#Mali : Nos expatriés : «La sélection nationale me manque», dixit Moussa Djénépo

Dans cette interview, l’ailier des Aigles revient sur sa non-sélection pour la CAN, Côte d’Ivoire 2023, les éliminatoires de la Coupe du monde 2026 et la situation de son club, le Standard de Liège

Publié jeudi 16 mai 2024 à 09:39
#Mali : Nos expatriés : «La sélection nationale me manque», dixit Moussa Djénépo

L’Essor : On peut dire que vous avez été l’un des grands absents de la dernière CAN, Côte d’Ivoire 2023. Qu’avez-vous ressenti après la publication de la liste de la sélection ?

Moussa Djénépo : En toute honnêteté, j’étais affecté, mais c’était le choix du sélectionneur. Mais au lieu de me décourager, ma non-sélection m’a incité à travailler plus afin de revenir en sélection. Avant la publication officielle de la liste, tous les joueurs convoqués ont reçu la convocation auprès du secrétariat de leurs clubs respectifs. Mon club n’a pas reçu de convocation, j’ai compris que je ne serais pas de la campagne. J’ai entendu beaucoup de choses, mais chacun a sa vision.

Tout le monde parle, mais chacun a sa version. Le plus important, c’est le Mali. Personne n’est au-dessus du Mali, je n’étais pas présent physiquement avec l’équipe mais j’étais là moralement car j’aime mon pays et je veux que mon pays aille très loin dans toutes les compétitions. Je suivais tous les matches et je priais pour que nous puissions remporter ce premier trophée. J’étais le premier supporter des Aigles lors de la dernière CAN, Côte d’Ivoire 2023 et je le suis toujours. Je voudrais saisir l’occasion que vous m’offrez pour remercier très sincèrement mes fans, qui m’ont apporté leur soutien sur les différents réseaux sociaux lors de la CAN.

 

L’Essor : Le Mali était très attendu à cette CAN, mais le résultat des Aigles n’a pas été à la hauteur des attentes. Selon vous, l’équipe avait-elle les moyens de faire mieux ?


Moussa Djénépo :
Je pense qu’il est grand temps d’oublier la CAN, Côte d’Ivoire 2023 pour se focaliser sur les événements à venir, tels que les deux matches contre le Ghana et Madagascar, comptant pour les 3è et 4è journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. On a la chance d’avoir une très belle équipe, talentueuse et prête à tout donner pour le Mali. Les joueurs auront besoin du soutien et surtout de la présence des supporters comme lors de chaque rendez-vous à domicile. La CAN 2023 est derrière et nous préparons très sérieusement les échéances à venir.  

 

L’Essor : À votre avis, qu’est-ce qui a manqué aux Aigles lors de cette CAN ?


Moussa Djénépo :
Je dirais que l’équipe a manqué de chance. Les cinq matches des Aigles m’ont séduit. On avait un bon groupe à cette CAN, surtout au niveau du milieu de terrain. Seulement, la chance n’était pas de notre côté. Il y avait une bonne organisation autour de cette équipe, avec la présence de nombreux supporters en Côte d’Ivoire tout cela pour galvaniser les joueurs à aller loin dans le tournoi. Le ministère en charge de la Jeunesse et des Sports ainsi que la Fédération malienne de football et les personnes de bonne volonté se sont impliqués afin que nous puissions avoir la Coupe, mais Dieu a décidé que la course du Mali s’arrête en quarts de finale. Je suis fier du capitaine Hamari Traoré et de ses coéquipiers et je demande aux supporters de continuer à soutenir l’équipe. 

 

L’Essor : Les 3è et 4è journées des éliminatoires de la Coupe du monde sont prévues en juin et les Aigles ont rendez-vous avec le Ghana et Madagascar. Comment voyez-vous ces deux matches et la suite de la compétition pour le Mali ?


Moussa Djénépo :
La suite ne peut être que bonne pour le Mali. Il y a une grande préparation pour ces deux grands rendez-vous des Aigles. J’ai confiance aux joueurs, ils feront le nécessaire pour obtenir les 6 points. Il y a de la motivation et surtout l’engagement et cela avec la présence des supporters au stade du 26 Mars, la fête ne peut qu’être belle.

 

L’Essor : Vos fans rêvent de vous revoir rapidement en sélection, que leur diriez-vous ?


Moussa Djénépo :
Je leur promets de revenir encore plus fort pour eux et pour l’amour que je porte pour mon pays. Je serai toujours prêt à répondre à l’appel de mon pays et toujours présent pour supporter l’équipe nationale. J’aime le Mali et je veux renfiler le plus rapidement possible le maillot des Aigles. Je travaille très dur afin de faire mon come-back en sélection et j’ai besoin du soutien et des conseils de tous mes fans. La sélection nationale me manque. 

 

L’Essor : En 2023, vous avez décidé de quitter Southampton pour rejoindre le Standard de Liège en Belgique pour avoir plus de temps de jeu. La saison est terminée et votre nouvelle équipe n’a pu faire mieux que 10è du championnat. Quels commentaires vous inspire sur ce résultat du Standard de Liège ?


Moussa Djénépo :
La saison n’a pas été facile pour l’équipe pour plusieurs raisons. Nous étions tous attristés de n’avoir pas offert de trophée au club cette année mais cela ne nous empêchera pas de continuer de travailler afin de mieux préparer la prochaine saison. Cette saison a été une occasion de connaître les lacunes de l’équipe et nous comptons les corriger pour rebondir la saison prochaine. Ensemble, nous vaincrons.

 

L’Essor : Êtes-vous prêt à aller au bout de votre contrat qui s’achève en 2026 ?


Moussa Djénépo :
Pourquoi pas ? Pour le moment, je me donne à fond dans mon club qui m’a fait confiance et m’a fait revenir en Belgique. Je suis musulman et je sais que l’avenir n’appartient qu’à Dieu seul.

Je ne sais pas ce qu’il va se passer l’année prochaine mais pour le moment, je reste focus sur mon club. Nos supporters sont toujours là, dans les bons comme dans les mauvais moments. Je sais que je compte pour eux et pour le club. Le Standard m'a tout donné et je suis prêt à me sacrifier pour le club.

 

Interview réalisée par

Djeneba BAGAYOGO

Lire aussi : #Mali : Foot féminin : Carré d’AS, la première journée promet du spectacle

D’un côté, l’AS Mandé, championne du Mali en titre se frotte aux Amazones de la Commune V et de l’autre, l’AS Police, révélation de la première phase du championnat, s’explique avec l’Usfas qui a terminé en tête du groupe B.

Lire aussi : #Mali : Divorce : Des conséquences indéniables sur la progéniture

Les enfants vivent le plus souvent très mal la séparation des parents. Certains en souffrent moralement et psychologiquement et peuvent s’exposer à des vices qui affectent leur quotidien et sociabilité.

Lire aussi : #Mali : Nos expatriés : Adama Coulibaly dit police sans langue de bois

Dans cette interview, l’ancien défenseur central des Aigles aborde plusieurs sujets : le limogeage du technicien Éric Sékou Chelle, les problèmes de l’équipe nationale, la gestion de la Fédération malienne de football, sa nouvelle vie d’entraîneur de l’équipe régionale de l’AJ A.

Lire aussi : #Mali : Fête de Tabaski : Les enfants ne boudent pas la présentation des vœux

L’Aïd el-Kebir ou la fête du mouton a pris fin. Mais, la ville ne s’est pas encore débarrassée de tout son décor de réjouissances. Il s’agit notamment de la traditionnelle présentation des vœux appelée «Sambè-sambè» qui se poursuit au grand bonheur des enfants..

Lire aussi : #Mali : Classement FIFA du football féminin : Le Mali reste dans le top 10 africain

Les Aigles Dames occupent la 9è place sur l’échiquier continental et le 81è rang mondial. Le Nigeria est leader du classement, devant l’Afrique du Sud et le Maroc, alors que l’Espagne mène la danse sur le plan mondial et devance la France et l’Angleterre.

Lire aussi : #Mali : Limogeage de Sékou Chelle : Des maliens réagissent

: Limogeage de Sékou Chelle : Des maliens réagissent.

Les articles de l'auteur

#Mali : Foot féminin : Carré d’AS, la première journée promet du spectacle

D’un côté, l’AS Mandé, championne du Mali en titre se frotte aux Amazones de la Commune V et de l’autre, l’AS Police, révélation de la première phase du championnat, s’explique avec l’Usfas qui a terminé en tête du groupe B.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:51

#Mali : Divorce : Des conséquences indéniables sur la progéniture

Les enfants vivent le plus souvent très mal la séparation des parents. Certains en souffrent moralement et psychologiquement et peuvent s’exposer à des vices qui affectent leur quotidien et sociabilité.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:40

#Mali : Nos expatriés : Adama Coulibaly dit police sans langue de bois

Dans cette interview, l’ancien défenseur central des Aigles aborde plusieurs sujets : le limogeage du technicien Éric Sékou Chelle, les problèmes de l’équipe nationale, la gestion de la Fédération malienne de football, sa nouvelle vie d’entraîneur de l’équipe régionale de l’AJ Auxerre, en France.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:39

#Mali : Fête de Tabaski : Les enfants ne boudent pas la présentation des vœux

L’Aïd el-Kebir ou la fête du mouton a pris fin. Mais, la ville ne s’est pas encore débarrassée de tout son décor de réjouissances. Il s’agit notamment de la traditionnelle présentation des vœux appelée «Sambè-sambè» qui se poursuit au grand bonheur des enfants..

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:16

#Mali : Classement FIFA du football féminin : Le Mali reste dans le top 10 africain

Les Aigles Dames occupent la 9è place sur l’échiquier continental et le 81è rang mondial. Le Nigeria est leader du classement, devant l’Afrique du Sud et le Maroc, alors que l’Espagne mène la danse sur le plan mondial et devance la France et l’Angleterre.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié mardi 18 juin 2024 à 15:21

#Mali : Limogeage de Sékou Chelle : Des maliens réagissent

: Limogeage de Sékou Chelle : Des maliens réagissent.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié mardi 18 juin 2024 à 15:19

#Mali : Coupe du Mali des Dames : Place à la phase fédérale

On connaît désormais les 16 équipes qualifiées pour la phase fédérale de la 9è édition de la Coupe du Mali des Dames. Si toutes les Ligues sont représentées dans cette phase nationale, on remarque que la Ligue du District de Bamako se taille la part du lion avec six équipes..

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:00

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner