Supplément culture, Nabintou Diakité : Le retour avec «Dounia»

Fotè Môgô ban disent les Mandings ! Autrement, littéralement, on survie toujours à la médisance ! L’égoïsme, l’hypocrisie, la méchanceté gratuite… peuvent ainsi longtemps affecter un destin sans jamais le dévier de sa trajectoire.

Par

Publié vendredi 28 janvier 2022 à 08:08
Supplément culture, Nabintou Diakité : Le retour avec «Dounia»

À cheval sur cette sagesse,  Nabintou Diakité avait promis à ses fans un retour fracassant dans le showbiz. Et elle a tenu parole parce que son 3e album (après «Nadiara Minyé» sorti en 1998/99 et «Ma Ouléni» sorti en 2004), «Dounia» est un véritable chef d’œuvre artistique qui restitue à la musique du Wassoulou toute son authenticité.

Une œuvre d’une rare intensité émotive et d’un très enviable engagement citoyen disponible sur les plateformes de téléchargement depuis le 26 novembre 2021.

«Je suis de retour. Je suis de retour sur scène pour démentir tout ce qui a été dit à mon sujet ces dernières années et surtout pour faire honneur à mes fans, aux mélomanes.

Je suis de retour pas pour défier ou offenser qui que ce soit, mais pour continuer à jouer ma partition dans le rayonnement artistique et culturel du Wassoulou et du Mali» ! C’est le message que Nabintou Diakité (aujourd’hui Mme Coulibaly), a tenu à adresser à ses fans au Mali et dans la diaspora.

Et depuis le 26 novembre 2021, elle est de retour avec «Dounia», un album de dix titres. Un retour très attendu et qui est en train de véritablement combler les attentes, de combler le vide qui commençait à s’installer dans la création musicale du Wassoulou. Et cela à l’image du premier clip lancé comme un ballon d’essai le 29 octobre 2021 et qui a aussitôt eu un succès viral sur les plateformes musicales avec plus de 150 mille vues en dix jours sur Youtube. 

Certaines plateformes ont culminé jusqu’à 300 mille vues. Comme son nom l’indique si pertinemment, «Yanonkalaya» (chauffer la scène avant le début du spectacle) a été un bon ballon d’essai.

Et le second clip, «Naloma», est venu conforter cette belle première impression avec plus de 100. 000 vues en seulement 3 jours (26 au 28 novembre 2021) sur Youtube.

Le succès de cet opus ne surprendra pas puisque rien ne semble avoir été négligé pour en faire un chef d’œuvre. «C’est réellement maintenant que j’ai compris ce que cela signifie travailler sur un album.

Nous avons fait un travail de fond pour en arriver là», souligne Nabintou. «Dounia est le fruit de deux ans de travail acharné», ajoute Berthin Coulibaly, producteur et compagnon de l’artiste. 

Enregistrés au «Studio Tériya», les dix titres (Denko, Nani Nani, Diarabi, Naloma, Kalan, Marakaw, Djougouya, Madame Cissé, Yanonkalaya et Dounia) ont été superbement arrangés et mixés par Abou Cissé sous la direction artistique de Berthin Coulibaly et de Sata Kouyaté.

Sur cette œuvre, les mélomanes auront l’embarras du choix entre les titres superbement arrangés pour permettre aux instrumentistes (kamalen ngoni, yabara, guitares, percussion, batterie, trompette) de s’exprimer librement tout en rehaussant l’éclat de la sublime voix de Nabintou.

HISTOIRE D’AMOUR-
Et l’album a été rehaussé par la contribution de certains monstres sacrés, des instrumentistes virtuoses comme le regretté Kerfala Kanté qui a assuré la basse sur quatre titres (Denko, Nani Nani, Diarabi, Naloma). Tout comme le koriste (joueur de kora) Madou Sidiki Diabaté a apporté toute la magie de son doigté au titre phare de l’album : Dounia !

Une belle chanson qui fait frémir d’émotion. «Elle s’y raconte», souligne Berthin. «Quand je chante ce titre, je vois ma vie défiler sous mes yeux.

Ayant perdu très tôt mes deux parents, la vie n’a plus été un fleuve tranquille pour moi. Et je suis contrainte de toujours me battre pour m’offrir chaque parcelle de bonheur», confesse-t-elle.

Ce qui n’est pas évident pour cette jeune artiste dont le talent lui vaut l’animosité et la méchanceté de ceux et celles vers qui elle aurait dû se tourner pour trouver le meilleur de refuge face aux coups de la vie.

Trahie, délaissée, calomniée…, Nabintou a toujours réussi à rebondir pour chanter l’amour, la nécessité de scolariser les enfants, notamment les filles…, la santé comme trésor, le leadership féminin… Des thèmes qu’on retrouve sur le nouvel album. Tout comme la cruauté humaine, la méchanceté gratuite.

Derrière «Dounia» se cache aussi une histoire d’amour et la ferme volonté d’un homme de porter un talent à bras le corps. En effet, l’album est produit par «Tériya Mali Production» de Berthin Coulibaly qui l’a offert à Nabintou.

 «L’album sera enregistré en son nom comme ma modeste contribution à son épanouissement artistique», nous confie Berthin.

«Notre culture a besoin d’ambassadrices aussi talentueuses que Nabintou qui n’est pas prête à sacrifier l’essence de son art pour juste plaire.

Sa musique représente quelque chose d’essentiel pour elle et pour tous ceux qui sont attachés au Wassoulou», poursuit Berthin en espérant que «Dounia» puisse marquer enfin le retour définitif de sa désormais protégée dans le showbiz.

«Le Mali a besoin de Nabintou. Après les Coumba Sidibé, Oumou Sangaré, Sali Sidibé…, Nabintou doit être soutenue comme le leader de la nouvelle génération.

La preuve est que ses deux premiers albums ont bénéficié d’un énorme succès, notamment dans la diaspora malienne…

J’appelle tous les Maliens à nous aider à aider Nabintou à vivre non seulement de son talent, mais aussi et surtout à partager sa passion et son expérience avec les futures générations», espère Berthin Coulibaly.

Après «Nadiara Minyé», sorti en 1998/99 sous la houlette du maestro Massambou Wélé Diallo, et «Ma Ouléni» sorti en 2004 sous le label MBD Production (la maison de disque du grand réalisateur M’Baye Boubacar Diarra), revoilà donc Nabintou avec «Dounia».

Un monde de sublimes mélodies où personne ne va certainement s’ennuyer !

Moussa BOLLY
bollymoussa@gmail.com

Rédaction Lessor

Lire aussi : Contribution de la recherche au développement : Les ambitions du Cercap

Ses responsables espèrent le renforcement des capacités du Centre en matière de mobilisation des ressources pour lui permettre d’attirer des ressources humaines de qualité.

Lire aussi : Dioïla : Le contenu du projet de nouvelle Constitution partagé

Initiée par le gouverneur de la Région de Dioïla, Abdallah Faskoye, cette journée de restitution du contenu du projet de Constitution du Mali a regroupé, mercredi dernier, directeurs régionaux, leaders religieux, légitimités traditionnelles, représentantes des d’associations de femmes et .

Lire aussi : Tominian : 4 morts dans un accident de voiture

L’équipe conjointe de l’ONG Terre des Hommes et du Centre de santé de référence de Tominian a fait un accident sur la route nationale (RN6), précisément à quelques encablures du carrefour de Djenné..

Lire aussi : L’Office national de la recherche pétrolière : Le budget annuel revu à la hausse

Le projet de budget pour l’exercice 2023 de l’Office national de la recherche pétrolière (ONRP) s’équilibre en recettes et en dépenses à plus de 1,9 milliard de Fcfa contre environ 1,5 milliard l’année dernière, soit une augmentation de 20,43%..

Lire aussi : Développement durable : La phase 2 du Projet d’Appui à la mise en œuvre de la CDN lancée

Doté d’un budget prévisionnel estimé à 416 millions de Fcfa, ce projet intègre les initiatives sectorielles de développement notamment dans les secteurs prioritaires émetteurs de gaz à effet de serre.

Lire aussi : Élections et réformes politiques : CRI 2002 s’emploie pour une participation massive

Dans le cadre du Programme Emerge, le Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie au Mali (Cri 2002), en collaboration avec National democratic institut (Ndi), a organisé, hier au Musée national..

Les articles de l'auteur

Contribution de la recherche au développement : Les ambitions du Cercap

Ses responsables espèrent le renforcement des capacités du Centre en matière de mobilisation des ressources pour lui permettre d’attirer des ressources humaines de qualité.

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 31 mars 2023 à 08:15

Dioïla : Le contenu du projet de nouvelle Constitution partagé

Initiée par le gouverneur de la Région de Dioïla, Abdallah Faskoye, cette journée de restitution du contenu du projet de Constitution du Mali a regroupé, mercredi dernier, directeurs régionaux, leaders religieux, légitimités traditionnelles, représentantes des d’associations de femmes et de jeunes..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 31 mars 2023 à 08:09

Tominian : 4 morts dans un accident de voiture

L’équipe conjointe de l’ONG Terre des Hommes et du Centre de santé de référence de Tominian a fait un accident sur la route nationale (RN6), précisément à quelques encablures du carrefour de Djenné..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 31 mars 2023 à 08:05

L’Office national de la recherche pétrolière : Le budget annuel revu à la hausse

Le projet de budget pour l’exercice 2023 de l’Office national de la recherche pétrolière (ONRP) s’équilibre en recettes et en dépenses à plus de 1,9 milliard de Fcfa contre environ 1,5 milliard l’année dernière, soit une augmentation de 20,43%..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 31 mars 2023 à 07:52

Développement durable : La phase 2 du Projet d’Appui à la mise en œuvre de la CDN lancée

Doté d’un budget prévisionnel estimé à 416 millions de Fcfa, ce projet intègre les initiatives sectorielles de développement notamment dans les secteurs prioritaires émetteurs de gaz à effet de serre.

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 31 mars 2023 à 07:41

Élections et réformes politiques : CRI 2002 s’emploie pour une participation massive

Dans le cadre du Programme Emerge, le Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie au Mali (Cri 2002), en collaboration avec National democratic institut (Ndi), a organisé, hier au Musée national..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 31 mars 2023 à 07:39

Forum économique de Ségou : Le défi de l’opérationnalisation des filières porteuses

Les opérateurs économiques, les acteurs du secteur public et privé, les représentants des collectivités, les partenaires techniques et financiers se sont donné rendez-vous dans la capitale des Balanzans. Durant deux jours, ils débattront des stratégies en vue de relancer l’économie nationale.

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 31 mars 2023 à 07:30

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner