Référendum constitutionnel : Non sans la société civile

L’objectif de cette rencontre était de recueillir les propositions des acteurs de la société civile pour une meilleure organisation de ce scrutin suivant une démarche consensuelle et inclusive

Par

Publié lundi 16 janvier 2023 à 07:53
Référendum constitutionnel : Non sans la société civile

 Sur un total de 95 organisations saisies,  18 ont répondu, soit un taux de 18,94%

 

 

Après les partis politiques, c’était au tour des organisations de la société civile d’avoir des échanges, jeudi dernier, avec le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga, et son collègue en charge de la Refondation de l’État et des Relations avec les institution, Ibrahim Ikassa Maïga, sur les préparatifs du référendum pour la nouvelle Constitution. La rencontre s’est déroulée au Centre de formation des collectivités territoriales.

Il ressort d’une présentation faite lors des travaux que le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a adressé une correspondance aux organisations de la société civile, le 30 décembre 2022, en vue de recueillir leurs avis et suggestions pour la bonne organisation du référendum. Sur un total de 95 organisations saisies, 18 ont répondu, soit un taux de 18,94%.

Ces propositions tournent, notamment, autour de l’accélération du processus de mise en place des coordinations de l’Autorité indépendante de gestion des élections (Aige) au cours de ce mois de janvier. Il s’agit également de susciter un large consensuel autour du projet de Constitution avec l’implication effective de l’ensemble des forces vives de la nation, de tenir le référendum à la date indiquée dans le chronogramme. S’y ajoute le renforcement du dispositif sécuritaire.

Lors de la rencontre du jeudi, certains acteurs de la société civile ont indiqué qu’en dehors de la période actuelle, «aucun homme politique ne pourra mener la réforme constitutionnelle». Du coup, ils ont réaffirmé leurs soutiens indéfectibles à l’initiative. Cependant, les organisations de la société civile ont soulevé les questions du respect du calendrier électoral, celles liées à la révision des listes électorales et à la situation sécuritaire. Elles se sont également interrogées sur le financement du processus pour préserver notre souveraineté.

À toutes ces interrogations, les ministres ont apporté des éléments de réponses. Le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a déclaré qu’aujourd’hui, la situation sécuritaire est en amélioration constante. Le colonel Abdoulaye Maïga a ensuite indiqué que les autorités de la Transition sont plus que jamais déterminées à sécuriser définitivement notre pays. Sur le financement des élections, il dira que l’État est ouvert au partenariat, conformément au respect des trois principes clés qui guident l’action publique dans notre pays : le respect de notre souveraineté ; le respect des choix de partenaires et des choix stratégiques ; la prise en compte des intérêts du peuple malien. Toutefois, a clarifié Abdoulaye Maïga, le gros des efforts sera pris en charge par le budget national.

Selon le ministre d’État, la mise à jour du fichier électoral demeure une priorité capitale. Rien que pour l’année 2023, dans le fichier, il y a 341.653 nouveaux électeurs qui ont été pris en compte, a-t-il précisé.  Il dira par ailleurs que le chronogramme est un document de planification, affirmant que «nous faisons beaucoup d’efforts pour essayer de nous ajuster».étayant ses propos, le colonel Abdoulaye Maïga a fait savoir que les discussions sont en cours au sein du gouvernement et avec l’Aige en vue de procéder à une relecture à minima de la loi électorale.

Et cela, pour réduire le délai de la mise en place des démembrements de l’Aige dans nos régions, communes et cercles. Ce délai est, actuellement, de 6 mois dans la loi électorale. Selon le ministre d’État, le retour à l’ordre constitutionnel, en respectant le délai de la Transition, demeure un objectif des autorités. «Nous espérons pouvoir trouver, dans une démarche consensuelle, la voie de sortir vers et le référendum et les élections subséquentes pour un retour à l’ordre constitutionnel normal», a déclaré, de son côté, le ministre de la Refondation de l’État, Ibrahim Ikassa Maïga.

Bembablin DOUMBIA

Lire aussi : Organisation d’élections crédibles : L’AIGE peut compter sur l’accompagnement de la société civile

Après la classe politique, le président de l’Autorité indépendante de gestion des élections (Aige), Me Moustapha Cissé et ses collègues ont rencontré, jeudi dernier au Centre international de conférences de Bamako, les acteurs de la société civile..

Lire aussi : Élections transparentes et crédibles : La classe politique exhorte l’AIGE à jouer pleinement son rôle

La rencontre entre les acteurs politiques et les membres de l’Aige a été l’occasion pour les deux parties d’exprimer leur volonté d’organiser des scrutins crédibles et transparents.

Lire aussi : Organisation des élections : l’AIGE peut compter sur le soutien du gouvernement

Les membres du collège de l’Autorité indépendante de gestion des élections (Aige), avec à leur tête Me Moustapha Cissé, le président, ont été reçus, hier, par le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga..

Lire aussi : Difficile choix entre gouvernance laïque et gouvernance islamique au Mali : L’État pris dans l’étau de ses contradictions

Dr Aly Tounkara, maître de conférences à l’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako et expert au Centre des études sécuritaires et stratégiques au Sahel (CE3S), livre son analyse sur la question de la laïcité qui fait débat depuis quelques années dans notre pays. Le che.

Lire aussi : Assises nationales de la refondation : Le comité de suivi-évaluation en pleine opérationnalité

Sous la conduite du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, le gouvernement et le Comité indépendant de suivi-évaluation pour la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la refondation (CINSERE-ANR) se sont rencontrés hier à la Primature..

Lire aussi : Cnid : Les grandes ambitions

À l’occasion de sa rentrée politique 2023, le Congrès national d’initiative démocratique (Cnid-Faso Yiriwaton) a présenté, samedi dernier à son siège, ses vœux de nouvel an..

Les articles de l'auteur

Organisation d’élections crédibles : L’AIGE peut compter sur l’accompagnement de la société civile

Après la classe politique, le président de l’Autorité indépendante de gestion des élections (Aige), Me Moustapha Cissé et ses collègues ont rencontré, jeudi dernier au Centre international de conférences de Bamako, les acteurs de la société civile..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié lundi 06 février 2023 à 07:49

Élections transparentes et crédibles : La classe politique exhorte l’AIGE à jouer pleinement son rôle

La rencontre entre les acteurs politiques et les membres de l’Aige a été l’occasion pour les deux parties d’exprimer leur volonté d’organiser des scrutins crédibles et transparents.

Par Bembablin DOUMBIA


Publié jeudi 02 février 2023 à 07:44

Organisation des élections : l’AIGE peut compter sur le soutien du gouvernement

Les membres du collège de l’Autorité indépendante de gestion des élections (Aige), avec à leur tête Me Moustapha Cissé, le président, ont été reçus, hier, par le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié mercredi 01 février 2023 à 07:32

Difficile choix entre gouvernance laïque et gouvernance islamique au Mali : L’État pris dans l’étau de ses contradictions

Dr Aly Tounkara, maître de conférences à l’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako et expert au Centre des études sécuritaires et stratégiques au Sahel (CE3S), livre son analyse sur la question de la laïcité qui fait débat depuis quelques années dans notre pays. Le chercheur explique aussi la perception faite, dans le contexte malien, de cette question relancée à la faveur du projet de nouvelle Constitution.

Par Bembablin DOUMBIA


Publié mardi 31 janvier 2023 à 08:13

Assises nationales de la refondation : Le comité de suivi-évaluation en pleine opérationnalité

Sous la conduite du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, le gouvernement et le Comité indépendant de suivi-évaluation pour la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la refondation (CINSERE-ANR) se sont rencontrés hier à la Primature..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié mardi 31 janvier 2023 à 07:34

Cnid : Les grandes ambitions

À l’occasion de sa rentrée politique 2023, le Congrès national d’initiative démocratique (Cnid-Faso Yiriwaton) a présenté, samedi dernier à son siège, ses vœux de nouvel an..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié mardi 31 janvier 2023 à 07:33

Avant-projet de Constitution : La commission de finalisation du texte composée de 69 membres

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a nommé, vendredi dernier, par le décret n°2023-0055/PT-RM du 27 janvier 2023, les membres de la Commission chargée de la finalisation du projet de Constitution de notre pays..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié lundi 30 janvier 2023 à 07:34

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner