Alimentation en eau potable de la ville de Gao : Un schéma directeur pour un accès durable à la ressource

Le ministère des Mines, de l’Énergie et de l’Eau veut doter la ville de Gao et environs d’un Schéma directeur d’alimentation en eau potable à l’horizon 2040.

Par

Publié vendredi 24 juin 2022 à 07:40, mis à jour mardi 05 juillet 2022 à 17:51
Alimentation en eau potable de la ville de Gao : Un schéma directeur pour un accès durable à la ressource

Le but étant de faire face aux besoins immédiats de plus en plus croissants et ceux à long terme en mobilisant les ressources financières nécessaires. Pour ce faire, la Société malienne de patrimoine de l’eau potable (Somapep-SA), en collaboration avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a commandité des études. Leurs résultats ont été restitués hier dans un hôtel de la place.

C’était à la faveur d’un atelier initié à cet effet en présence du directeur général de la Somapep-SA, Bakary Coulibaly. Objectif : permettre aux techniciens de se pencher sur les résultats auxquels est parvenu le groupement de bureaux d’études SGI/GECI Expert Conseils.

La ville de Gao dispose de deux types de ressources potentiellement mobilisables pour son alimentation en eau : le fleuve Niger (non exploité) et les nappes souterraines. Ce sont elles qui alimentent la commune avec un champ captant de 14 forages.

La Société malienne de gestion de l’eau potable (Somagep-Gao) produit, traite et distribue environ 7.900 mètres cubes d’eau par jour. Le taux de couverture est inférieur à 40%, selon une note d’information fournie à la presse.


En la matière, la société nationale de production rencontre trois défis majeurs : pollution de la ressource souterraine par le manganèse et le fer rendant l’eau distribuée impropre à la consommation, dégradation constante des infrastructures et du réseau d’eau, et un besoin en eau non satisfait, en constante augmentation avec l’accroissement de la population.
De par sa situation géographique, la ville titille le Sahara, avec une démographie galopante qui grève sur les ressources disponibles en eau potable, a noté le ministre de l’Eau.

Ce déficit s’est accru avec l’arrivée massive de nouvelles populations, y compris des déplacés internes qui ont fui les zones de conflits depuis les événements d’il y a dix ans pour s’y installer de façon temporaire ou définitive, a rappelé Lamine Seydou Traoré. Pour y faire face, a-t-il souligné, partenaires techniques et financiers, et autres amis du Mali intensifient leur accompagnement en vue de circonscrire le stress hydrique que connaît la ville de Gao et ses environs.

C’est dans cette optique que son département, à travers la Somapep-sa, a sollicité et obtenu du CICR un financement pour mener des études permettant la mise en place d’installations d’eau potable pour les horizons 2030 et 2040.

En le faisant, le gouvernement s’inscrit, selon lui, dans cette logique de durabilité. «C’est pourquoi, mon département a initié l’élaboration de documents de référence portant sur une vision à long terme tels les schémas directeurs de certaines villes du périmètre de concession de la Somapep-Sa, dont Bamako et plusieurs villes de l’intérieur du pays», a assuré le ministre Traoré.

Le Schéma directeur est une initiative innovante, permettant d’assurer un accès à l’eau potable aux populations de la ville de Gao, a expliqué le  chef de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge. Selon Antoine Grand, ce partenariat entre le ministère de l’Eau (à travers la Somapep-sa) et le CICR permettra de coordonner les interventions sur le terrain en matière d’eau potable. Pour le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, la rencontre porte sur ce qu’il convient d’appeler «l’espoir de toute la population de Gao et environs en matière d’accès à l’eau potable.

Elle s’inscrit dans le cadre des actions gouvernementales de recherche de solutions aux problèmes cruciaux, notamment à celui de l’accès à l’eau potable. À cet égard, “les résultats soumis à votre approbation doivent bénéficier de l’examen sans complaisance en vue de parvenir à un document qui servira de canevas de programmation des activités hydrauliques pour, au moins, la décennie prochaine dans la ville de Gao et ses environs”, a fait savoir Lamine Seydou Traoré.

Lire aussi : Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Lire aussi : Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Lire aussi : CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Lire aussi : Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Lire aussi : Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il ras.

Lire aussi : Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Dans la même rubrique

Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Publié 13 January 2022 a 08:11 Babba COULIBALY

Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Publié 13 January 2022 a 07:49 Babba COULIBALY

CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Publié 03 January 2022 a 08:22 Babba COULIBALY

Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Publié 07 January 2022 a 07:50 Babba COULIBALY

Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il rassure que notre pays continuera à coopérer avec toutes les nations qui le souhaitent mais dans le respect mutuel.

Publié 04 May 2022 a 07:21 Babba COULIBALY

Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Publié 03 January 2022 a 08:15 Babba COULIBALY

Mali-Cedeao : Bientôt une solution consensuelle à la crise

Les partenaires ont assuré que le dialogue n’a pas été interrompu avec les autorités.

Publié 09 February 2022 a 07:52 Babba COULIBALY

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner