#Mali : Journée internationale de la famille : Investir pour développer le capital humain

À l’instar de la communauté internationale, notre pays a célébré, mercredi dernier au stade Vincent Traoré de Kati, la Journée internationale de la famille sous le thème national : «Investir dans la famille, c’est construire l’avenir».

Publié jeudi 16 mai 2024 à 18:21 , mis à jour lundi 17 juin 2024 à 06:37
#Mali : Journée internationale de la famille : Investir pour développer le capital humain

 La famille est une composante essentielle de notre société

 

Le thème international est : «Embrasser la diversité, c’est renforcer la famille». Le clou de l’événement a été une cérémonie co-présidée par la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Coulibaly Mariam Maïga, et son collègue de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa Maïga. C’était en présence du ministre des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, du représentant de l’Onu-Femme, Arsène Assandé.

On ne cessera jamais de le rappeler, la famille est une composante essentielle de notre société. Dr Coulibaly Mariam Maïga a rappelée que la Journée du 15 mai a été retenue par l’Organisation des Nations unies pour célébrer les familles. Pour elle, le thème international explique que la communauté internationale attire l’attention de tous les gouvernants et gouvernés à faire de la diversité un facteur de richesse pour les familles. C’est pourquoi, dira la ministre Mariam Maïga, «mon département en collaboration avec tous les secteurs étatiques et non étatiques a décidé de célébrer la Journée internationale de la famille sous le thème national : Investir dans la famille, c’est construire l’avenir. Cela, en vue d’informer et sensibiliser les acteurs de la société à travailler, explorer toutes les potentialités de la famille et à y investir davantage».

La ministre chargée de la Promotion de la Famille a aussi souligné que le thème national est une invite à toutes les composantes de la famille, toutes les sphères de décisions, autorités administratives et politiques et chefs de famille à mutualiser davantage leurs diverses ressources matérielles et immatérielles pour développer un capital humain au service de la famille modèle. Mais aussi de l’épanouissement et du bien-être de celle ci.

«Dans le cadre de la refondation pour laquelle la famille constitue un pilier fondamental, les autorités de la Transition, en collaboration avec les partenaires techniques et financiers, ont initié un ambitieux programme de refondation de l’État avec comme ressort la restauration des valeurs sociétales, la résilience des populations et la réaffirmation de la souveraineté dans différents secteurs», a déclaré la ministre. C’est pourquoi, investir dans la famille devient une impérieuse nécessitée pour valoriser les fonctions socialisantes, humaines et économiques, les relations humaines au sein de la famille et dans la société. Et la promotion de la famille demeure donc une priorité constante, inscrite dans la vision politique des autorités, a ajouté Dr Coulibaly Mariam Maïga.

Pour sa part, le ministre chargé de la Refondation a affirmé que la question de la famille occupe une place centrale dans l’action des autorités de la Transition, résolument inscrites dans la vision de la refondation voulue par le peuple malien. Pour le représentant de l’Onu-Femme, cette commémoration offre une opportunité au gouvernement et aux partenaires de se pencher sur les questions liées à la famille, et surtout de mettre en exergue les enjeux sociaux, économiques et démocratiques qui affectent cette cellule sociale de base.  

Nahawa SANGARE

Lire aussi : #Mali : Famille : C’est avant tout le bonheur de vivre ensemble

À l’instar de la communauté internationale, notre pays s’apprête aussi à célébrer mercredi 15 mai, la Journée des familles. Ces composantes essentielles de notre société sont, aujourd’hui, sous l’emprise des réseaux sociaux dont l’utilisation incontrôlée favorise très souvent .

Lire aussi : #Mali : Salade : Denrée actuellement rare sur le marché

Entre avril et début juillet, la production de la salade devient difficile en raison de la chaleur. Cette plante potagère a besoin d’un arrosage régulier et important : au moins trois fois par jour en cette période de forte chaleur. Satisfaire ce besoin en eau des plantes se révèle un pénib.

Lire aussi : #Mali : Le Fonds de solidarité nationale : Au chevet des personnes les plus démunies

Dans le cadre de son programme de renforcement de la solidarité et de lutte contre l’exclusion, le Fonds de solidarité nationale (FSN) a fait don de 60 millions de Fcfa de kits scolaires, d’hygiène et de couture, mais aussi de couvertures et layettes destinés aux couches les plus vulnérable.

Lire aussi : #Mali : Festival international des arts et de la culture de Bla : Pour l’Essor de la localité

La 1ère édition du Festival international des arts et de la culture de Bla (FIACBLA) se tiendra du 12 au 18 mai prochain à Bla sous le thème : «Emploi des jeunes en milieu rural»..

Les articles de l'auteur

#Mali : Famille : C’est avant tout le bonheur de vivre ensemble

À l’instar de la communauté internationale, notre pays s’apprête aussi à célébrer mercredi 15 mai, la Journée des familles. Ces composantes essentielles de notre société sont, aujourd’hui, sous l’emprise des réseaux sociaux dont l’utilisation incontrôlée favorise très souvent l’individualisme, voire la misanthropie.

Par Nahawa SANGARE


Publié dimanche 12 mai 2024 à 16:52

#Mali : Salade : Denrée actuellement rare sur le marché

Entre avril et début juillet, la production de la salade devient difficile en raison de la chaleur. Cette plante potagère a besoin d’un arrosage régulier et important : au moins trois fois par jour en cette période de forte chaleur. Satisfaire ce besoin en eau des plantes se révèle un pénible labeur pour de nombreux producteurs, très souvent sous-équipés, qui préfèrent donc se focaliser sur d’autres cultures..

Par Nahawa SANGARE


Publié jeudi 09 mai 2024 à 08:12

#Mali : Le Fonds de solidarité nationale : Au chevet des personnes les plus démunies

Dans le cadre de son programme de renforcement de la solidarité et de lutte contre l’exclusion, le Fonds de solidarité nationale (FSN) a fait don de 60 millions de Fcfa de kits scolaires, d’hygiène et de couture, mais aussi de couvertures et layettes destinés aux couches les plus vulnérables, notamment des veuves et orphelins de guerre. Mais aussi aux Centres de santé de référence (Csref) et communautaire (Cscom), ainsi que des associations d’aide aux personnes démunies..

Par Nahawa SANGARE


Publié vendredi 26 avril 2024 à 09:33

#Mali : Festival international des arts et de la culture de Bla : Pour l’Essor de la localité

La 1ère édition du Festival international des arts et de la culture de Bla (FIACBLA) se tiendra du 12 au 18 mai prochain à Bla sous le thème : «Emploi des jeunes en milieu rural»..

Par Nahawa SANGARE


Publié lundi 22 avril 2024 à 07:23

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner