Conseil national du patronat du Mali : Le bureau fait le bilan de ses 180 jours

Le bureau du Conseil national du patronat du Mali (CNPM) a présenté à la presse, samedi dernier, le bilan de ses 180 jours. Cette session d’information était animée par le président du CNPM, Mossadeck Bally, en présence des membres du bureau et autres acteurs du secteur privé.

Par

Publié lundi 22 mai 2023 à 07:56
Conseil national du patronat du Mali : Le bureau fait le bilan de ses 180 jours

Le président du CNPM (g) a informé les hommes de médias des avancées sur les grands chantiers entrepris par son équipe

 

 

L’objectif de la rencontre était d’informer les hommes de médias des avancées sur les grands chantiers entrepris par l’équipe dirigeante, depuis son installation en octobre dernier. Et, par la même occasion, partager la vision de ce bureau qui est arrivé aux affaires dans un contexte tendu. Ainsi, aussitôt installés, Mossadeck Bally et son équipe ont travaillé à rétablir le dialogue avec les autorités du pays et les partenaires techniques et financiers. Il fallait également regagner la confiance des investisseurs.

Faisant le bilan de ses six mois de gestion, le conférencier a mis l’accent sur les activités menées avec succès dans le sens du rétablissement du dialogue. En effet, le bureau a été reçu par le président de la Transition, le Premier ministre et plusieurs membres du gouvernement. Mieux, s’est félicité Mossadeck Bally, «nous avons été invités à trois reprises par le Conseil national de Transition pour donner des avis sur des projets de lois».

Aussi, a-t-il affirmé que le CNPM a «renoué avec les partenaires techniques et financiers, les ambassades et redonné confiance aux investisseurs». Autre fruit de cet effort de dialogue : «toute la famille du CNPM est réconciliée», s’est réjoui le président du patronat malien qui a aussi évoqué les rencontres avec les différentes centrales syndicales.

En outre, le bureau a procédé au toilettage des textes de l’organisation et inauguré, entre janvier et mars 2023, les sièges des Conseils patronaux des Régions de Sikasso, de Koulikoro et de Ségou. D’autres actes ont été posés afin d’améliorer la qualité de la gouvernance et l’efficacité du CNPM. Parmi ceux-ci, le conférencier a cité l’audit comptable et social, le recrutement d’une secrétaire générale, les travaux de réaménagement et l’élaboration du Plan stratégique du CNPM. Ce Plan, faut-il le préciser, est le référentiel de base de toutes ses actions.

Selon Mossadeck Bally, ce bureau du Conseil national du patronat s’est fixé un objectif central qui sera le fil conducteur de son action durant la mandature de cinq ans. Il s’agit de «refaire du Mali une destination d’investissements». Pour y arriver, il a choisi cinq axes stratégiques comme matrice de ses travaux : l’énergie, les ressources humaines, les infrastructures, le financement et la fiscalité. Cinq groupes de travail ont été mis en place à cet effet.

L’objectif recherché est de transformer structurellement l’économie de notre pays, relancer la croissance pour créer de la richesse et des emplois. Pour Mossadeck Bally, le rôle du patronat dans le redémarrage de l’économie malienne est de «changer le paradigme économique».

Babba COULIBALY

Lire aussi : #Mali: Opération Ramadan solidaire : La BDM-SA fidéle au rendez-vous

La Banque de développement du Mali (BDM-SA) est fidèle au rendez-vous cette année encore. L’institution financière a sacrifié, hier, à sa traditionnelle «Opération Ramadan solidaire» à l’intention des fidèles musulmans de treize mosquées dans le District de Bamako. Pour accomplir cet.

Lire aussi : #Mali : PDCVH-Mali : Les acteurs réfléchissent à une formulation efficace

L’atelier de formulation du Projet de développement des chaines de valeurs de l’horticulture au Mali (PDCVH-Mali) se tient depuis hier à l’hôtel Diamcis de Banankoro, Commune rurale de Sanankoroba..

Lire aussi : #Mali :Réforme domaniale et foncière : Un million de parcelles numérisées dans le district de Bamako

Ce processus de digitalisation en cours permettra de mettre fin aux nombreux litiges fonciers dans notre pays. Il traduit la volonté du gouvernement d’assainir le climat des affaires dans le but de mettre la terre au service du développement en attirant des investissements.

Lire aussi : #Mali : Équipements d’énergie solaire : À prix d’or !

Cette hausse brusque des prix est consécutive à la forte demande. Des mesures d’accompagnement s’imposent pour permettre aux entreprises et aux particuliers d’acquérir ces équipements à des coûts abordables. La crise énergétique actuelle est une opportunité pour le pays de réduire sa.

Lire aussi : #Mali : Harmonisation et l’utilisation des symboles de l’État : Des agents du département en charge de la Communication outillés

Le référentiel des signes distinctifs de l’État a été partagé avec le personnel du ministère de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’administration et de ses services rattachés..

Lire aussi : #Mali : BDM-SA : Un produit net bancaire estimé à plus de 95 milliards de Fcfa en 2023

La Banque de développement du Mali (BDM-SA) a réalisé des performances remarquables avec un total bilan de plus de 2.277 milliards de Fcfa et un produit net bancaire estimé à plus de 95 milliards de Fcfa. Ses parts du marché national ont augmenté de 2,67% pour les ressources et 1,33% pour les.

Les articles de l'auteur

#Mali: Opération Ramadan solidaire : La BDM-SA fidéle au rendez-vous

La Banque de développement du Mali (BDM-SA) est fidèle au rendez-vous cette année encore. L’institution financière a sacrifié, hier, à sa traditionnelle «Opération Ramadan solidaire» à l’intention des fidèles musulmans de treize mosquées dans le District de Bamako. Pour accomplir cette action d’une grande portée humanitaire, l’équipe de la BDM-SA était conduite par le secrétaire général de la Banque, Cheick Fantamady Keïta..

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 05 avril 2024 à 08:28

#Mali : PDCVH-Mali : Les acteurs réfléchissent à une formulation efficace

L’atelier de formulation du Projet de développement des chaines de valeurs de l’horticulture au Mali (PDCVH-Mali) se tient depuis hier à l’hôtel Diamcis de Banankoro, Commune rurale de Sanankoroba..

Par Babba COULIBALY


Publié jeudi 28 mars 2024 à 08:38

#Mali :Réforme domaniale et foncière : Un million de parcelles numérisées dans le district de Bamako

Ce processus de digitalisation en cours permettra de mettre fin aux nombreux litiges fonciers dans notre pays. Il traduit la volonté du gouvernement d’assainir le climat des affaires dans le but de mettre la terre au service du développement en attirant des investissements.

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 22 mars 2024 à 07:36

#Mali : Équipements d’énergie solaire : À prix d’or !

Cette hausse brusque des prix est consécutive à la forte demande. Des mesures d’accompagnement s’imposent pour permettre aux entreprises et aux particuliers d’acquérir ces équipements à des coûts abordables. La crise énergétique actuelle est une opportunité pour le pays de réduire sa dépendance au thermique en profitant d’une source permanente : le soleil.

Par Babba COULIBALY


Publié mercredi 20 mars 2024 à 08:36

#Mali : Harmonisation et l’utilisation des symboles de l’État : Des agents du département en charge de la Communication outillés

Le référentiel des signes distinctifs de l’État a été partagé avec le personnel du ministère de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’administration et de ses services rattachés..

Par Babba COULIBALY


Publié lundi 18 mars 2024 à 09:19

#Mali : BDM-SA : Un produit net bancaire estimé à plus de 95 milliards de Fcfa en 2023

La Banque de développement du Mali (BDM-SA) a réalisé des performances remarquables avec un total bilan de plus de 2.277 milliards de Fcfa et un produit net bancaire estimé à plus de 95 milliards de Fcfa. Ses parts du marché national ont augmenté de 2,67% pour les ressources et 1,33% pour les emplois..

Par Babba COULIBALY


Publié lundi 11 mars 2024 à 09:10

#Mali : Fourniture d’électricité : EDM-SA annonce l’amélioration de la desserte

Cette évolution positive sera possible grâce à une batterie de mesures portant sur la disponibilité du combustible pour la production du courant électrique durant le Ramadan. En perspective, le gouvernement est à pied d’œuvre pour la réalisation de projets structurants qui permettront d’augmenter la proportion des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

Par Babba COULIBALY


Publié vendredi 08 mars 2024 à 09:01

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner