Douentza : Évaluation des activités de relèvement et de stabilisation

Les actions évaluées sont celles exécutées dans le cadre de la première année du Projet communautaire de relèvement et de stabilisation du Sahel (PCRSS) de Mopti qui a été présenté aux acteurs locaux

Par

Publié mercredi 25 janvier 2023 à 07:56
Douentza : Évaluation des activités de relèvement et de stabilisation

Le PCRSS couvre toutes les communes des Régions de Mopti, Bandiagara, Douentza,  Gao, Ménaka et le Cercle de Gourma Rharous (Région de Tombouctou)

 

 Le Comité local d’orientation, de coordination et de suivi des actions de développement (Clocsad) du Cercle de Douentza a tenu, le 18 janvier dernier dans la salle de conférence d’un hôtel de la localité, sa première session extraordinaire au titre de l’année 2023.


La réunion était présidée par le préfet du Cercle de Douentza, Antoine Berthé, en présence du chef d’antenne régionale du Projet communautaire de relèvement et de stabilisation du Sahel (PCRSS) de Mopti, Bakary Keïta, des chefs de service et élus locaux, des représentants des organisations de la société civile (OSC) et des partenaires au développement du Cercle de Douentza. L’ordre du jour portait sur la présentation du PCRSS et la validation des activités de sa première année, l’actualisation de la carte sécuritaire du Cercle.

Pour une harmonisation de la compréhension et pour susciter l’engagement citoyen pour la résilience et le relèvement des populations, le chef d’antenne PCRSS de Mopti a succinctement présenté le Projet. Il en ressort que le PCRSS, financé par la Banque mondiale, est une réponse à l’escalade de la violence et du conflit qui menace de déstabiliser la Région du Liptako Gourma qui s’étend sur le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

Il est doté d’une enveloppe d’un peu plus de 54,3 milliards de Fcfa dont la moitié en don et le reste est un prêt. Le PCRSS est entré en vigueur au Mali le 31 mai dernier pour une durée de 5 ans (2022-2026). Il couvrira toutes les communes des Régions de Mopti, Bandiagara, Douentza, Gao, Ménaka et le Cercle de Gourma Rharous (dans la Région de Tombouctou), soit un total de 142 communes pour une population estimée à 3.848.000 de personnes, a expliqué Bakary Keïta.


Selon lui, le PCRSS est articulé autour de 5 composantes majeures que sont : le volet relèvement résilient et inclusif des communautés touchées par les conflits, l’appui transitoire à la stabilisation et au développement territorial des communautés, le dialogue régional et la coordination, le renforcement des données et des capacités.


Il y a également la gestion de projet et une composante d’intervention d’urgence. Les participants ont aussi été édifiés sur la méthodologie et l’approche d’intervention du PCRSS conditionnée à l’analyse préalable du niveau de sécurité de la zone, qui permet de classer les localités en zones : noire, rouge, orange et jaune selon le degré de gravité des conflits.


Les procédures de validation des activités et du cycle de financement des sous-projets, la sauvegarde environnementale et sociale, et l’évaluation du niveau de risque ont été largement expliquées au cours de la session avec un accent mis sur les violences basées sur le genre (VBG). Car, selon les responsables du Projet, les activités impliquant l’afflux de travailleurs dans un contexte fragile peuvent accroître les risques de VBG.

À l’ouverture des travaux, le préfet du Cercle de Douentza avait rappelé l’importance des sessions de comités régionaux, locaux et communaux d’orientation, de coordination et de suivi des actions de développement, institués au Mali par le décret n° 08-095/P-RM du 21 février 2008. Le PCRSS, avait noté Antoine Berthé, repose sur la participation active et la responsabilisation des collectivités locales et des communautés. Et d’inviter les maires à s’approprier cet ambitieux projet de développement, avant de remercier les partenaires du projet pour leur soutien constant et indéfectible.


Pour rappel, le Projet fait partie d’un programme régional plus vaste et d’un engagement à long terme pour soutenir le relèvement et le renforcement de la résilience dans la Région des trois frontières du Liptako-Gourma. Il accorde une attention particulière à la population vulnérable dans les zones d’intervention sélectionnées, notamment les femmes, les jeunes, les personnes déplacées et les personnes atteintes de handicap.

Dramane COULIBALY

Amap-Mopti

Rédaction Lessor

Lire aussi : Mali : Le gouvernement de la Transition déclare persona non grata Guillaume Ngefa-Atondoko Andali

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a notifié à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) la décision du gouvernement de déclarer persona non grata, son directeur de la Division des droits de l’H.

Lire aussi : Centre national des œuvres universitaires : Le cap maintenu en dépit des difficultés

L’année 2022 a été difficile dans notre pays. Le Centre national des œuvres universitaires (Cenou) n’est pas demeuré en reste de cette situation. Son programme d’activités a été perturbé du fait des restrictions budgétaires..

Lire aussi : Mopti : La brigade territoriale de gendarmerie logée de neuf

Dans le cadre de l’accompagnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma) pour stabiliser le Centre du Mali..

Lire aussi : Kayes : Le cœur du grand marché ravagé par un incendie

Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, un incendie a ravagé le cœur du Grand marché de Kayes. Beaucoup d’habitants de la Cité des rails se sont réveillés sous le choc en apprenant qu’une bonne partie de leur marché a été brûlée. C’est la zone où opèrent les vendeuses et vende.

Lire aussi : San : Restitution des études de faisabilité socio-économique et environnementale de la phase II du PDI-BS

La session visait à informer les différents acteurs et les bénéficiaires du Programme notamment sur les résultats des études d’avant-projet sommaire et d’avant-projet détaillé des projets d’aménagement de 5.940 ha en submersion contrôlée, du schéma directeur de Pekadouzou sur 20.00.

Lire aussi : Sikasso : Le poste de contrôle de Mamassoni ciblé par une attaque terroriste

Une dizaine d’hommes lourdement armés non identifiés ont ouvert le feu, le vendredi 3 février aux environs de 22h 40mn, sur le poste de contrôle de Mamassoni, situé à 4 km du centre-ville de Sikasso..

Les articles de l'auteur

Mali : Le gouvernement de la Transition déclare persona non grata Guillaume Ngefa-Atondoko Andali

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a notifié à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) la décision du gouvernement de déclarer persona non grata, son directeur de la Division des droits de l’Homme, Guillaume Ngefa-Atondoko Andali..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 10:43

Centre national des œuvres universitaires : Le cap maintenu en dépit des difficultés

L’année 2022 a été difficile dans notre pays. Le Centre national des œuvres universitaires (Cenou) n’est pas demeuré en reste de cette situation. Son programme d’activités a été perturbé du fait des restrictions budgétaires..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 08:22

Mopti : La brigade territoriale de gendarmerie logée de neuf

Dans le cadre de l’accompagnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma) pour stabiliser le Centre du Mali..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 08:19

Kayes : Le cœur du grand marché ravagé par un incendie

Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, un incendie a ravagé le cœur du Grand marché de Kayes. Beaucoup d’habitants de la Cité des rails se sont réveillés sous le choc en apprenant qu’une bonne partie de leur marché a été brûlée. C’est la zone où opèrent les vendeuses et vendeurs de condiments, de produits cosmétiques dont l’encens, de tissus, parmi tant d’autres..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 08:13

San : Restitution des études de faisabilité socio-économique et environnementale de la phase II du PDI-BS

La session visait à informer les différents acteurs et les bénéficiaires du Programme notamment sur les résultats des études d’avant-projet sommaire et d’avant-projet détaillé des projets d’aménagement de 5.940 ha en submersion contrôlée, du schéma directeur de Pekadouzou sur 20.000 hectares, la consolidation avec option de reconversion en maîtrise totale de la plaine de Woloni (2.300 ha).

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 08:08

Sikasso : Le poste de contrôle de Mamassoni ciblé par une attaque terroriste

Une dizaine d’hommes lourdement armés non identifiés ont ouvert le feu, le vendredi 3 février aux environs de 22h 40mn, sur le poste de contrôle de Mamassoni, situé à 4 km du centre-ville de Sikasso..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 07:40

Mali-Russie : La visite très attendue de Sergueï Lavrov

À la tête d’une forte délégation, le chef de la diplomatie russe aura un entretien demain avec son homologue malien, suivi d’une séance de travail élargie aux deux délégations et d’une audience avec le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta.

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 06 février 2023 à 07:38

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner