Transition : Le soutien inconditionnel du recotrade

Le ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo a présidé, hier, au mémorial Modibo Keita, une assemblée générale de soutien à la Transition, initiée par le Réseau des communicateurs traditionnels pour le développement (Recotrade). L’événement a enregistré la présence du président et du porte-parole du réseau, respectivement Moctar Koné et Amadou Dagamaissa.

Par

Publié vendredi 14 janvier 2022 à 07:01, mis à jour mercredi 26 janvier 2022 à 12:01
Des navires de l’US Navy, de la marine chilienne, péruvienne, française et canadienne, lors d’un exercice dans l’océan Pacifique, en 2018.

Celui-ci a expliqué que les communicateurs traditionnels et les griots du Nord au Sud  du Mali, sans exception, demandent l’union sacrée autour de notre beau pays. «Soutenons le Mali et les autorités de la Transition. Restons forts, dignes et sincères. N’acceptons jamais de ternir l’image du Mali», a-t-il déclaré. Et de délivrer des messages de paix, de réconciliation et de vivre ensemble. Il a aussi assuré que les griots et les communicateurs traditionnels du Mali soutiendront les dirigeants du pays jusqu’au dernier souffle de leur vie.

Le ministre en charge de l’Artisanat et de la Culture a, au nom du président de la Transition, du Premier ministre et de l’ensemble du gouvernement, remercié le Recotrade pour cette initiative de soutien à la Transition. «Un grand merci avec émotion parce que le Mali, depuis quelques jours, traverse un moment exceptionnel qui interpelle chaque citoyen, qui écorche chacun dans son orgueil patriotique.

C’est un moment exceptionnel parce que  le Mali fait l’objet  d’une sanction décidée par des dirigeants des pays frères. Alors qu’il partage un destin commun avec les communautés de la Cedeao et de l’Uemoa. Cette  sanction est décidée également par des dirigeants des pays qui ont en partage avec le Mali : la culture, le patrimoine  culturel des humanités », a expliqué le ministre Guindo. Et de dire qu’il s’agit aussi des pays comme des peuples qui ont des liens sanguins et historiques très forts avec la population du Mali.

 «Nous sommes en droit de nous demander pourquoi ces sanctions ? Une sanction supposant une faute commise ou un manquement à une obligation préexistante. Nous posons la question de savoir quelle est cette faute que le peuple du Mali a commise pour mériter cette sanction ?  La réponse est dans l’esprit de chaque Malien», a indiqué le ministre. Il a aussi souligné que «le Mali est un pays d’hommes d’honneur, de dignité, de valeurs sociétales élevées, de solidarité et d’honnêteté. Le Mali est un pays où l’étranger est roi».

Lire aussi : Mali : Ce qu’il faut savoir de l’opération antiterroriste « Keletigui »

« Keletigui », c’est le nom de l’opération de grande envergure lancée depuis décembre 2021 par les Forces armées maliennes (FAMa) pour traquer « les groupes armés terroristes jusque dans leurs derniers retranchements »..

« L'opération est couronnée jusqu'à-là par un franc succès malgré les poses d'engins explosifs improvisés et d'embuscades auxquelles les forces armées maliennes ont vigoureusement réagi et infligé de lourdes pertes aux groupes armés terroristes », assure un communiqué de l'état-major général des armées. Le communiqué datant du 4 janvier 2022 donne des détails sur l’opération. Il indique que des interpellations ont été menées, notamment, le 22 décembre 2021 à la .

Lire aussi : Faits divers : Des voleuses professionnelles aux arrêts

Elles franchissent les frontières pour commettre leurs forfaits et sont tombées dans les mailles de la police.

Ce sont des voleuses professionnelles qui viennent de tomber dans les mailles du filet des éléments de la commissaire divisionnaire, Ouassa Keïta, du commissariat de police du 14ème arrondissement. Ce sont les dames R.D, M.D, et F.D. Les limiers ont présenté cette dernière comme étant la cheffe du groupe.
Selon nos sources, elles sont toutes de nationalité guinéenne. La plus jeune de la bande a 42 ans, alors que la doyenne a en 62. Aussi étonnant que cela puisse le paraître, c.

Lire aussi : Mali : Contamination record avec 577 cas de Covid-19 mardi

Les services de santé ont enregistré 577 nouvelles infections à la Covid-19 avec deux décès ce mardi 04 janvier 2022, sur 1750 échantillons testés.

Toutefois, les médecins ont déclaré 354 personne rétablies du coronavirus au cours des dernières 24 heures.  Aussi 988 malades  sont-ils sous traitement dans les structures de prise en charge, indique le rapport journalier du département de la Santé et du Développement social.

Lire aussi : Sauvegarde des ressources forestières : Les femmes de Makandiana à la bonne école

La formation a mis l’accent sur certaines espèces végétales comme le karité, le néré, le tamarin.