#Mali : Entrepreneuriat : Seydou KEïta présente son projet au chef de l’État

L’installation de ce complexe agroindustriel a coûté un investissement estimé à plus de 14 milliards de Fcfa. Il comprend une usine de production d’aliment bétail d’une capacité de 120 tonnes par jour, une huilerie et une usine de beurre de karité qui produiront respectivement 200 et 100 tonnes par jour

Publié mercredi 08 mai 2024 à 08:53
#Mali : Entrepreneuriat : Seydou KEïta présente son projet au chef de l’État

Les premiers produits des six unités qui composent le complexe agro-industriel implanté à Sanankoroba (Cercle de Kati) par l’ancien capitaine des Aigles et ex-joueur du FC Barcelone, Seydou Keïta, seront sur le marché avant la fin de l’année. Il a présenté, hier au Palais de Koulouba, son projet, un bel exemple qui contribue à la création de la richesse dans le pays, au président de la Transition lors d’une audience. La rencontre s’est déroulée en présence du ministre de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo.

Seydou Keïta renforce avec ce nouvel investissement de plus de 14 milliards de Fcfa, sa société familiale Diogo Awa Keïta qui administrera son usine. Le complexe comporte notamment des unités de production d’huile végétale, d’aliments bétail et volaille, de tourteaux, de savon, de bidons en plastique, de beurre de karité et biens d’autres produits qui inonderont les marchés locaux, sous régionaux et internationaux. En termes de capacité, l’usine d’aliment bétail produira 120 tonnes par jour tandis l’huilerie et l’usine de beurre de karité feront respectivement 200 et 100 tonnes par jour.

Le complexe est également doté d’une centrale solaire de 2 Mégawatt pour son autonomie énergétique. «C’est certainement l’un des plus gros projets d’industrie agrobusiness… C’est un projet bien monté, toutes les normes sont respectées», a commenté Seydou Keïta. Le Footballeur à la retraite, qui se dit très fier de son œuvre, entend ainsi contribuer au développement de son pays qui «traverse des moments difficiles». Son initiative est bien appréciée par les autorités.


Le président de la Transition est «très content du projet, parce qu’il avait appelé les Maliens à venir investir», a-t-il rapporté à la presse, précisant que le colonel Assimi Goïta l’a assuré de l’accompagnement de l’État, à travers notamment les ministères en charge de l’Industrie, des Finances et de l’Élevage. Seydou Keïta se veut un modèle d’inspiration et un exemple qui peut faire des émules au sein de la diaspora malienne.

«Tous les Maliens qui ont la possibilité de venir investir, devraient le faire parce qu’on n’a pas un autre pays. Quand on peut contribuer à donner de l’emploi aux gens, c’est vraiment important», a exhorté le désormais entrepreneur dans l’agrobusiness

Issa DEMBELE

Lire aussi : #Mali : Crise énergétique : actions tous azimuts pour soulager les populations

L’épineuse situation de la société Énergie du Mali (EDM-SA), dont le modèle est jugé obsolète et qui demande des investissements lourds pour son redressement, mobilise les efforts des autorités. Plusieurs actions sont menées dans ce sens : des actions visant à améliorer la gouvernance a.

Lire aussi : #Mali : Changement climatique : Besoin d’infrastructures pour renforcer la résilience

En 2023, des températures mondiales record de l’ordre de 1.4 degré Celsius (au-dessus des moyennes préindustrielles) ont entraîné davantage de vagues de chaleur et d’inondations, mais aussi des sécheresses à grande échelle..

Lire aussi : #Mali : Perspectives macroéconomiques au sein de l’Uemoa : La BCEAO annonce une embellie

Le rapport de l’institution financière prévoit une réduction des déficits budgétaires qui passeraient de 3,8% du Produit intérieur brut (PIB) en 2024 à 3,0% du PIB en 2025, après les 5,4% de 2023.

Lire aussi : #Mali : Conduite de la Transition : Satisfecit de la communauté malienne au Sénégal

«On est hors du pays, mais on sait que les choses avancent dans le bon sens». C’est en ces termes que le président du Haut conseil des Maliens établis au Sénégal, Salia Coulibaly, a salué la dynamique en cours dans notre pays..

Lire aussi : Mali-Sénégal : Des opportunités à exploiter

Le nouveau président sénégalais partage la même vision que les autorités de la Transition sur le principe d’une coopération vertueuse, respectueuse et mutuellement avantageuse. En tout cas, le président du Conseil national de Transition (CNT), le colonel Malick Diaw, voit en lui un pana.

Lire aussi : #Mali : Destin fulgurant de Bassirou Diomaye Faye

De dauphin en prison à la tête de la magistrature suprême du Sénégal. Les choses sont allées très vite pour le 5è président du Sénégal qui, à dix jours du scrutin, était en prison où il a été choisi comme dauphin du populaire opposant politique Ousmane Sonko, alors privé de ses droi.

Les articles de l'auteur

#Mali : Crise énergétique : actions tous azimuts pour soulager les populations

L’épineuse situation de la société Énergie du Mali (EDM-SA), dont le modèle est jugé obsolète et qui demande des investissements lourds pour son redressement, mobilise les efforts des autorités. Plusieurs actions sont menées dans ce sens : des actions visant à améliorer la gouvernance au sein de la société à la mobilisation des ressources pour éponger ses dettes, en passant par le raffermissement des liens avec les pays amis pouvant faciliter l’approvisionner en combustibles..

Par Issa DEMBELE


Publié mercredi 24 avril 2024 à 07:00

#Mali : Changement climatique : Besoin d’infrastructures pour renforcer la résilience

En 2023, des températures mondiales record de l’ordre de 1.4 degré Celsius (au-dessus des moyennes préindustrielles) ont entraîné davantage de vagues de chaleur et d’inondations, mais aussi des sécheresses à grande échelle..

Par Issa DEMBELE


Publié jeudi 18 avril 2024 à 09:29

#Mali : Perspectives macroéconomiques au sein de l’Uemoa : La BCEAO annonce une embellie

Le rapport de l’institution financière prévoit une réduction des déficits budgétaires qui passeraient de 3,8% du Produit intérieur brut (PIB) en 2024 à 3,0% du PIB en 2025, après les 5,4% de 2023.

Par Issa DEMBELE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:39

#Mali : Conduite de la Transition : Satisfecit de la communauté malienne au Sénégal

«On est hors du pays, mais on sait que les choses avancent dans le bon sens». C’est en ces termes que le président du Haut conseil des Maliens établis au Sénégal, Salia Coulibaly, a salué la dynamique en cours dans notre pays..

Par Issa DEMBELE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 08:58

Mali-Sénégal : Des opportunités à exploiter

Le nouveau président sénégalais partage la même vision que les autorités de la Transition sur le principe d’une coopération vertueuse, respectueuse et mutuellement avantageuse. En tout cas, le président du Conseil national de Transition (CNT), le colonel Malick Diaw, voit en lui un panafricaniste.

Par Issa DEMBELE


Publié jeudi 04 avril 2024 à 09:25

#Mali : Destin fulgurant de Bassirou Diomaye Faye

De dauphin en prison à la tête de la magistrature suprême du Sénégal. Les choses sont allées très vite pour le 5è président du Sénégal qui, à dix jours du scrutin, était en prison où il a été choisi comme dauphin du populaire opposant politique Ousmane Sonko, alors privé de ses droits électoraux pour cinq ans..

Par Issa DEMBELE


Publié mercredi 03 avril 2024 à 09:13

#Mali :Sénégal : Le président Bassirou Diomaye Faye installé dans ses fonctions

Le président du Conseil national de Transition a pris part à cette cérémonie d’investiture. Le colonel Malick Diaw conduisait une forte délégation comprenant notamment le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop et celui chargé des Maliens établis à l’extérieur, Mossa Ag Attaher.

Par Issa DEMBELE


Publié mercredi 03 avril 2024 à 09:11

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner