Lutte contre la traite des personnes et pratiques assimilées : Lancement du plan d’actions national 2023-2027

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mahamadou Kassogué, a présidé, jeudi dernier dans un hôtel de la place, la cérémonie de lancement du nouveau plan d’actions national 2023-2027 de lutte contre la traite des personnes et les pratiques assimilées.

Par

Publié mardi 24 octobre 2023 à 07:28 , mis à jour mercredi 21 février 2024 à 22:41
Lutte contre la traite des personnes et pratiques assimilées : Lancement du plan d’actions national 2023-2027

Remise du rapport annuel 2022 du Mali sur la traite des personnes et pratiques assimilées

 

La rencontre était couplée à la remise du rapport annuel 2022 du Mali sur la traite des personnes et les pratiques assimilées. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de la représentante de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Mali, Vanessa Leigh, de la Coordinatrice régionale de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Annalisa Pauciullo, ainsi que de bien d’autres personnalités.

D’un coût estimé à 2,9 milliards de Fcfa, le plan d’actions national de lutte contre la traite des personnes (2023-2027), financé par le Royaume des Pays-Bas, a été élaboré sous le leadership des autorités nationales et du Comité national de coordination de la lutte contre la traite des personnes et les pratiques assimilées, avec l’implication des experts, de la société civile et le soutien des organisations internationales. Il vise à définir une stratégie claire et complète pour la période 2023-2027, afin de renforcer les efforts existants et de développer de nouvelles mesures pour éradiquer la traite des personnes dans le pays.   

Ce plan, qui reflète les réalités maliennes, s’articule autour de quatre axes stratégiques en lien avec les standards internationaux de lutte contre la traite des personnes. Il s’agit de la prévention de la traite des personnes ; de la protection et de l’assistance aux victimes de la traite des personnes ; de l’application de la loi relative á la lutte contre la traite des personnes á tous les niveaux de la chaîne pénale ainsi que de la promotion de la coordination et de la coopération en matière de lutte contre la traite des personnes. Ce document servira de référence stratégique pour les cinq prochaines années, pour le gouvernement, les Nations unies et particulièrement pour l’ONUDC.

La traite des personnes est une violation grave des droits humains et elle n’épargne aucun pays voire aucun continent. Pour le ministre de la Justice, la volonté du gouvernement de lutter contre ce phénomène est illustrée non seulement par la signature et la ratification des différents conventions et protocoles, mais également par la mise en place d’un cadre normatif qui a atteint des résultats probants et fort appréciables. Mahamadou Kassogué a insisté sur le caractère inclusif et participatif de ce nouveau plan d’actions national, avec les différentes consultations organisées, autour du document, qui ont concerné tous les acteurs avec les avis éclairés des experts. 

Sur le plan législatif, a poursuivi le ministre Kassogué, des avancées notables sont en cours avec l’introduction de nouvelles dispositions dans le nouveau Code pénal dont le projet a été adopté par le conseil des ministres du 11 octobre 2023. «Il s’agit de renforcer le dispositif législatif pour mieux dissuader, améliorer la prise en charge des victimes et assurer l’efficacité des procédures judiciaires», a-t-il expliqué.

Ces actions et initiatives s’inscrivent en droite ligne des orientations des autorités de notre pays quant au renforcement de la lutte contre l’impunité, sous toutes ses formes, dans l’optique de mieux protéger et de promouvoir les droits humains.

Pour la coordinatrice régionale de l’ONUDC, ce plan d’actions donne une vision claire de leurs interventions prioritaires en matière de lutte contre la traite des personnes pour les prochaines années et reste un document stratégique qui fera l’objet d’une évaluation continue dans le but de l’adapter, au fur et à mesure, aux besoins du pays.

«Ce processus a permis à l’ONUDC de mettre l’accent sur le besoin d’une réponse de la justice pénale contre l’impunité à travers des appuis sur les mécanismes d’enquête et de poursuite en matière de traite de personnes tout en faisant la promotion de l’accès à la justice pour des victimes», a souligné Annalisa Pauciullo.  

La représentante de l’OIM au Mali reste persuadée que la mise en œuvre effective de ce nouveau plan d’actions national permettra de renforcer la réponse du Mali contre la traite des personnes, tout en tenant compte des quatre domaines prioritaires, approuvés à l’échelle internationale.

Jessica Khadidia DEMBELE

Lire aussi : #Mali : Centre de dialyse de Lafiabougou : Encore des intrants pour la bonne prise en charge des patients

Le conseiller spécial du président de la Transition chargé des œuvres sociales, Aguibou Dembélé, accompagné du ministre de la Santé et du Développement social, le colonel Assa Badiallo Touré, a procédé, vendredi dernier, à la remise d’intrants au Centre de dialyse de Lafiabougou, en C.

Lire aussi : #Mali : Carême : Moment de partage, jeûne et prières pour les catholiques

Le carême des chrétiens catholiques a débuté mercredi dernier. Ce mot qui est d’origine latine signifie 40 jours. Ce temps d’abstinence et de jeûne pour les chrétiens, qui précède Pâques, prépare spirituellement les chrétiens à s’approcher davantage de Dieu, à travers le jeûne et.

Lire aussi : #Mali : Quinquennat 2024-2028 du Cri-2002 : Soutenir les initiatives de refondation de l’État

Après son assemblée générale tenue le 13 janvier dernier, le Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie au Mali (Cri-2002) a organisé une conférence de presse, hier, au Musée national, pour mettre en exergue les initiatives qu’il va effectuer au cours du.

Lire aussi : #Mali : Participation au processus politique et démocratique : Saine émulation entre 20 jeunes de différentes régions

Vingt jeunes, venant de différentes régions du Mali dont Kidal, ont été mis en compétition, du 25 au 26 janvier, afin d’élaborer des initiatives destinées à surmonter les obstacles entravant leur participation au processus politique et démocratique..

Lire aussi : #Mali : Renforcement des structures de santé : 33 ambulances mises à disposition par le président de la transition

Dans le cadre de la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a procédé, vendredi dernier au palais de Koulouba, à la remise de 33 ambulances aux établissements de santé du Mali..

Lire aussi : #Mali : Mahamadou Kassogué : «La justice fait sa mue, lentement mais sûrement»

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux l’a assuré samedi dernier à l’occasion de la clôture de la semaine destinée à faire mieux connaître et mieux comprendre le monde judiciaire. En appui à ses propos, il a évoqué de nombreuses réformes visant à mieux .

Les articles de l'auteur

#Mali : Centre de dialyse de Lafiabougou : Encore des intrants pour la bonne prise en charge des patients

Le conseiller spécial du président de la Transition chargé des œuvres sociales, Aguibou Dembélé, accompagné du ministre de la Santé et du Développement social, le colonel Assa Badiallo Touré, a procédé, vendredi dernier, à la remise d’intrants au Centre de dialyse de Lafiabougou, en Commune IV du District de Bamako. C’était dans le cadre des œuvres sociales du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié lundi 19 février 2024 à 07:51

#Mali : Carême : Moment de partage, jeûne et prières pour les catholiques

Le carême des chrétiens catholiques a débuté mercredi dernier. Ce mot qui est d’origine latine signifie 40 jours. Ce temps d’abstinence et de jeûne pour les chrétiens, qui précède Pâques, prépare spirituellement les chrétiens à s’approcher davantage de Dieu, à travers le jeûne et la prière, mais aussi des hommes à travers le partage et le pardon..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:23

#Mali : Quinquennat 2024-2028 du Cri-2002 : Soutenir les initiatives de refondation de l’État

Après son assemblée générale tenue le 13 janvier dernier, le Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie au Mali (Cri-2002) a organisé une conférence de presse, hier, au Musée national, pour mettre en exergue les initiatives qu’il va effectuer au cours du quinquennat 2024-2028..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié mercredi 31 janvier 2024 à 09:29

#Mali : Participation au processus politique et démocratique : Saine émulation entre 20 jeunes de différentes régions

Vingt jeunes, venant de différentes régions du Mali dont Kidal, ont été mis en compétition, du 25 au 26 janvier, afin d’élaborer des initiatives destinées à surmonter les obstacles entravant leur participation au processus politique et démocratique..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié mardi 30 janvier 2024 à 09:20

#Mali : Renforcement des structures de santé : 33 ambulances mises à disposition par le président de la transition

Dans le cadre de la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a procédé, vendredi dernier au palais de Koulouba, à la remise de 33 ambulances aux établissements de santé du Mali..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié lundi 22 janvier 2024 à 07:59

#Mali : Mahamadou Kassogué : «La justice fait sa mue, lentement mais sûrement»

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux l’a assuré samedi dernier à l’occasion de la clôture de la semaine destinée à faire mieux connaître et mieux comprendre le monde judiciaire. En appui à ses propos, il a évoqué de nombreuses réformes visant à mieux répondre aux besoins de justice.

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié mardi 16 janvier 2024 à 07:47

#Mali : Décentralisation et bonne gouvernance : Les acquis du Padre III en faveur des collectivités territoriales

Renforcer le rôle des Collectivités territoriales dans le développement socio-économique du Mali. Tel est l’objectif du Projet décentralisation et bonne gouvernance (Padre III)..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié mercredi 20 décembre 2023 à 08:48

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner