#Mali : Décès de Dr Abdoulaye Sall : Hommage à un homme de conviction et de dialogue

Le défenseur des autorités et légitimités traditionnelles s’en est allé après avoir contribué au rayonnement de la décentralisation au Mali

Par

Publié vendredi 16 février 2024 à 20:04
#Mali : Décès de Dr Abdoulaye Sall : Hommage à un homme de conviction et de dialogue

Dr Abdoulaye Sall a été réélu juste le 13 janvier 2024, président du Cercle de réflexion et d'information pour la consolidation de la démocratie au Mali (CRI-2002) pour un mandat de cinq ans. C’était lors de la 4è assemblée générale ordinaire de CRI-2002 placée sous le signe de la contribution de l'Association dans la satisfaction des besoins  des collectivités locales et des populations. Mais Dieu en a décidé autrement. Le mardi 13 février vers le soir a été annoncé sur différentes plateformes numériques, notamment sur le réseau social Facebook le décès de l’un des dignes fils du Mali à l’âge de 76 ans. L’homme s’est éteint à la Clinique Pasteur suite à un malaise  juste après son admission. Sa mort laisse la société civile inconsolable, ses proches et collaborateurs.


Il fût pendant le temps de sa riche carrière professionnelle enseignant, inspecteur des finances, dirigeant d’entreprise d’Etat et surtout acteur majeur de la société civile malienne. Pour ceux qui l’ont connu de près, Dr Sall était très sociable, mais ceci n’entame en rien sa grande rigueur au travail. Car il incarnait le travail bien fait. Il a été ministre chargé des Relations avec les Institutions de la République dans le dernier gouvernement de feu Amadou Toumani Touré dit ATT. Ensuite, il est devenu président de l'association Mali 2001 « Action pour la satisfaction des besoins essentiels au Mali » et celui de CRI-2002.


L’ARTISAN DU RÉPERTOIRE DES CHEFS DE VILLAGE- Infatigable lorsqu’il s’agit de la cause nationale, il était l’artisan du répertoire des chefs de village, fraction et quartier du Mali. Dr Sall disait : « quand le Nord était sous occupation, seules les autorités traditionnelles étaient présentes ». Son organisation CRI-2002 s’est ainsi battue pour la valorisation des autorités et légitimités traditionnelles. La preuve, dans son répertoire les concernant, il est recommandé un statut, un signe distinctif et une décoration pour celles-ci. 


Les gardiennes de la société civile ne diront pas le contraire. Comme voulu par Dr Sall, conformément aux dispositions de l’arrêté n°2018-2279/MATD-SG du 5 juillet 2018, le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a confectionné, le 18 juillet 2022, 10.000 insignes et autant de certificats pour les chefs de village. Le département en charge de l’Administration territoriale a fait 664 insignes et 5.000 certificats pour les chefs de fraction.  De même,  8.223 insignes et 10000 certificats ont été prévus pour les chefs de quartier. 


Ainsi, ces légitimités en étaient d’autant plus fières que ces insignes les investissent de l’autorité qui leur permet de se faire entendre et de se faire respecter par les Maliens. Dans son article 179, la nouvelle Constitution stipule que les autorités et légitimités traditionnelles, gardiennes des valeurs de la société, contribuent au renforcement du vivre-ensemble et de la cohésion sociale, à la prévention et à la gestion des conflits. Ce faisant, pour Abdoulaye Sall, les autorités traditionnelles sont désormais des acteurs constitutionnels. 


Le président de CRI 2002 est une figure importante de la décentralisation qui a marqué de son empreinte la société civile malienne, de par son engagement sans faille pour le développement de notre pays. Mieux, Dr Sall avait fait de son combat l’unité nationale et la cohésion sociale. L’homme a toujours cru que la démocratie commence par le dialogue, le compromis et la tolérance.  

Souleymane SIDIBE

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : les organisations socioprofessionnelles exhortées à s’impliquer

Les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré, jeudi dernier, au Centre international de conférences de Bamako (CICB), les organisations socioprofessionnelles..

Lire aussi : #Mali: Forces de défense et de sécurité : Des moyens roulants pour d’efficacité

Le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Oumar Sogoba a procédé, vendredi dernier dans la cour du département, à la remise de matériels roulants à plusieurs structures..

Lire aussi : #Mali : Rupture collective de jeûne : La DIRPA invite la presse à demeurer dans la paix

La Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa) a organisé, mercredi dernier dans sa cour, une cérémonie symbolique de rupture collective de jeûne avec les hommes de médias..

Lire aussi : Investiture de Bassirou Diomaye Faye : Le Mali représenté par le président du CNT

À l’invitation des autorités sénégalaises, le président du Conseil national de Transition (CNT), le colonel Malick Diaw, a pris part ce mardi 2 avril au Centre des expositions de Diamniadio, près de Dakar, à l’investiture de Bassirou Diomaye Faye, récemment élu pour un premier mandat de.

Lire aussi : #Mali : Les membres des anciens mouvements signataires de l'Accord invités à restituer les véhicules de l'État au plus tard le 15 avril 2024

Le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, le colonel-major Ismaël Wagué, a invité ce mardi les membres des anciens mouvements signataires de l'Accord à restituer immédiatement les véhicules de l'État en leur possession, et ce, au plus tard le 15 avril 2024..

Lire aussi : #Mali : État - Collectivités territoriales : 411,9 milliards de Fcfa transférés en 2023

Ce montant qui correspond à 20,78% du budget d’État est en baisse comparé aux 471 milliards de Fcfa transférés en 2022. Vingt-et-un décrets fixant les détails des compétences transférées de l’État aux Collectivités territoriales ont été également adoptés. Ces résultats contrib.

Les articles de l'auteur

#Mali : Dialogue inter-Maliens : les organisations socioprofessionnelles exhortées à s’impliquer

Les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré, jeudi dernier, au Centre international de conférences de Bamako (CICB), les organisations socioprofessionnelles..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 09:24

#Mali: Forces de défense et de sécurité : Des moyens roulants pour d’efficacité

Le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Oumar Sogoba a procédé, vendredi dernier dans la cour du département, à la remise de matériels roulants à plusieurs structures..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:24

#Mali : Rupture collective de jeûne : La DIRPA invite la presse à demeurer dans la paix

La Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa) a organisé, mercredi dernier dans sa cour, une cérémonie symbolique de rupture collective de jeûne avec les hommes de médias..

Par Souleymane SIDIBE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 08:23

Investiture de Bassirou Diomaye Faye : Le Mali représenté par le président du CNT

À l’invitation des autorités sénégalaises, le président du Conseil national de Transition (CNT), le colonel Malick Diaw, a pris part ce mardi 2 avril au Centre des expositions de Diamniadio, près de Dakar, à l’investiture de Bassirou Diomaye Faye, récemment élu pour un premier mandat de cinq ans. Bamako vient ainsi témoigner son amitié et son soutien au nouveau président élu sur la promesse de rompre avec le système en place.

Par Souleymane SIDIBE


Publié mardi 02 avril 2024 à 14:02

#Mali : Les membres des anciens mouvements signataires de l'Accord invités à restituer les véhicules de l'État au plus tard le 15 avril 2024

Le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, le colonel-major Ismaël Wagué, a invité ce mardi les membres des anciens mouvements signataires de l'Accord à restituer immédiatement les véhicules de l'État en leur possession, et ce, au plus tard le 15 avril 2024..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mardi 02 avril 2024 à 12:57

#Mali : État - Collectivités territoriales : 411,9 milliards de Fcfa transférés en 2023

Ce montant qui correspond à 20,78% du budget d’État est en baisse comparé aux 471 milliards de Fcfa transférés en 2022. Vingt-et-un décrets fixant les détails des compétences transférées de l’État aux Collectivités territoriales ont été également adoptés. Ces résultats contribuent à accélérer le transfert de compétences et de ressources de l’État aux Collectivités territoriales.

Par Souleymane SIDIBE


Publié vendredi 29 mars 2024 à 08:27

#Mali : Dr Choguel Kokalla Maïga à propos des élections : «Aussi longtemps qu’on n’aura pas réglé la question de l’insécurité, aller aux élections, c’est juste un discours»

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga a rencontré des représentants de partis politiques à sa demande, lundi dernier à la Primature..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 27 mars 2024 à 07:00

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner