces vols spectaculaires visent toujours le même objectif : dépouiller les honnêtes citoyens des fruits de leurs efforts. Le jour des faits c’est aux environs de 18 heures, que les assaillants au nombre de trois sur une moto sont arrivés, habillés en tenue militaire. Armés de pistolet mitrailleur (PM), deux des trois descendirent et se dirigèrent vers le bureau des cambistes qu’ils avaient déjà repéré pendant que le dernier larron faisait le guet dans la rue. Il était prêt à alerter ses complices à la vue du moindre intrus.

Une fois à l’intérieur de l’établissement, sans tourner autour du pot, ils sommèrent les occupants de ne pas bouger. Les malfrats ont clairement fait savoir leur intention à leurs otages sous la menace de leurs fusils. Ils se sont emparés d’une forte somme d’argent. Dans la foulée, ils ont ouvert le feu sur le tenancier, un certain M.D dit Bana un trentenaire. Grièvement blessé dans un premier temps, le cambiste s’est effondré dans une mare de sang.

Les bandits avaient si bien préparé l’opération que les choses se sont passées dans un temps très bref. Ainsi, les trois malfrats ont profité de la zizanie créée après le coup de feu pour se fondre dans la nature. Ils se sont retirés sur leur moto, avec leur butin, en tirant des coups de feu en l’air pour effrayer d’éventuels secouristes.

Conséquences : tous les habitants du coin sont restés cloîtrés chez eux, alors que, selon certaines informations, le secteur serait couvert par un « dispositif sécuritaire ». Mais, la rapidité avec laquelle les bandits ont exécuté leur opération, les forces de sécurité présentes dans les alentours sont finalement arrivées un peu tardivement.

C’était « le médecin après la mort ». Dans la foulée, les policiers du  commissariat du centre commercial ont rallié les lieux avant d’être rejoints par les éléments de la Police technique et scientifique pour recueillir les données sur la scène du crime. La rapidité et la réussite de l’opération laisse clairement comprendre que ce sont de bandits professionnels.

Tamba CAMARA

Lire aussi : #Mali : Le «Passeur» passe par la case prison

à deux, ils recherchaient et envoyaient les candidats à l’immigration pour regagner l’Europe via le Sahara. Un contrôle de routine a mis fin à leur activité illicite.

Lire aussi : #Mali : Livre : «Général Abdoulaye Soumaré, pans de vie d’un homme d’honneur» : Son écrivain de fils parle de lui

Cet ouvrage retrace la vie de cet ancien chef d’état-major de l’Armée malienne qui a toujours prêché par l’exemple, le sens de la loyauté, de la bravoure et le combat contre l’injustice.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : Les propos compromettants d’un accusé

L'homme a été traîné devant les juges à cause de son indiscrétion à la suite d’un assassinat. Il aura la chance d’être lavé de tout soupçon.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : 15 ans de prison pour l’époux jaloux

Il n’était pas blanc comme neige mais ne supportait pas que son épouse lui refuse le lit conjugal. Au lieu de se remettre en cause, il a préféré se débarrasser d’elle définitivement.

Lire aussi : #Mali :Université numérique du Mali : La phase d’opérationnalisation lancée

La numérisation de l’enseignement supérieur est un impératif. Pour relever ce défi majeur, notre pays s’est engagé dans un processus d’innovation de son dispositif de formation afin de répondre aux exigences de modernisation et de coller à l’air du temps..

Lire aussi : #Mali : ...Djénébou recouvre la liberté

Inculpée d’assassinat sur son mari, en l’absence de preuves, la Cour l’a tout simplement acquittée...

Les articles de l'auteur

#Mali : Le «Passeur» passe par la case prison

à deux, ils recherchaient et envoyaient les candidats à l’immigration pour regagner l’Europe via le Sahara. Un contrôle de routine a mis fin à leur activité illicite.

Par Tamba CAMARA


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:44

#Mali : Livre : «Général Abdoulaye Soumaré, pans de vie d’un homme d’honneur» : Son écrivain de fils parle de lui

Cet ouvrage retrace la vie de cet ancien chef d’état-major de l’Armée malienne qui a toujours prêché par l’exemple, le sens de la loyauté, de la bravoure et le combat contre l’injustice.

Par Tamba CAMARA


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:41

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Les propos compromettants d’un accusé

L'homme a été traîné devant les juges à cause de son indiscrétion à la suite d’un assassinat. Il aura la chance d’être lavé de tout soupçon.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 16 mai 2024 à 09:29

#Mali : Cour d’assises de Bamako : 15 ans de prison pour l’époux jaloux

Il n’était pas blanc comme neige mais ne supportait pas que son épouse lui refuse le lit conjugal. Au lieu de se remettre en cause, il a préféré se débarrasser d’elle définitivement.

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 14 mai 2024 à 08:26

#Mali :Université numérique du Mali : La phase d’opérationnalisation lancée

La numérisation de l’enseignement supérieur est un impératif. Pour relever ce défi majeur, notre pays s’est engagé dans un processus d’innovation de son dispositif de formation afin de répondre aux exigences de modernisation et de coller à l’air du temps..

Par Tamba CAMARA


Publié mercredi 08 mai 2024 à 09:11

#Mali : ...Djénébou recouvre la liberté

Inculpée d’assassinat sur son mari, en l’absence de preuves, la Cour l’a tout simplement acquittée...

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 02 mai 2024 à 07:45

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Le doute profite aux accusés

Courant 2009, Abel Diarra et Zan Diarra étaient suspectés d’incendie volontaire au préjudice de N’Tji Diarra pour une affaire de parcelle..

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 30 avril 2024 à 08:27

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner