Régions du Centre : Une unité de police égyptienne entièrement féminine lutte contre les mines

«C’est une alerte. Ce n’est pas un test !» Les mots du commandant Hossam Shafei, chef des opérations, interpelle de l’autre côté de l’aérodrome de Douentza le major Doaa Moussa, commandante de l’équipe de recherche et de détection et la capitaine Rana Ghourab.

Par

Publié mercredi 25 janvier 2023 à 07:39
Régions du Centre : Une unité de police égyptienne entièrement féminine lutte contre les mines

 C’est la première équipe de recherche et de détection entièrement féminine déployée dans une opération de paix de l’Onu

 

 

 Cette dernière dirige une équipe de Casques bleus entièrement composée de femmes et travaillant au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma).

Les équipes de recherche et de détection sont formées pour identifier les explosifs et les Engins explosifs improvisés (EEI), qui peuvent ensuite être neutralisés en toute sécurité par une équipe de neutralisation des explosifs et munitions.

L’équipe déployée à Douentza travaille dans une zone proche des routes régulièrement empruntées par les civils souvent ciblés par les terroristes et les groupes armés. De 2020 à 2021, le pays a enregistré la deuxième plus forte augmentation de décès de civils et de soldats de la paix liés au terrorisme, selon l’Indice mondial du terrorisme. Une fois l’ordre lancé, il n’y a pas de temps à perdre. Chaque seconde compte et la tâche est complexe et minutieuse.

Si un membre de l’équipe ne trouve pas un engin piégé ou une mine antipersonnel, la sûreté et la sécurité de l’ensemble du convoi sont en danger. Le major Doaa Moussa en est consciente : «Cette équipe doit protéger les casques bleus, mais aussi les civils. C’est une lourde responsabilité», dit-elle.

L’équipe entièrement féminine se rend à l’armurerie, inspecte et récupère ses armes, ainsi que son équipement de recherche et de détection. Le lieutenant-colonel Ibrahim Rady donne quelques dernières consignes de sécurité et informations avant que l’équipe ne se dirige vers le site contaminé. Une fois sur le site, en 10 minutes, l’équipe identifie et désamorce une mine terrestre.

Cette fois, il s’agissait d’un exercice de simulation pour s’assurer que l’équipe est bien préparée à répondre en cas de risque réel. Depuis 2013, le nombre d’attaques contre des Casques bleus au Mali a été multiplié par six, passant de deux incidents liés à des EEI en octobre 2013 à 12 en 2022 (avec des pics en 2014 avec 19 incidents et 2021 avec 15) et 162 Casques bleus ont été tués dans des actes hostiles. Le général de brigade Ahmed Ezz, commandant de l’unité de police égyptienne, dit fièrement que «les vrais héros sont ceux qui risquent leur vie chaque jour pour la paix».

 

TROIS ÉQUIPES DE RECHERCHE ET DE DÉTECTION- L’unité de police constituée égyptienne de la Minusma, déployée à Douentza depuis 2017, a mis en place trois équipes de recherche et de détection pour lutter contre la menace grandissante des EEI au Mali. L’une d’elles est entièrement composée de femmes policières, et c’est la première équipe de recherche et de détection entièrement féminine déployée dans une opération de paix de l’Organisation des Nations unies (ONU).

La création de cette équipe et le travail qu’elle accomplit sont une source de grande fierté, non seulement pour l’unité de police constituée égyptienne, mais aussi pour la haute direction de la Minusma. «En 2022, la mission a perdu 12 collègues suite à des explosions et 88 autres ont été blessés.


Chaque incident rappelle les risques auxquels les Casques bleus sont confrontés au quotidien lorsqu’ils servent sous le drapeau de l’Onu et au service de la paix au Mali. Cette nouvelle approche de la police égyptienne au sein de la Minusma est une initiative originale pour assurer la sûreté et la sécurité des Casques bleus, compte tenu de l’importance de la menace, notamment due à la létalité des engins piégés et des mines», a déclaré El-Ghassim Wane, chef de la Minusma.


Depuis son déploiement en 2013, la Minusma a perdu 162 Casques bleus à la suite d’explosions de mines terrestres et d’autres actes hostiles. Les troupes en patrouille et les convois qui traversent fréquemment le territoire malien pour mettre en œuvre le mandat de protection des civils de la mission de paix des Nations Unies sont souvent la cible d’engins piégés, en particulier dans les régions du Nord et du Centre.


«Nous sommes très fières d’être les premières femmes à être formées à l’atténuation de la menace des EEI. Cela nous permet aussi d’aider à autonomiser les femmes en Égypte et au Moyen-Orient. Cette expérience nous aidera également à montrer que [les femmes] peuvent faire tout ce que [les hommes] peuvent faire», a déclaré la capitaine Rana Ghourab. 

La Minusma compte 1.739 policiers, soit 90,57% de l’effectif autorisé de 1.920. Les femmes représentent 25,89% des 309 effectifs des unités non constituées et 14,10% des 1.430 effectifs des unités constituées.

 

Source : Minusma

Lire aussi : Mali : Le gouvernement de la Transition déclare persona non grata Guillaume Ngefa-Atondoko Andali

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a notifié à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) la décision du gouvernement de déclarer persona non grata, son directeur de la Division des droits de l’H.

Lire aussi : Centre national des œuvres universitaires : Le cap maintenu en dépit des difficultés

L’année 2022 a été difficile dans notre pays. Le Centre national des œuvres universitaires (Cenou) n’est pas demeuré en reste de cette situation. Son programme d’activités a été perturbé du fait des restrictions budgétaires..

Lire aussi : Mopti : La brigade territoriale de gendarmerie logée de neuf

Dans le cadre de l’accompagnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma) pour stabiliser le Centre du Mali..

Lire aussi : Kayes : Le cœur du grand marché ravagé par un incendie

Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, un incendie a ravagé le cœur du Grand marché de Kayes. Beaucoup d’habitants de la Cité des rails se sont réveillés sous le choc en apprenant qu’une bonne partie de leur marché a été brûlée. C’est la zone où opèrent les vendeuses et vende.

Lire aussi : San : Restitution des études de faisabilité socio-économique et environnementale de la phase II du PDI-BS

La session visait à informer les différents acteurs et les bénéficiaires du Programme notamment sur les résultats des études d’avant-projet sommaire et d’avant-projet détaillé des projets d’aménagement de 5.940 ha en submersion contrôlée, du schéma directeur de Pekadouzou sur 20.00.

Lire aussi : Sikasso : Le poste de contrôle de Mamassoni ciblé par une attaque terroriste

Une dizaine d’hommes lourdement armés non identifiés ont ouvert le feu, le vendredi 3 février aux environs de 22h 40mn, sur le poste de contrôle de Mamassoni, situé à 4 km du centre-ville de Sikasso..

Les articles de l'auteur

Mali : Le gouvernement de la Transition déclare persona non grata Guillaume Ngefa-Atondoko Andali

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a notifié à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) la décision du gouvernement de déclarer persona non grata, son directeur de la Division des droits de l’Homme, Guillaume Ngefa-Atondoko Andali..

Par Source : Minusma


Publié lundi 06 février 2023 à 10:43

Centre national des œuvres universitaires : Le cap maintenu en dépit des difficultés

L’année 2022 a été difficile dans notre pays. Le Centre national des œuvres universitaires (Cenou) n’est pas demeuré en reste de cette situation. Son programme d’activités a été perturbé du fait des restrictions budgétaires..

Par Source : Minusma


Publié lundi 06 février 2023 à 08:22

Mopti : La brigade territoriale de gendarmerie logée de neuf

Dans le cadre de l’accompagnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma) pour stabiliser le Centre du Mali..

Par Source : Minusma


Publié lundi 06 février 2023 à 08:19

Kayes : Le cœur du grand marché ravagé par un incendie

Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, un incendie a ravagé le cœur du Grand marché de Kayes. Beaucoup d’habitants de la Cité des rails se sont réveillés sous le choc en apprenant qu’une bonne partie de leur marché a été brûlée. C’est la zone où opèrent les vendeuses et vendeurs de condiments, de produits cosmétiques dont l’encens, de tissus, parmi tant d’autres..

Par Source : Minusma


Publié lundi 06 février 2023 à 08:13

San : Restitution des études de faisabilité socio-économique et environnementale de la phase II du PDI-BS

La session visait à informer les différents acteurs et les bénéficiaires du Programme notamment sur les résultats des études d’avant-projet sommaire et d’avant-projet détaillé des projets d’aménagement de 5.940 ha en submersion contrôlée, du schéma directeur de Pekadouzou sur 20.000 hectares, la consolidation avec option de reconversion en maîtrise totale de la plaine de Woloni (2.300 ha).

Par Source : Minusma


Publié lundi 06 février 2023 à 08:08

Sikasso : Le poste de contrôle de Mamassoni ciblé par une attaque terroriste

Une dizaine d’hommes lourdement armés non identifiés ont ouvert le feu, le vendredi 3 février aux environs de 22h 40mn, sur le poste de contrôle de Mamassoni, situé à 4 km du centre-ville de Sikasso..

Par Source : Minusma


Publié lundi 06 février 2023 à 07:40

Mali-Russie : La visite très attendue de Sergueï Lavrov

À la tête d’une forte délégation, le chef de la diplomatie russe aura un entretien demain avec son homologue malien, suivi d’une séance de travail élargie aux deux délégations et d’une audience avec le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta.

Par Source : Minusma


Publié lundi 06 février 2023 à 07:38

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner