Koulouba : Victime d’un malaise en pleine circulation

La marchande de fruits a perdu connaissance alors qu’elle convoyait sa marchandise dans un tricycle. La chute qui s’en est suivie lui a été fatale

Par

Publié lundi 16 mai 2022 à 07:28, mis à jour mardi 05 juillet 2022 à 19:42
Koulouba : Victime d’un malaise en pleine circulation

La vie d’ici bas ne tient qu’à un fil, dit-on. Une façon de dire que la frontière qui sépare notre monde de l'au-delà est très mince. En illustrent les faits qui suivent.

A environ une trentaine d’années, une vendeuse de fruits a été victime d’une mort subite en pleine circulation à Koulouba, quartier situé sur les hauteurs de la capitale.

Quelques instants plus tard, il a été établi que la jeune dame qui revenait de chez le grossiste où elle se ravitaillait en mangues, avait été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC). 

Pour des raisons bien compréhensibles, nous la désignons par l’initiale F. Vendeuse de profession  et mère au foyer établie à Kati, elle fait partie de cette catégorie de jeunes dames qui pratiquent le commerce de fruits saisonniers. Depuis un moment, cela est connu de tous, nous sommes en pleine saison des mangues.

Quant à notre héroïne malheureuse, F, elle était connue par le voisinage pour être une vendeuse de ces fruits qui abondent actuellement sur les marchés et les abords des routes de la capitale. 

Le jour où le malheur lui est tombé dessus, quelques heures auparavant, F était allée se ravitailler en mangues au marché de Lafiabougou, en Commune IV du District de Bamako. Une fois arrivée sur place, la marchande de fruits a effectivement trouvé et acheté la quantité dont elle avait besoin chez son grossiste.

Pour son retour, elle a eu recours aux services d’un conducteur de tricycle communément appelé « katakatani » pour assurer le transport de son chargement de mangues pour le transporter à destination dans la ville garnison de Kati. Très vite le conducteur du tricycle et la commerçante ont conclu le prix du transport. Et tout allé vite.

Comme un plongeon dans le vide

C’est ainsi que F a pris place dans le véhicule sur une trousse métallique qui sert de siège passager, juste à côté du conducteur lui-même.  Ce dernier a mis le moteur de son engin en marche qui s’ébranle pour la direction de la ville garnison. Plusieurs minutes passèrent.

Le conducteur et sa passagère avaient fait presque la moitié du trajet. C’est à ce moment que tout a basculé. à un moment donné,  alors que le tricycle roulait encore, F a senti un malaise qui lui fit perdre tout équilibre.

Tout son corps se ramollit et elle ne pouvait plus tenir le bord de l’engin sur lequel elle s’était agrippée depuis le départ. Puis, comme si elle voulait faire un plongeon, la pauvre, complètement déséquilibrée, est tombée sur sa tête en pleine circulation alors que l’engin roulait encore.

Des témoins ont confirmé avoir vu une jeune dame tombée raide à terre. La suite était terrible, car tout portait à croire que  la chute occasionnée par son malaise lui a tout simplement été fatale.

Dans le feu de l’action, des témoins ont immédiatement saisi  la police qui, à son tour a contacté la protection civile pour la suite de cet drame. Dans la foulée, ils ont pu entrer en contact avec la famille de la victime pour l’informer de la terrible nouvelle dont leur proche venait d’être victime.

Entretemps, les policiers ont amené le conducteur du tricycle pour le placer en garde à vue, en attendant de voir clair dans cette histoire. Une histoire dans laquelle nous n’en saurons plus davantage.



Bamako : LA POLICE BALAIE DES NIDS CRIMINOGÈNES…

Quasiment sans répit, la police poursuit son opération dite « coup de pied dans la fourmilière » à travers la ville de Bamako et ses environs.

Par ces temps d’insécurité grandissante, elle vient d’effectuer il y a de cela quelques jours, des descentes musclées dans des endroits considérés comme nids criminogènes de la capitale. Ces patrouilles de grande envergure avaient pour but de déloger les malfrats de tout acabit de leurs nids.

Bilan satisfaisant

A l’heure du bilan, ce sont 85 personnes, dont une vingtaine  de sexe féminin, qui ont été interpellées. L’opération a également permis de mettre la main sur plus d’une soixantaine d’engins dont six à quatre roues.

S’y ajoute également une certaine quantité de produits stupéfiants, notamment des comprimés et des boules de chanvre indien. En parallèle, les limiers ont interpellé deux voleurs de motos et trois autres de téléphones portables.

Quelques heures auparavant, le directeur de la sécurité publique, le contrôleur général El Hadji Youssouf Maïga, procédait au lancement de cette opération en présence du directeur régional du District de Bamako, le contrôleur général Seydou Diarra. Pour la circonstance, et pour donner à l’opération toute son efficacité, la hiérarchie n’avait pas lésiné sur les moyens.

Ainsi, 200 agents de plusieurs forces de sécurité dont de la Brigade anti-criminalité (BAC), de la Brigade spéciale d’intervention (BSI), renforcées par les éléments du groupement mobile de sécurité (GMS), les commissariats de police des 6ème, 12ème, 16ème  et 17ème arrondissement, la gendarmerie et la garde nationale, avaient été mobilisés.

De façon conjointe, ces différentes forces ont, durant l’opération, sillonné plusieurs quartiers des différentes communes de la capitale, notamment les lieux de loisirs susceptibles d’abriter les individus aux comportements louches.

Le contrôleur général El Hadji Youssouf Maïga a vivement félicité et encouragé ses hommes à poursuivre leurs actions et à traquer sans répit les malfaiteurs afin que la police devienne leur pire cauchemar.

Lire aussi : #Mali : Une directrice d'école retrouvée égorgée dans son bureau à Sélingué

La directrice du 1er cycle B de l’école fondamentale de Sélingué a été retrouvée morte, égorgée, ce vendredi matin.

Lire aussi : Mali : Ce qu’il faut savoir de l’opération antiterroriste « Keletigui »

« Keletigui », c’est le nom de l’opération de grande envergure lancée depuis décembre 2021 par les Forces armées maliennes (FAMa) pour traquer « les groupes armés terroristes jusque dans leurs derniers retranchements »..

Lire aussi : Nouvel an 2022 : Une opération «nuit sans accident»

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont patrouillé la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022, passage au nouvel an. Objectif : permettre aux populations notamment de Bamako et sa périphérie de fêter en toute sécurité, sérénité et dans la tranquillité..

Lire aussi : Région de Dioïla : l’Imam creuse seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’Adieu

Un imam qui décide de creuser seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’adieu : ce n’est pas une science-fiction, mais une histoire vraie qui s’est produite, il y a quelques semaines dans la Région de Dioïla..

Lire aussi : Faits divers : Des voleuses professionnelles aux arrêts

Elles franchissent les frontières pour commettre leurs forfaits et sont tombées dans les mailles de la police.

Lire aussi : Mali : Contamination record avec 577 cas de Covid-19 mardi

Les services de santé ont enregistré 577 nouvelles infections à la Covid-19 avec deux décès ce mardi 04 janvier 2022, sur 1750 échantillons testés.

Dans la même rubrique

#Mali : Une directrice d'école retrouvée égorgée dans son bureau à Sélingué

La directrice du 1er cycle B de l’école fondamentale de Sélingué a été retrouvée morte, égorgée, ce vendredi matin.

Publié 29 April 2022 a 14:04 Tamba CAMARA

Mali : Ce qu’il faut savoir de l’opération antiterroriste « Keletigui »

« Keletigui », c’est le nom de l’opération de grande envergure lancée depuis décembre 2021 par les Forces armées maliennes (FAMa) pour traquer « les groupes armés terroristes jusque dans leurs derniers retranchements »..

Publié 08 January 2022 a 10:12 Tamba CAMARA

Nouvel an 2022 : Une opération «nuit sans accident»

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont patrouillé la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022, passage au nouvel an. Objectif : permettre aux populations notamment de Bamako et sa périphérie de fêter en toute sécurité, sérénité et dans la tranquillité..

Publié 03 January 2022 a 08:07 Tamba CAMARA

Région de Dioïla : l’Imam creuse seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’Adieu

Un imam qui décide de creuser seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’adieu : ce n’est pas une science-fiction, mais une histoire vraie qui s’est produite, il y a quelques semaines dans la Région de Dioïla..

Publié 12 May 2022 a 08:19 Tamba CAMARA

Faits divers : Des voleuses professionnelles aux arrêts

Elles franchissent les frontières pour commettre leurs forfaits et sont tombées dans les mailles de la police.

Publié 03 January 2022 a 07:21 Tamba CAMARA

Mali : Contamination record avec 577 cas de Covid-19 mardi

Les services de santé ont enregistré 577 nouvelles infections à la Covid-19 avec deux décès ce mardi 04 janvier 2022, sur 1750 échantillons testés.

Publié 05 January 2022 a 11:01 Tamba CAMARA

Mali : La nation rend un dernier hommage à l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta

Les obsèques nationales de l’ancien président de la République Ibrahim Boubacar Keïta se sont déroulées, ce vendredi 21 janvier, au génie militaire.

Publié 21 January 2022 a 13:16 Tamba CAMARA

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner