#Mali : Cour d’assises de Bamako : L’accusé écope de 20 ans de réclusion criminelle

Aly Coulibaly, cultivateur de son État a comparu pour des faits d’assassinat, suite à un différend l’opposant à d’autres membres de sa famille pour la construction d’une maison dans la cour familiale.

Par

Publié vendredi 09 février 2024 à 08:13 , mis à jour mercredi 21 février 2024 à 22:39
#Mali : Cour d’assises de Bamako : L’accusé écope de 20 ans de réclusion criminelle

De l’acte de renvoi devant la Cour, il ressort que Baréma Dembélé et Madou Coulibaly étaient deux enfants adoptifs au compte de l’oncle Aly Coulibaly. En effet, après le décès des vieux de la famille, Aly Coulibaly est devenu chef de famille de par son âge. Les deux enfants adoptifs (Baréma et Madou) décidèrent de construire des maisons afin d'élargir ladite concession. Aly Coulibaly s’est opposé à ce projet et leur propose plutôt des parcelles en dehors du village. En plus de cette proposition, il a fait intervenir auprès d'eux le chef de village et l'imam pour les dissuader  dans leur projet de construction.


Courant 2019, les enfants adoptifs passèrent à l'action en démolissant des murs de ladite concession. Informé de cela Aly Coulibaly a piqué une colère indescriptible. Sans chercher à comprendre quoi que ce soit, il est entré dans sa chambre et en ressort muni d'un fusil.

Sans distinction, il s’est mis à tirer sur les deux enfants adoptifs qui ont réussi à prendre la tangente. Dans sa folie meurtrière, il s’est rendu chez un certain Seydou et ouvre le feu. Les projectiles ont atteint celui-ci, en plus de deux autres personnes venues pour le secourir. Ces derniers  (Seydou Traoré et dame Aminata Cissé) ont succombé à leurs blessures. Les projectiles avaient également atteint un certain Soumaïla à la figure et lui ont causé la perte d’un œil.

Après son forfait, Aly Coulibaly a fui sur sa motocyclette pour se rendre à Monimpébougou chez son oncle Demba. Là, il sera interpellé et conduit à la brigade territoriale de gendarmerie de Macina. Le mis en cause s’est finalement  retrouvé devant les juges de la Cour d’assises conformément aux dispositions des articles 199, 200, 202, et 207 du code pénal.

Aussi bien à l’information que devant le juge instructeur, l’inculpé a reconnu les faits à lui reprochés. Il a déclaré en ces termes. « Lorsque, j'ai vu la poussière s'élever dans notre concession, je suis venu voir ce qui se passait ... J'ai cherché mon fusil, calibre 12 de fabrication artisanale, ainsi, que quelques cartouches pour tirer sur les auteurs. J'ai tiré deux coups de fusil, un sur les enfants et le second sur Seydou Traoré».

À la barre, face aux jurés l’inculpé était inconstant dans ses déclarations. Il a juste admis avoir tiré sur Seydou Traoré. Et a catégoriquement rejeté toute idée de responsabilité dans les autres cas. Cela a suffit au parquet de le charger et le maintenir dans les liens de l’accusation.

La défense a pour sa part sollicité la clémence de la Cour. Il a été reconnu coupable avec des circonstances atténuantes. Aly Coulibaly a écopé de 20 ans de réclusion criminelle.

Tamba CAMARA

Lire aussi : Cour d’assises de Bamako : 15 ans de réclusion pour des coupeurs de route

En milieu de semaine dernière, les juges avaient sous la main les dossiers de quatre coupeurs de route : Sékou Hamadoun Diagouraga, Amadou Barry, Moussa Barry et Bourama Bolly. Ce quatuor était inculpé pour des faits « d’association de malfaiteurs, vol qualifié, détention illégale d’arme.

Lire aussi : #Mali : Violences faites aux filles : Un maçon violeur condamné à 5 ans de prison

Les maisons en chantier sont les sites préférés de certains ouvriers pour commettre des agressions sexuelles à l’endroit des filles surtout les vendeuses ambulantes..

Lire aussi : La jalousie conduit au pire

Il soupçonnait son épouse d’entretenir une relation extraconjugale et supportait mal ses abandons de foyers. Pour avoir la paix, il l’a tout simplement poignardée à mort.

Lire aussi : Cour d’assises de Bamako : Les deux amis paient pour leurs comportements

Ils se promenaient librement avec une arme à feu dans leur voiture. L’un deux n’a pas hésité à en faire usage en tirant à bout portant sur une de leur connaissance.

Lire aussi : Cour d’assises de Bamako : Des peines proportionnelles aux actes

Vendredi dernier au cours des travaux de la Cour d’assises, les jurés ont siégé uniquement sur des affaires se rapportant aux infractions de mœurs.

Lire aussi : #Mali : Violences faites aux filles : Un pédophile sexagénaire écope de 15 ans de prison

Les filles mêmes mineures n’échappent pas parfois à la violence. Pis quand il s’agit de la pédophilie. Une quinzaine de cas figure dans les dossiers de la Cour d’assises..

Les articles de l'auteur

Cour d’assises de Bamako : 15 ans de réclusion pour des coupeurs de route

En milieu de semaine dernière, les juges avaient sous la main les dossiers de quatre coupeurs de route : Sékou Hamadoun Diagouraga, Amadou Barry, Moussa Barry et Bourama Bolly. Ce quatuor était inculpé pour des faits « d’association de malfaiteurs, vol qualifié, détention illégale d’arme à feu et complicité »..

Par Tamba CAMARA


Publié mercredi 21 février 2024 à 07:54

#Mali : Violences faites aux filles : Un maçon violeur condamné à 5 ans de prison

Les maisons en chantier sont les sites préférés de certains ouvriers pour commettre des agressions sexuelles à l’endroit des filles surtout les vendeuses ambulantes..

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:35

La jalousie conduit au pire

Il soupçonnait son épouse d’entretenir une relation extraconjugale et supportait mal ses abandons de foyers. Pour avoir la paix, il l’a tout simplement poignardée à mort.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 15 février 2024 à 09:27

Cour d’assises de Bamako : Les deux amis paient pour leurs comportements

Ils se promenaient librement avec une arme à feu dans leur voiture. L’un deux n’a pas hésité à en faire usage en tirant à bout portant sur une de leur connaissance.

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 13 février 2024 à 08:08

Cour d’assises de Bamako : Des peines proportionnelles aux actes

Vendredi dernier au cours des travaux de la Cour d’assises, les jurés ont siégé uniquement sur des affaires se rapportant aux infractions de mœurs.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 12 février 2024 à 07:59

#Mali : Violences faites aux filles : Un pédophile sexagénaire écope de 15 ans de prison

Les filles mêmes mineures n’échappent pas parfois à la violence. Pis quand il s’agit de la pédophilie. Une quinzaine de cas figure dans les dossiers de la Cour d’assises..

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 09 février 2024 à 08:00

#Mali : #Cour d’assises de Bamako : L’accusé acquitté après 4 ans de prison

Inculpé de pédophilie dans le voisinage sur une fillette de 8 ans, en l’absence de preuves, les juges l’ont acquitté après 4 ans de détention.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 08 février 2024 à 07:49

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner