Faits divers, Niamakoro : Un ex-agent commercial sans scrupule

Par des techniques dont il détenait seul le secret, il parvenait à soustraire du compte des clients des sommes d’argent plus ou moins importantes. Il a été finalement coïncé face à la multiplication des plaintes

Par

Publié mercredi 25 janvier 2023 à 08:09
Faits divers, Niamakoro : Un ex-agent commercial sans scrupule

Les policiers sont depuis un bon moment dans une logique de traque sans relâche des bandits de grand chemin à travers le District de Bamako et ses environs. Et les résultats sont de plus en plus probants avec la mise hors d’état de nuire d’individus en rupture de ban avec la société. Le commissaire principal Amadou M Dembélé et ses éléments viennent récemment de mettre le grappin sur un escroc hors pair d’un genre particulier.

Pour des raisons bien compréhensibles, nous le désignons X. Cet individu qui était activement recherché par les limiers s’était spécialisé dans la soustraction frauduleuse de sommes d’argent plus ou moins importantes sur le compte des clients d’un opérateur de téléphonie mobile de la place. À la suite des investigations policières il a été établi que ce trentenaire qui a été alpagué est un ex-agent commercial des services de transfert d’argent de l’opérateur victime.

Pas la moindre somme d’argent- Toute l’histoire fait suite à la multiplication des plaintes des responsables de l’entreprise concernée. Elles étaient toutes relatives à de nombreux retraits frauduleux d’argent sur leurs comptes par un individu non identifié.

Cette explication était suffisante pour que le principal Amadou M Dembélé  instruise à certains éléments de son Unité de recherches (BR) de traquer l’indélicat faussaire pour l’interpeller et le conduire dans leurs locaux. Sans perdre la moindre seconde, les éléments de la brigade de recherches ont ouvert leurs enquêtes.

Après quelques jours d’intenses recherches, les limiers ont pu localiser cet homme avant de l’interpeller. En ce moment, il était en possession d’une moto de marque « TVS » seulement. Il ne disposait d’aucun autre objet.

Pis, il n’avait pas un Kopeck sur lui. Lorsqu’il a été coincé, le suspect cherchait un moyen pour se sortir d’affaire. Il n’a pas hésité à donner une fausse identité aux limiers qui étaient venus l’interpeller. Cela était loin de détourner ces derniers de leur mission. Ainsi, l’homme a été conduit dans les locaux du commissariat de police sus cité  pour être sommairement auditionné.

Sachant que les dés étaient pipés pour lui, il a préféré passer aux aveux sans autre forme de transition. Ce qui l’a obligé à décliner sa vraie identité  il est passé à l’aveu en reconnaissant les faits et en déclinant sa vraie identité.

Des dizaines de plaignants à la police- Il a fallu que ce malfrat soit mis aux arrêts pour que la nouvelle se repande dans tout le secteur comme une traînée de poudre.
Ainsi, peu de temps seulement après son interpellation, des dizaines et des dizaines de plaignants se piétinaient aux portes du commissariat de police. Chacun tenait à voir de visu cet individu qu’ils attendaient tous de pied ferme.

Mieux, chacune des victimes souhaitaient être possession de son dû, alors que le cumul des montants volés a été estimé à plus de six millions de Fcfa.
L’ex-agent commercial avait un modus operandi classique dont lui seul avait le secret pour soustraire  l’argent des comptes de la clientèle. L’écho de son arrestation a été un ouf de soulagement pour ses victimes.

Au commissariat de police, ces dernières ne demandaient qu’une seule chose. C’est d’être en possession de leur dû. Après son audition, l’escroc a été déféré au parquet du Tribunal de grande instance de la Commune VI du District de Bamako. Les autorités policières ont mis l’occasion à profit pour exhorter la population à plus de vigilance et de collaboration afin de lutter plus efficacement contre la criminalité sous toutes ses formes.

Yaya DIAKITE

Lire aussi : Université privée du Sahel : 122 Frais émoulus sur le marché de l’emploi

L’Université privée du Sahel (UPS) vient de verser sur le marché de l’emploi 122 jeunes diplômés dont 27 femmes. Ces nouveaux diplômés ont décroché leur licence dans le cadre du système Licence-Master-Doctorat (LMD) en vigueur dans notre pays depuis 2008..

Lire aussi : Médicaments non conventionnels : La HAC met en garde contre la publicité mensongère

À travers un communiqué diffusé jeudi dernier, la Haute autorité de la communication (Hac) indique avoir constaté la diffusion intempestive de messages publicitaires sur certains médicaments non conventionnels..

Lire aussi : Notre santé, Cellulite du cou et de la face : À ne pas minimiser

«Devant un patient avec une tuméfaction inflammatoire dans un contexte de douleur dentaire, d’angine, d’injection de corps étranger ou de furoncle, il faut rapidement penser à une possibilité de cellulite», révèle Dr Djibril Samaké, spécialiste en ORL au Centre de santé de référen.

Lire aussi : Évaluation et accréditation des établissements de santé : «Public et privé sont tous concernés»

Cette nouvelle Agence est outillée d’un dispositif pour amener les structures de santé à s’inscrire dans une amélioration continue de la qualité des soins. Son directeur général, Sékouli Fadjadji Touré, explique les défis à relever pour réussir cette noble mission.

Lire aussi : Utilisation excessive des bouillons industriels : Nuisible à la santé

Selon les spécialistes, les bouillons, mal utilisés, peuvent provoquer certains types de cancers, des maladies cardio-vasculaires, des accidents vasculaires cérébraux (AVC), de l’hypertension. Et aussi des troubles digestifs comme les brûlures d’estomac, les ballonnements et les douleurs ab.

Lire aussi : Faits divers, Missira : Rixe mortelle

Suite à des injures grossières, des adolescents se sont battus dans la rue. L’un des protagonistes est finalement mort poignardé.

Les articles de l'auteur

Université privée du Sahel : 122 Frais émoulus sur le marché de l’emploi

L’Université privée du Sahel (UPS) vient de verser sur le marché de l’emploi 122 jeunes diplômés dont 27 femmes. Ces nouveaux diplômés ont décroché leur licence dans le cadre du système Licence-Master-Doctorat (LMD) en vigueur dans notre pays depuis 2008..

Par Yaya DIAKITE


Publié lundi 06 février 2023 à 07:59

Médicaments non conventionnels : La HAC met en garde contre la publicité mensongère

À travers un communiqué diffusé jeudi dernier, la Haute autorité de la communication (Hac) indique avoir constaté la diffusion intempestive de messages publicitaires sur certains médicaments non conventionnels..

Par Yaya DIAKITE


Publié lundi 06 février 2023 à 07:53

Notre santé, Cellulite du cou et de la face : À ne pas minimiser

«Devant un patient avec une tuméfaction inflammatoire dans un contexte de douleur dentaire, d’angine, d’injection de corps étranger ou de furoncle, il faut rapidement penser à une possibilité de cellulite», révèle Dr Djibril Samaké, spécialiste en ORL au Centre de santé de référence (Csref) du Quartier Mali..

Par Yaya DIAKITE


Publié lundi 06 février 2023 à 07:47

Évaluation et accréditation des établissements de santé : «Public et privé sont tous concernés»

Cette nouvelle Agence est outillée d’un dispositif pour amener les structures de santé à s’inscrire dans une amélioration continue de la qualité des soins. Son directeur général, Sékouli Fadjadji Touré, explique les défis à relever pour réussir cette noble mission.

Par Yaya DIAKITE


Publié lundi 06 février 2023 à 07:44

Utilisation excessive des bouillons industriels : Nuisible à la santé

Selon les spécialistes, les bouillons, mal utilisés, peuvent provoquer certains types de cancers, des maladies cardio-vasculaires, des accidents vasculaires cérébraux (AVC), de l’hypertension. Et aussi des troubles digestifs comme les brûlures d’estomac, les ballonnements et les douleurs abdominales.

Par Yaya DIAKITE


Publié vendredi 03 février 2023 à 08:29

Faits divers, Missira : Rixe mortelle

Suite à des injures grossières, des adolescents se sont battus dans la rue. L’un des protagonistes est finalement mort poignardé.

Par Yaya DIAKITE


Publié vendredi 03 février 2023 à 07:42

Aepes : Vingt ans au service de l’enseignement supérieur

L’Association des établissements privés d’enseignement supérieur (Aepes) a signé, hier au Centre du secteur privé, un mémorandum d’entente avec l’Association indépendante des promoteurs d’écoles privées agrées du Mali (Aiepam)..

Par Yaya DIAKITE


Publié vendredi 03 février 2023 à 07:37

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner