Mali : La Cour d'assises se penche sur les crimes économiques lundi

La deuxième session spéciale de la Cour d'assises de Bamako s'ouvre, ce lundi 15 novembre 2021, à la cour d'appel de Bamako, sise à Banankabougou. Elle est exclusivement dédiée aux affaires économiques et financières, s'attèlera sur 26 jours (15 novembre au 10 décembre 2021). Ladite session a, à son rôle, 27 dossiers inculpant 67 accusés dont la plupart étaient à disposition, c'est-à-dire détenus.

Par

Publié dimanche 14 novembre 2021 à 05:11, mis à jour mardi 25 janvier 2022 à 11:01

Article réservé aux abonnés

Des navires de l’US Navy, de la marine chilienne, péruvienne, française et canadienne, lors d’un exercice dans l’océan Pacifique, en 2018.

Atteinte aux biens publics, faux et usage de faux, blanchiment de capitaux, faux en écriture et abus de confiance sont les infractions qui se rapportent aux dossiers dossiers. Les audiences se tiennent dans les deux salles de la Cour d'assises.


La deuxième session spéciale de l'année en cours de la Cour d'appel de Bamako se singularise des autres sessions ordinaires par l'importance de certains dossiers qui y seront jugés....

La suite est réservée aux abonnés.

Dans la même rubrique

Contribution, Sanctions contre le Mali : Les vertus du dialogue

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a trouvé le ton juste et mesuré dans son adresse à la nation du 10 janvier 2022..

Publié 12 January 2022 a 07:50

Le médiateur de la Cedeao à Bamako : des échanges en prélude au sommet d’Accra

Le médiateur de la Cedeao s’est adressé à la presse après l’audience avec le président de la Transition.

Publié 06 January 2022 a 08:14

Organisation des élections : Le Mali toujours incompris par la Cedeao

Les travaux du sommet d’Abuja.

Publié 14 December 2021 a 15:33

Sommet de la Cedeao sur le Mali : L’impératif de s’entendre, entre jeux et enjeux

Très peu de citoyens maliens ont les bonnes grilles de lecture de la crise profonde que vit leur pays depuis 2012. C’est complexe au regard de ses implications internationales..

Publié 07 January 2022 a 08:25

Vœux des institutions : Le chef de l’Etat sonne la charge contre l’impunité et la corruption

Le président Goïta a qualifié les ANR comme un exercice citoyen qui a servi de baromètre.

Publié 07 January 2022 a 07:49

Mission du Conseil de sécurité à Bamako : Échanges francs et constructifs avec les autorités de la transition

Au cours de sa visite de 48 heures, la délégation des Nations unies s’est bien imprégnée de la situation difficile et complexe que notre pays traverse depuis 2012.

Publié 08 October 2021 a 16:43

Sanctions de la Cedeao et de l’Uemoa : Élan de solidarité africaine avec le Mali

Après les sanctions extrêmes prises contre notre pays par les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) sans tenir compte de la crise multidimensionnelle qu’il traverse depuis une décennie, de nombreuses voix se sont élevées à travers le continent pour condamner cet embargo inhumain et injuste. L’Algérie propose sa médiation.

Publié 13 January 2022 a 08:02

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire l'Essor sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire l'Essor avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire l'Essor que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter l'Essor avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.