#Mali : Offre de soins et de services de santé de qualité : 11 Cscom accrédités

Ces centres de santé ont été évalués sur des critères en rapport avec la gouvernance et la redevabilité, le personnel et la qualification, mais aussi sur les protocoles et les procédures ainsi que la qualité et la sécurité. Ils doivent boxer désormais dans la cour des grands à l’échelle du premier niveau de la pyramide sanitaire

Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:23
#Mali : Offre de soins et de services de santé  de qualité : 11 Cscom accrédités

 Remise symbolique des attestations d’accréditation

 

Le ministère de la Santé et du Développement social a accrédité 11 Centres de santé communautaires (Cscom) sur proposition de l’Agence nationale d’évaluation et d’accréditation des établissements de santé (Anaes). Ce résultat a été rendu public, hier au Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (Cndife), lors d’un atelier de dissémination des résultats des visites d’accréditation dans 74 Cscom évalués. Cette distinction vise la continuité de l’offre de soins et de services de santé de qualité aux usagers partout dans le pays.

La cérémonie a été présidée par le représentant de la ministre de la Santé et du Développement social, Souleymane Traoré, en présence du directeur général de l‘Anaes, Sékouli Fadjadji Touré. Plusieurs médecins chefs et présidents des Associations de santé communautaires (Asaco) y ont pris  part.

Parmi la première vague d’accréditations des Cscom, figurent quatre établissements du district sanitaire de Barouéli (Kalaké, Dougoufé, Somo et Boidie) contre deux pour celui de Koutiala (Médina coura et N’Tossoni). Les autres bénéficiaires sont issus des districts de Kadiolo (Lofine et Bananso), Koulikoro (Kolèbougou), Markala (Zanabougou) et Nièna (N’Tjikouna).

Les 74 Cscom répartis entre 10 districts sanitaires ont été évalués du 15 octobre 2023 au 18 avril derniers. Ils ont été soumis à douze critères d’éligibilité et à cinq référentiels. Il s’agit de la gouvernance et de la redevabilité, le personnel  et la  qualification, l’environnement adéquat, les protocoles et les procédures, ainsi que la  qualité et la sécurité. Cette visite a permis de découvrir les insuffisances de ces services de santé. Elles ont trait notamment à la non-disponibilité de la décision d’ouverture des Cscom et au non-renouvellement des bureaux des Asaco après la fin des mandats.

 Le représentant du ministre de la Santé et du Développement social a précisé que l’accréditation a une durée de trois ans. Il a indiqué qu’un suivi post accréditation est fait pour se rassurer que le Cscom maintient son statut d’accrédité. Dans le cas contraire, a-t-il poursuivi, l’établissement le perd. Souleymane Traoré a rappelé que l’accréditation a été préconisée dans le Plan décennal de développement sanitaire et social (Prodess) 2014-2023. Il a expliqué que ce mécanisme permet d’évaluer les compétences technique et organisationnelle des Cscom et reste un maillon essentiel de la chaine de confiance.

 Le représentant du département en charge de la Santé a affirmé qu’un manuel d’accréditation a été élaboré avec ses outils par type d’établissement de santé. Et de féliciter l’Anaes pour la qualité du travail et son  engagement constant pour l’amélioration de l’offre de soins et services de santé.

Pour sa part, le directeur général de l’Anaes a souligné que cette initiative résulte de la volonté du département de tutelle de reconnaitre le mérite et d’encourager les Cscom dans un contexte de saine émulation entres les établissements pour aller vers la qualité des soins et services de santé. Sékouli Fadjadji a salué les responsables des Asaco qui ont démontré toute leur capacité en matière de bonne gouvernance et d’administration des soins et services de santé de qualité à nos populations.

Quant au médecin chef du district sanitaire de Barouéli, il s’est dit très heureux des résultats de son district. Dr Salif Sidibé a salué le travail efficace des acteurs qui sont à l’origine de ces distinctions. «Nous allons nous battre pour maintenir les statuts d’accréditation et travailler à multiplier le nombre de bénéficiaires», a promis le médecin chef du district sanitaire de Barouéli. La cérémonie a été marquée par la remise symbolique des certificats d’accréditation aux récipiendaires. La balle est dans le camp des récipiendaires pour maintenir haut le flambeau d’offre des soins de qualité. 

Mohamed DIAWARA

Lire aussi : #Mali : Examen du #Brevet de technicien en santé : Une meilleure organisation

Les épreuves écrites de l’examen du Brevet de technicien (BT) en santé se poursuivent dans les 17 académies d’enseignement du pays. Bamako compte six centres d’examen. Notre équipe de reportage a fait, hier, le tour de quelques centres pour apprécier le déroulement de cet examen. Les .

Lire aussi : #Mali : Examen du Brevet de technicien en santé : 8.565 candidats inscrits

Cet examen se déroule dans 17 académies d’enseignement. Les postulants concourent dans les filières santé maternelle et infantile, laboratoire et pharmacie, ainsi que santé publique.

Lire aussi : #Mali : Assaïta Sall : La promesse du meilleur pour l’agroéconomie

Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. Ainsi, on pourrait qualifier la réussite exceptionnelle de la première expérience de la fondatrice de la start-up «Kodol», Assaïta Sall, à la Semaine du numérique..

Lire aussi : #Mali : Système de santé inclusif : La banque mondiale renforce la résilience

La Banque mondiale a approuvé un crédit de l’Association internationale de développement (IDA) d’un montant de 100 millions de dollars, environ un peu plus de 61 milliards de Fcfa..

Lire aussi : #Mali : La Journée panafricaine des femmes célébrée le 31 juillet prochain

«Des institutrices d’hier aux enseignantes d’aujourd’hui : les femmes à l’avant-garde de la refondation à travers l’Éducation », c’est le thème retenu pour l’édition 2024 de la Journée panafricaine des femmes..

Lire aussi : #Mali : Examen du baccalauréat : Beaucoup de changements depuis son adoption

Les examens de l’éducation ont démarré depuis quelques semaines. Celui du baccalauréat prend fin aujourd’hui. Notre équipe de reportage s’est intéressée à l’historique de cet examen qui retient le plus l’attention de nos concitoyens comme le soulignait récemment le Centre national.

Les articles de l'auteur

#Mali : Examen du #Brevet de technicien en santé : Une meilleure organisation

Les épreuves écrites de l’examen du Brevet de technicien (BT) en santé se poursuivent dans les 17 académies d’enseignement du pays. Bamako compte six centres d’examen. Notre équipe de reportage a fait, hier, le tour de quelques centres pour apprécier le déroulement de cet examen. Les candidats sont évalués en santé maternelle et infantile (SMI), laboratoire et pharmacie (LP) et santé publique (SP)..

Par Mohamed DIAWARA


Publié mardi 09 juillet 2024 à 18:21

#Mali : Examen du Brevet de technicien en santé : 8.565 candidats inscrits

Cet examen se déroule dans 17 académies d’enseignement. Les postulants concourent dans les filières santé maternelle et infantile, laboratoire et pharmacie, ainsi que santé publique.

Par Mohamed DIAWARA


Publié mardi 09 juillet 2024 à 10:09

#Mali : Assaïta Sall : La promesse du meilleur pour l’agroéconomie

Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. Ainsi, on pourrait qualifier la réussite exceptionnelle de la première expérience de la fondatrice de la start-up «Kodol», Assaïta Sall, à la Semaine du numérique..

Par Mohamed DIAWARA


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 16:54

#Mali : Système de santé inclusif : La banque mondiale renforce la résilience

La Banque mondiale a approuvé un crédit de l’Association internationale de développement (IDA) d’un montant de 100 millions de dollars, environ un peu plus de 61 milliards de Fcfa..

Par Mohamed DIAWARA


Publié mardi 02 juillet 2024 à 17:02

#Mali : La Journée panafricaine des femmes célébrée le 31 juillet prochain

«Des institutrices d’hier aux enseignantes d’aujourd’hui : les femmes à l’avant-garde de la refondation à travers l’Éducation », c’est le thème retenu pour l’édition 2024 de la Journée panafricaine des femmes..

Par Mohamed DIAWARA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 13:52

#Mali : Examen du baccalauréat : Beaucoup de changements depuis son adoption

Les examens de l’éducation ont démarré depuis quelques semaines. Celui du baccalauréat prend fin aujourd’hui. Notre équipe de reportage s’est intéressée à l’historique de cet examen qui retient le plus l’attention de nos concitoyens comme le soulignait récemment le Centre national des examens et concours de l’éducation (CNECE) dans une note adressée aux directeurs des Académies d’enseignement..

Par Mohamed DIAWARA


Publié mercredi 26 juin 2024 à 16:23

#Mali: Examen du Baccalauréat : Pas d’incident majeur

Dans les différents centres d’examen à Bamako règnent le calme et la sérénité. Tout se passe bien, même si par endroits certains élèves avaient tenté de tromper la vigilance des surveillants qui veillent au grain.

Par Mohamed DIAWARA


Publié mardi 25 juin 2024 à 18:10

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner