E-impôts : Un système de payement numérique des obligations fiscales

Dans le cadre de la modernisation de son système d’information et de paiement, la direction générale des impôts (DGI) a mis un service en ligne ou télé service à la disposition des usagers.

Par

Publié mardi 05 juillet 2022 à 08:43, mis à jour dimanche 07 août 2022 à 15:18
E-impôts : Un système de payement numérique des obligations fiscales

Une vue des participants à l’atelier

 

L’objectif est d’aider ceux-ci à accomplir leurs formalités administratives et obligations fiscales par voie électronique. Au lancement de ce nouvel outil, Gaoussou Fofana, chef cellule télé services fiscaux à la direction générale des impôts, a expliqué que son service, dans sa stratégie d’offrir un meilleur service aux contribuables et d’améliorer le climat des affaires a lancé en janvier 2019 la plateforme e-impôt.

Ce service offre aux contribuables l’opportunité d’effectuer leurs opérations fiscales en ligne. Selon Gaoussou Fofana, l’objet de la digitalisation est d’introduire les nouvelles technologiques dans la gestion des impôts. «En effet, ce système offre de nouvelles fonctions parmi lesquelles la dématérialisation des procédures liées aux obligations fiscales à travers l’implantation de la plateforme des télé services fiscaux», a-t-il précisé.

Pour mieux comprendre les fonctionnalités de cet outil, la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), en collaboration avec la DGI, a initié jeudi dernier dans ses locaux, une journée d’information et de sensibilisation à l’endroit des opérateurs économiques, entrepreneurs et contribuables.

 « C’est une bonne initiative de la part de la CCIM, car on avait besoin d’être informé et sensibilisé sur les différentes fonctionnalités du e-impôt en tant qu’opérateur», a expliqué la présidente des femmes entrepreneurs du Mali, Mme Simpara Assista Keïta. Selon elle, cette initiative est salvatrice, car les usagers ne sont plus obligés de se déplacer pour payer leurs impôts. «Pour être en phase avec le commerce international, il nous faut ce genre d’initiative. Il faudrait songer aussi aux secteurs informels afin que tous soient bien informatisés», a-t-elle suggéré.   

Quant au directeur de l’Agence de communication Spirit, Sidi Danioko, il a salué l’initiative. Pour lui, l’outil va décharger significativement certains travaux qui se font de façon physique ou manuelle au niveau des services.

« C’est un partenariat très fécond que nous entendons instaurer entre les impôts et l’ensemble des opérateurs économiques, notamment, les industriels et les différents services pour faciliter la transition électronique », a assuré le secrétaire général de la CCIM, Cheick Oumar Camara. Il a aussi souligné que l’objectif de cet atelier était d’expliquer et d’informer les différents partenaires sur les fonctionnalités de ce nouveau système.

« En tant qu’acteurs, on ne pouvait rester en marge de cette nouvelle technologie qui consiste à dématérialiser des procédures liées aux obligations fiscales à travers l’implication de la plateforme des télé services fiscaux « e-impôt », a fait savoir Cheick Oumar Camara. Il a exhorté tous nos partenaires à s’y s’intéresser.

Lire aussi : Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Lire aussi : La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Lire aussi : FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Lire aussi : Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Lire aussi : Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Lire aussi : Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Dans la même rubrique

Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Publié 05 October 2021 a 12:07 Yacouba TRAORE

La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Publié 05 October 2021 a 11:16 Yacouba TRAORE

FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Publié 12 January 2022 a 07:54 Yacouba TRAORE

Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Publié 07 December 2021 a 10:25 Yacouba TRAORE

Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Publié 24 November 2021 a 10:06 Yacouba TRAORE

Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Publié 30 December 2021 a 09:16 Yacouba TRAORE

Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dans les pays des migrants..

Publié 24 November 2021 a 10:12 Yacouba TRAORE

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner